HomeNon classéSYNDROME ET MALADIE DE RAYNAUD

SYNDROME ET MALADIE DE RAYNAUD

Publié le

spot_img

4 pos­si­bi­li­tés à explorer :

  • La Mala­die de Ray­naud : hyper­sen­si­bi­li­tés des artères digi­tales. Idio­pa­thique et bénin.
  • le $ de Ray­naud iatro­gène ( DHE, Bétabloquants,..)
  • le $ de Ray­naud méca­nique : dac­ty­lo, canal car­pien, engin vibrant, côte cer­vi­cale, her­nie cervicale…
  • le $ de Ray­naud secon­daire à une patho­lo­gie géné­rale : sclé­ro­der­mie ++, connec­ti­vites, $ de Sharp, PR, PAN, Hor­ton, LED , hémo­pa­thies, CREST, $ para­néo­pla­sique… BILAN
    —- Rx Pou­mon : fibrose pul­mo­naire, connectivite.
    —- Capil­la­ro­sco­pie unguéale : aspect nor­mal ou peu modi­fié dans la mala­die de Ray­naud. Au contraire, une capil­la­ro­sco­pie per­tur­bée évo­que­ra une mala­die de système.
    —- Rx des mains.
    —- Bio­lo­gie sui­vant le cas
Un bilan et un trai­te­ment est rare­ment néces­saire. La majo­ri­té sont bénins et néces­sitent qu’une infor­ma­tion des fac­teurs favo­ri­sants. En cas de gêne impor­tante, un trai­te­ment par la nifé­di­pine peut être pro­po­sé pen­dant les périodes de froid. Les formes graves sont sou­vent secon­daires à une mala­die sys­té­mique (slé­ro­der­mie). Dans ce cas, aucun médi­ca­ment n’a d’ef­fi­ca­ci­té rigou­reu­se­ment démontrée.
Pres­crire N° 222, Novembre 2001

TRAITEMENT DE LA MALADIE DE RAYNAUD
Inhi­bi­teur méca­nique ( ADALATE )
Prazozine.
Tri­ni­trine percutanée.
Gri­seo­ful­vine (FULCINE FORTE ® 500 mg, GRISEFULINE ® 500 mg )
—- 500 à 2000 mg/jour
—- Sur­veillance : hémo­gramme, pro­téi­nu­rie pour les trt > 1 mois et > 1 g/jour

Le $ de CREST est une varié­té bénigne de sclé­ro­der­mie d’é­tio­lo­gie inconnue.
Femmes ++, concré­tions cal­caires sous la peau, dys­pha­gie ( par dimi­nu­tion de la motri­ci­té de l’oesophage )
Taches vio­la­cées de la peau, télangectasies
Sclérodactylie.

MAJ : 10/2001
Colei­ro B, Mar­shall SE, Den­ton CP, Howell K, Blann A, Welsh KI, Black CM. Treat­ment of Ray­naud’s phe­no­me­non with the selec­tive sero­to­nin reup­take inhi­bi­tor fluoxe­tine. Rheu­ma­to­lo­gy (Oxford). 2001 Sep;40(9):1038–1043.
Les auteurs ont com­pa­ré l’action de la fluoxé­tine, inhi­bi­teur sélec­tif de la récap­ture de la séro­to­nine à la nifé­di­pine comme trai­te­ment du phé­no­mène de Ray­naud pri­mi­tif ou secondaire .
Les résul­tats ont mon­tré une réduc­tion de la fré­quence et de la sévé­ri­té des crises dans les deux groupes de trai­te­ment mais cette réduc­tion n’a été signi­fi­ca­tive que pour la fluoxé­tine : res­pec­ti­ve­ment p = 0,003 et p = 0,0002. la réponse la plus impor­tante était obser­vée chez les femmes et chez les patients ayant un phé­no­mène de Ray­naud pri­mi­tif. – une amé­lio­ra­tion signi­fi­ca­tive de la réponse ther­mo­gra­phique au test au froid a été obser­vée chez les femmes avec phé­no­mène de Ray­naud pri­mi­tif et trai­tées par la fluoxé­tine mais non chez celles trai­tées par la nifédipine.

Derniers articles

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

Pour aller plus loin

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...