HomeNon classéSUBUTEX La prise en charge de la Toxicomanie en ville

SUBUTEX La prise en charge de la Toxicomanie en ville

Publié le

spot_img

Source : confé­rence orga­ni­sée par le labo­ra­toire SCHERING-PLOUGH

Aujourd’­hui plus de 25 OOO patients sont en cours de trai­te­ment en ville avec SUBUTEX
SUBUTEX peut être pres­crit par tous les méde­cins dans le cadre d’une prise en charge glo­bale du patient. Elle néces­site un tra­vail en réseau avec phar­ma­ciens, psy­chiatres, psy­cho­logues et tra­vailleurs sociaux.
Les patients qui consultent pour un trai­te­ment de sub­sti­tu­tion ont géné­ra­le­ment essayé d’ar­ré­ter la drogue plu­sieurs fois. La prise en charge se fait en plu­sieurs étapes
A Voir éga­le­ment pour des infor­ma­rions géné­rales : Office fran­çais des drogues et des Toxicomanies
  • LA PHASE D’INDUCTION THERAPEUTIQUE
    Eva­lue la situa­tion glo­bale : niveau de dépen­dance, situa­tion sociale, patho­lo­gies asso­ciées et/ou induites par la toxi­co­ma­nie. Un  » contrat thé­ra­peu­tique  » est alors pro­po­sé. Il défi­nit les moda­li­tés de sui­vi, de trai­te­ment et de déli­vrance du pro­duit de sub­sti­tu­tion. La prise en charge de la toxi­co­maie aux opia­cés passent obli­ga­toi­re­ment par un pro­duit de sub­sti­tu­tion. Cette sub­sti­tu­tion doit être ins­tal­lée comme une thé­ra­peu­tique en res­pec­tant stric­te­ment les moda­li­tés de la pres­crip­tion ( mono­prise, absorp­ton sulin­guale ). La poso­lo­gie est aug­men­tée en quelques jours jus­qu’à la dose opti­male ( cf infra )
  • LA PHASE DE STABILISATION
    L’ef­fi­ca­ci­té du trai­te­ment a crée une rela­tion de confiance et un ave­nir. La pres­crip­tion du trai­te­ment de sub­sti­tu­tion passe au second plan. La prise en charge des patho­lo­gies asso­ciées : hépa­tite, séro­po­si­ti­vi­té, pro­blèmes psy­cho­lo­giques nécés­sitent l’in­ter­ven­tion de spécialistes
  • LA PHASE D’ARRET
    L’ar­rêt du trai­te­ment sup­pose une amé­lio­ra­tion stable sur tous les plans et cor­res­pond géné­ra­le­ment à une demande du patient. Il y a pour chaque per­sonne un temps néce­saire et un temps suffisant.

    SUBUTEX Cp sub­lin­gaux dosé à 0,4, 2 et 8 mg
    en prise unique La dose ini­tiale varie entre 0,8 et 2 mg/jour . La poso­lo­gie est rapi­de­ment aug­men­tée en cas d’echec.
    La poso­lo­gie moyenne est entre 4 et 16 mg/jour
    Pres­crip­tion : peut être faite pour 28 jours mais la déli­vrance peut être quo­ti­dienne, héb­do­ma­daire en début de traitement

    **************************
    Office fran­çais des drogues et des Toxicomanies

Derniers articles

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

Pour aller plus loin

Oxycodone : Indications, Posologie, Effets, Précautions d’emploi

Pour traiter les douleurs en fonction de leur intensité, l’Organisation Mondiale de la Santé...

L’oxyurose : voies de transmissions, traitements, prévention

Les invasions helminthiques (helminthiases) sont des maladies dues à des vers parasites (helminthes) qui...

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...