HomeSantéMYCOPLASMA PNEUMONIAE

MYCOPLASMA PNEUMONIAE

Publié le

spot_img

Agent infec­tieux intra­cel­lu­laire majeur des pneu­mo­nies aty­piques de l’en­fant et de l’a­dulte jeune.
Il existe un risque évo­lu­tif vers une hyper-réac­ti­vi­té bron­chique pen­dant plu­sieurs mois en par­ti­cu­lier chez l’enfant.asthmatique.
Voir éga­le­ment : Chla­my­dia pneumoniae

SEMIOLOGIE
Fièvre modé­rée < 38 °C
Toux sèche, inces­sante, non pro­duc­tive volon­tiers à récru­de­sence noc­turne par­fois dyspnée
Bron­chio­lite chez le NNO
Divers signes ORL peuvent être asso­ciés et sou­vent pré­cé­der de 1 à 3 semaines ( RP, otite, dysphonie,etc..)
Signes cuta­nés mul­ti­formes et dou­leurs arti­cu­laires, myalgies
L’in­fec­tion est par­fois inapparente

EXAMEN
Râles sous cré­pi­tants ou bron­chiques dif­fus ou pré­do­mi­nant aux bases

BIOLOGIE
Hémo­gramme le plus sou­vent nor­mal. L’hy­per­leu­co­cy­tose est rare

IMAGERIE
Bron­cho-pneu­mo­pa­thie inter­sti­tielle avec images réti­cu­lo-micro­no­du­laires pré­do­mi­nant aux bases
Pneu­mo­nie aty­pique avec opa­ci­tés hété­ro­gènes loca­li­sées de siège volon­tiers hilo-basal et sou­vent uni­la­té­rale. Plus rare­ment pneu­mo­nie franche lobaire.

TRAITEMENT
Les myco­plasmes, en rai­son de leur struc­ture ori­gi­nale, sont tou­jours résis­tants aux ß‑lactamines (absence de paroi) ain­si qu’à la rifam­pi­cine, aux poly­myxines, à l’a­cide nali­dixique, aux sul­fa­mides et au tri­mé­tho­prime. Les prin­ci­pales familles d’an­ti­bio­tiques actives sont les tétra­cy­clines, les macro­lides et appa­ren­tés et les fluoroquinolones.
Tétra­cy­clines, fluo­ro­qui­no­lones ou Macro­lides 2 à 3 semaines

Derniers articles

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...

HOMOCYSTEINE : facteur de risque cardio-vasculaire

L’homocystéine a fait l’objet de nombreuses spéculations depuis sa découverte en 1932. Ses propriétés...

Pour aller plus loin

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...