HomeNon classéHEPATITE VIRALE B

HEPATITE VIRALE B

Publié le

spot_img

DERNIERE MODIFICATION : 17/10/98

SEMIOLOGIE
Trés variable.
Rien, ictère modé­ré, asthé­nie jus­qu’à la forme grave voire ful­mi­nante avec EG alté­ré, troubles neurologiqes,hémorragies…

BIOLOGIE
— Nfs, iono, glycémie
— TP, TCK, trans­ami­nases, phos­pha­tases alcalines
— Séro­lo­gie HVB

NB : une hépa­tite B, géné­ra­le­ment sexuel­le­ment acquise sur voyage, toxi­co­ma­nie, etc… peut être  » accom­pa­gnée  » : Palu­disme, HIV, gono, syphi­lis, CMV, her­pés, etc… immé­dia­te­ment ou qque semaines/mois plus tard.


MAJ : 8/07/1998
« Hépa­tite B : un trai­te­ment avec l’an­ti­vi­ral lami­vu­dine efficace
BOSTON (Etats-Unis), 9 juil 1998 (AFP) – 0h22 – Un trai­te­ment avec l’an­ti­vi­ral lami­vu­dine a per­mis une réduc­tion de la période d’in­flam­ma­tion du foie et du temps néces­saire à la cica­tri­sa­tion de cet organe en cas d’hé­pa­tite B, selon une étude publiée mer­cre­di dans le New England Jour­nal of Medi­cine (NEJM)… » http://www.afp.com/ext/francais/actualinfo/sante/980709012213.ilhbg7ht.html

« Le pre­mier trai­te­ment de l’hé­pa­tite B par voie orale vient d’être agréée par la FDA (USA). (Octobre 1998)

La Lami­vu­dine (Epi­vir) aus­si connue sous le nom de 3TC est un nucléo­side inhi­bi­teur de trans­crip­tase inverse cou­ram­ment uti­li­sé dans le trai­te­ment du SIDA.
52 % des patients ayant pris de la Lami­vu­dine eurent une amé­lio­ra­tion his­to­lo­gique contre 36 % des patients sous inter­fé­ron et 25 % sous placebo.
Les effets secon­daires notés avec la Lami­vu­dine com­pre­naient : malaises , fatigue , nau­sées , vomis­se­ments, cépha­lées et dou­leurs abdominales.Leurs fré­quences n’é­taient pas signi­fi­ca­ti­ve­ment plus grand qu’a­vec le placebo.Néanmoins ‚des aci­doses lac­tiques ‚des hépa­to­mé­ga­lies avec stéa­tose et des insuf­fi­sances hépa­tiques fatales ont été rap­por­tées chez des patients pre­nant de la Lami­vu­dine et d’autres anti­ré­tro­vi­raux dans le passé… »
http://www.bmj.com/cgi/content/full/317/7165/1034/b

Derniers articles

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...

HOMOCYSTEINE : facteur de risque cardio-vasculaire

L’homocystéine a fait l’objet de nombreuses spéculations depuis sa découverte en 1932. Ses propriétés...

Pour aller plus loin

La psychose maniaco-dépressive : troubles bipolaires I et II

La psychose maniaco-dépressive est l’une des affections psychiatriques les plus répandues en Occident. Elle fut...

Le bâillement : mécanisme et significations

Commun à presque toutes les espèces vertébrées sur terre, le bâillement est l’un des...

La rage chez l’homme : causes, symptômes et traitements

La rage est une maladie mortelle dont la cause est le virus RABV. Ce...