HomeNon classéICTERE DU NOUVEAU-NE

ICTERE DU NOUVEAU-NE

Published on

spot_img

Source : Le Généraliste N° 1800 26/O9/1997
Pr Ph. LABRUNE et Dr P. TRIOCHE – Hôpital Antoine Béclère, Clamart

Voir également : Hyperbilirubinémies (arbre de décision)

Généralement bénigne, l’hyperbilirubinémie non conjuguée – et donc l’ictère – doit durer moins de 10 jours ( sauf hématome en particulier céphalique ).
Au delà, on doit suspecter une infection, une allo-immunisation, une anomalie enzymatique ou des GR, une hypothyroïdie. Des urines claires, des selles de coloration normale et la clinique éliminent un rare cholestase.

En néonat, le taux normal est < 17 µmol/l ( 10 mg/l).
Chez un NNE à terme, eutotrophe sans souffrance foetale, il n’y a pas de danger tant que le taux reste inférieur à 250 µmole/l ( soit 150 mg/l). Au delà, il existe un risque neurologique. Ces données ne concernent pas un NNE à risque.
Le problème est généralement géré à la maternité par photothérapie ou plus rarement par exanguinotransfusion

Une maladie gravissime exceptionnelle : maladie de Crigler et Najjar
Une maladie bénigne fréquente : maladie de Gilbert

L’ictère au lait maternel
C’est un diagnostic d’élimination aprés bilan.
Chez un NNE indemmne nourri au sein, Il apparait un ictère modéré vers J5-J6.
Si l’allaitement est interrompu, qques jours, il disparait pour réprendre avec l’allaitement.. Si l’interruption est plus longue ( > 10 jours ) l’citère se reproduit pas mais cet arrêt n’est pas justifié car l’anomalie est sans danger

Bilan
Nfs, VS, réticulocytose, bilirubinémie totale, libre et conjuguée.
A discuter Transaminases et sérologies hépatites.
Eventuellement : T4, TSH sur un ictère prolongé généralement associé à une bradycardie, constipation

Pour en savoir plus : http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/neonat/ICTNNE/Ictnn1.htm
Physiopathologie, éthiologies, diagnostic. Service de médecine néonatale et réanimation infantile ; ictères à bilirubine directe ou mixte, ictères à bilirubine indirecte ou mixte, ictère physiologique du nouveau-né, ictère précoce, ictère de l’allaitement au sein, ictères prolongés.

Maladie de Gilbert


Pathologie bénigne et fréquente ( ~5 % de la population ); hérédité de type autosomique récéssif
Hyperbilirubinémie non conjuguée modérée avec des poussées ( sub-ictères ) déclanchées par le jeûne, l’effort physique ou une infection banale et peut atteindre alors 80-90 µmole/l ( 48-52 mg/l) .
Il semble exister un lien avec la sténose du pylore.
Pas de traitement.- Confirmation par marqueur génétique possible

Latest articles

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...

Hyperthyroïdie : causes, symptômes, traitement et prévention

Bien que le corps humain soit une formidable machine dont les rouages sont parfaitement...

More like this

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...