HomeNon classéSTOMATITES DE L'ENFANT

STOMATITES DE L’ENFANT

Publié le

spot_img

28/05/97

Toute sto­ma­tite intense peut cacher une hémo­pa­tie, une infec­tion HIV, une toxi­der­mie médicamenteuse
L’in­fec­tion HIV n’est pas trai­tée ici.
  • Lésions Vési­cu­leuses
  • Aphtes et lésions aphtoïdes
  • Lesions bul­leuses
  • Sto­ma­tites infec­tieuses, candidoses
  • Sto­ma­tites des hémopathies

NB
Le pH sali­vaire buc­cal doit etre pré­ser­vé. Une solu­tion de Na Cl ou des attou­che­ments à l’eau oxy­gé­née à 10 volumes diluée à rai­son de 3 cuillères à café pour un verre d’eau seront pré­fé­rés aux bains de bouche antiseptiques.
Une anti­bio­thé­ra­pie pro­phy­lac­tique est sou­vent indi­quée. L’as­so­cia­tion spi­ra­my­cyine ( ROVAMYCINE ) + métro­ni­da­zole (FLAGYL ) parait la plus légi­time. RODOGYL chez le grand enfant.

STOMATITES VESICULEUSES

HERPES : PRIMO-INFECTION
Voir Gin­gi­vo-sto­ma­tique her­pé­tique aiguë de l’en­fant [Lire]
NB : un herpes géni­tal iso­lé d’un enfant doit faire évo­quer une agres­sion sexuelle.

HERPANGISME
Enté­ro­vi­rus cox­sa­ckie A
SEMIOLOGIE.
$ infec­tieux , dys­pha­gie, alté­ra­tion de l’EG asso­ciés à des signes ménin­gés et diges­tifs dans les formes sevères.
Eythème de la cavi­té buc­cale avec des lésions vesi­cu­leuses de siège pos­té­rieur ( amygdale,pharynx, piliers, luette ete langue.)
Une érup­tion cuta­née pacu­lo-papu­leuse com­plète gné­ra­le­ment le tableau.
TRT : symp­to­ma­tique ( évo­lu­tion spon­ta­né­ment résolutive ).

SYNDROME PIED-MAIN-BOUCHE Trés proche ( coxa­ckie virus A 16 ).
SEMIOLOGIE.
En période esti­vale, ery­thème asso­cié à des vési­cules de petite taille de toute la cavi­té buc­cale, y com­pris la langue, par­fois asso­ciées à des lésions uclcéreuses.
Erup­tion cuta­née pal­mo-plan­taire tran­si­toire est asso­ciée : vési­cules allon­gées sur une base érythémateuse .
Evo­lu­tion favo­rable en 5 ou 10 jours.

ZONA
Rare, il est peu dou­lou­reux et garde une topo­gra­phie radi­cu­laire et pré­do­mine au visage.

VARICELLE
Clas­sique et géné­ra­le­ment de diag­nos­tic aisé.

Retour
APHTES – LESIONS APHTOÏDES

APHTES VULGAIRES
Ulcé­ra­tion dou­lou­reuse de cou­leur cha­mois à lise­ré rou­gé typique.
Son étio­lo­gie est tou­jours incon­nue mais cer­tains ali­ments sont impli­qués ( noix, gruyère, cho­co­lat …) ou cer­tains médi­ca­ments ( aspi­rine, anti­bio­tiques, barbituriques,…)
Gué­ri­son en qques jours. TRT symptomatique.

PERIANDENTIS DE SUTTON
Aphte géant ( plu­sieurs cen­ti­mètres de diamètre )
La gué­ri­son demande plu­sieurs semaines et laisse une cicatrice.

LA STOMATITE APHTOÏDE
$ infec­tieux mar­qué asso­cié à de nom­breux aphtes de toute la cavi­té buc­cale appa­rais­sant par pous­sées successives.
ADP cer­vi­cales dou­lou­reuses et sur­in­fec­tion locale trés fréquente +++.
Faire Nfs pour éli­mi­ner une hémopathie.
TRT : Symp­to­ma­tique et une anti­bio­thé­ra­pie parait rai­son­nable. ( amoxi­cil­line, macrolide ).

MALADIE DE BEHCET
Exceptionnelle.

Retour
 

STOMATITE BULLEUSE

BRULURES DE LA CAVITE BUCCALE
—- Bois­son trop chaude. Non rare !
—- Chi­mique. Une hos­pi­ta­li­sa­tion en urgence est néces­saire pour faire un état des lésions internes.
—- Iatro­gènes : aspi­rine, sul­fa­mides, barbituriques.

ERYTHEME POLYMORPHE
Toxi­der­mie médi­ca­men­teuse ( pyra­zo­lés, aspi­rine, bar­bi­tu­rique, sul­fa­mide ) , myco­plas­ma pneu­mo­nia et herpes doivent être recherchés.
La sto­ma­tite accom­pagne des lésions bul­leuses cuta­nées indo­lores ( face d’ex­ten­sion des membres, du visage, du cou , conjonc­ti­vales, géni­tales ) , une angine
Les lésions cuta­nées ont un aspect en cocarde
Gué­ri­son en qques semaines mais réci­dives pos­sibles sui­vant l’étiologie

NB : Le syn­drome de Lyell et la mala­die de Ste­ven-John­son peuvent être consi­dé­rées comme des formes majeures de l’é­ry­thème polymorphe.

Retour

STOMATITES INFECTIEUSES


PYOGENES
Exten­sion buc­cale d’un impé­ti­go cuta­né. Sta­phy­lo­coque ou strep­to­coque. TRT : Antibiothérapie.

CANDIDOSES
le Muguet buc­cal est la forme habi­tuelle. La langue  » noire  » est plus rare chez l’enfant.

ANAEROBIES
Chez l’en­fant caren­cé, $ infec­tieux gra­vis­sime avec gan­grène buc­cale étendue.
Anti­bio­thé­ra­pie et réanimation.

Retour
 

STOMATITES DES HEMOPATHIES

Rares mais la sto­ma­tite peut être le symp­tôme initial.
—- Leu­cé­mies aigues.
—- Agranulocytoses.
—- Aplasies.
—- Pur­pu­ra thrombopénique.

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...