HomeNon classéELEVATION DES GAMMA GT

ELEVATION DES GAMMA GT

Publié le

spot_img

Le pro­blème est fon­da­men­ta­le­ment dif­fé­rent sui­vant le contexte cli­nique ( aigu ou pas, ictère, alcool, etc ) et si cette élé­va­tion est iso­lée ou pas / transaminases.
Voir Les hyper­bi­li­ru­bi­né­mies
Voir Trans­ami­nases : Aug­men­ta­tion prolongées
Voir Hépa­tites virales
Voir Tableaux syn­thé­tiques de la bio-patho­lo­gie hépatique
Le bilan hépa­tite sera com­plé­té par les trans­ami­nases, phos­pha­tases alca­lines ( +/- 5′ nucléo­ti­dase) , bili­ru­bi­né­mie et une échographie

DES ATTEINTES HEPATIQUES

  • Les hépa­tites virales aigues ou chroniques
  • ALCOOL : En dehors des élé­va­tions aigues de toutes les hépa­tites, l’é­tio­lo­gie la plus fré­quente reste la consom­ma­tion exces­sive d’al­cool mais le taux n’est pas pro­por­tion­nel à l’im­por­tance de l’in­toxi­ca­tion et il existe dans ce cas une aug­men­ta­tion asso­ciée du VGM et des Tri­gly­cé­rides. Géné­ra­le­ment l’é­lé­va­tion des SGOT>SGPT
    Plus spé­ci­fique :CDT.(Car­bo­hy­drate defi­cient trans­fer­rin ou trans­fer­rine désyalisée)
  • IATROGENE : Hépa­tite médi­ca­men­teuse ou simple induc­tion enzy­ma­tique ( bar­bi­tu­riques, phé­ny­toïne, hor­mones sté­roï­diennes, anti­dé­pres­seurs, hypo­li­pi­dé­miants, Roac­cu­tane, etc… ) géné­ra­le­ment réver­sibles à l’ar­rêt du trt.
  • Intoxi­ca­tion pro­fes­sion­nelle ( hydro­car­bures, insecticides )
  • CHOLESTASE ( aug­men­ta­tion des Phos­pha­tases alca­lines et 5′ nuclétotidase )
    NB : l’aug­men­ta­tion des phos­pha­tases alca­lines peut man­quer dans les cho­les­tatses intrahépatiques
  • Can­cer du foie
  • Cir­rhose biliaire primitive
  • Stéa­toses
  • Gra­nu­lo­ma­tose hépatique
  • Hyda­ti­dose, bilharziose

DES ATTEINTES EXTRA HEPATIQUES

  • Syphi­lis secondaire
  • Atteinte rénale
  • Insuf­fi­sance car­diaque congestive
  • Pan­créas
  • Céré­brale
  • Néo­pla­sique ( sein, mélanome )
  • Dia­bète
  • Atteinte bron­cho-pul­mo­naire
  • Obé­si­té
  • Hyper­thy­roï­die
  • Poly­ar­thrite rhumatoïde
  • IDM/ Angor d’effort
  • Hémo­pa­thies

Dans 5 % des cas aucune étio­lo­gie n’est rétrouvée

BILAN BIOLOGIQUE
Nfs, CRP, trans­ami­nases, phos­pha­tases alcalines
CDT
TG, Cho­les­té­rol, gly­cé­mie, créatininémie
Puis sui­vant le contexte : T4, TSH, Séro­lo­gie des hépa­tites, VDRL, TPHA, etc…

IMAGERIE
Une écho­gra­phie foie, VB, pan­créas sera systématique

La PBH reste l’exa­men essen­tiel si on sus­pecte ou découvre une évolutivité

Voir éga­le­ment Trans­ami­nases
Voir éga­le­ment Tableaux syn­thé­tiques de la bio-patho­lo­gie hépatique

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...