HomeNon classéSYNVISC ®: Visco-supplémentation dans la gonarthrose

SYNVISC ®: Visco-supplémentation dans la gonarthrose

Publié le

spot_img

Source : Congrés  » Avan­cées thé­ra­peu­tiques en rhumatologie »
Pr R. Gou­pille, Pr R.M Fli­po et Pr P. Ravaud
Voir éga­le­ment : Le genou dou­lou­reux+++

La pra­tique de la vis­co­su­plé­men­ta­tion par injec­tion intra-arti­cu­laire de hylanes et hylu­ro­nanes a été déve­lop­pée et com­pa­rée aux infil­tra­tions de corticoïdes.
Elle a démon­trée son inocui­té, une effi­ca­ci­té équi­va­lente et sug­gé­ré un effet chondro-protecteur.

Voir éga­le­ment (MAJ 10/2004) : Synovial °

SYNVISC ® est un liquide élas­to-vis­queux consti­tué de hylanes ( Bio­mé­trix ) vise à réta­blir un liquide syno­vial pro­tec­teur et à réduire la dou­leur en satu­rant les nocirecepteurs.
Le pro­duit est rem­bour­sé par la sécu­ri­té sociale (envi­ron 40%) pour lin­di­ca­tion de la gonarthrose.
Ce pro­duit est fabri­qué à par­tir de crêtes de coq. Les per­sonnes aller­giques aux pro­téines aviaires ne doivent pas uti­li­ser ce pro­duit (comme la plu­part des viscosuppléments).
3. Le pro­duit est com­mer­cia­li­sé par le labo­ra­toire Gen­zyme dont ladresse a chan­gé : 33–35 Bd de la paix 6 Parc d’ac­ti­vi­té du Bel Air – 78105 St Ger­maine en laye. genzyme.fr

Le pro­to­cole néces­site géné­ra­le­ment 3 injec­tions intra-arti­cu­laire à 1 semaine d’in­ter­valle avec des effets indé­si­rables minimes.

MAJ 10/2001
L’é­tude Large Scale conduite sur 2 années sur 518 patients com­pa­rant le trt habi­tuel de la gonar­throse et la vis­co­sup­plé­men­ta­tion a prou­vé son inté­rêt. La tolé­rance glo­bale a été satis­fai­sante dans 93% des cas. Dou­leurs et épan­che­ments locaux ont rap­por­tés dans 11% des cas. Les 3 injec­tions à une semaine d’in­ter­valle ont per­mis un effet réma­nent sur 6 à 8 mois.

GENOU ET VISCOSUPPLEMENTATION
Dr Fré­de­ric BORRIONE
CEETAR-MARSEILLE
Centre d” Etude et d” Eva­lua­tion des Trai­te­ments de l” Arthrose.
DEFINITION

La vis­co­sup­plé­men­ta­tio­ri est un pro­cé­dé médi­cal uti­li­sant le hYLAN GF-20 pour dimi­nuer les effets de l’ar­throse sur la fonc­tion articulaire.
Elle lisse les aspé­ri­tés car­ti­la­gi­neuses et se sub­sti­tue au liquide arti­cu­laire « fluide ».

LE SYNVISC

Le Syn­visc ou hylame GF-20 est un sys­tème de réti­cu­la­tion de poids molé­cu­laire de 6 mil­lions. Il pos­sède un élas­to­vis­co­si­té iden­tique à celle du liquide arti­cu­laire normal.
Le liquide est sté­rile apy­ro­gène et se dégrade avec le temps en pro­duit non toxique.
Son admi­nis­tra­tion doit se faire en intra arti­cu­laire strict. Le syn­visc est com­mer­cia­li­sé par le Labo­ra­toire BOEHRINGER INGELHEIM. 12, Rue André Huet – BP 292 F ‑51060 Reims Cedex.

INDICATIONS

L’in­di­ca­tion idéale est la gonarthrose.
Le genou tolère en effet très bien, du fait de sa capa­ci­té arti­cu­laire, 3 injec­tions de 2 ml effec­tuées à 1 semaine d’intervalle.
Tous les types de gonar­throse peuvent bénéf icier d’une vis­co­sup­plé­men­ta­tion sauf les arthrites inflammatoires.
L’in­di­ca­tion idéale est l’ar­throse rota­toire du sujet jeune mas­cu­lin, ancien sportif.
En effet, chez ces patients où le LCA est sou­vent absent, une pro­thèse par­tielle est contre indi­quée et une pro­thèse totale reste un geste trop inva­sif ou trop précoce.
Le trai­te­ment par Syn­visc est alors une alter­na­tive inté­res­sante à la chi­rur­gie qui peut d’ailleurs être répé­tée éven­tuel­le­ment 18 mois après une pre­mière série d’injections.

ARTHROSCOPIE ET SYNVISC

Le Syn­visc peut être injec­té apres un geste arthro­sco­pique. L’ar­thro­sco­pie ayant pour but de vider l’hy­dar­throse, de débri­der le genou et de résé­quer cla­pets et rési­dus ménis­caux. Le Syn­visc doit alors être injec­té à l’ai­guille après suture des points d’ar­thro­sco­pie afin de ne pas perdre de liquide de sup­plé­men­ta­tion. L’ar­thro­sco­pie per­met par ailleurs de don­ner un « état des lieux » et de faire un pré­vi­sion­nel sur l’é­vo­lu­ti­vi­té de la pathologie.

CONCLUSION

Le Syn­visc est un atout dans le trai­te­ment de la gonar­throse et per­met d’ef­fec­tuer une pas­se­relle » entre l’abs­ten­tion thé­ra­peu­tique (ou le trop pres­crit d’AINS) et un acte opé­ra­toire trop pré­coce ou trop invasif.

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...