HomeSantéÉnurésie chez l’enfant : causes, symptômes et traitements

Énurésie chez l’enfant : causes, symptômes et traitements

Publié le

spot_img

L’énurésie fait réfé­rence à un terme médi­cal uti­li­sé pour dési­gner le fait d’uriner incons­ciem­ment durant le som­meil chez l’enfant. Cette mala­die qui consti­tue un pro­blème pour les parents est due à plu­sieurs causes. Que savoir sur l’énurésie chez l’enfant ? Quels sont les causes et symp­tômes de la mala­die ? Com­ment la traiter ?

Que savoir sur l’énurésie chez l’enfant ?

L’énurésie ou encore le « pipi au lit » est une mala­die qui atteint près de 10 % des enfants ayant entre 5 et 10 ans. Elle est plus fré­quente chez les gar­çons que chez les filles. Elle est carac­té­ri­sée par la sur­ve­nue de mic­tions incons­cientes et invo­lon­taires chez l’enfant.

En outre, il a été prou­vé que l’évolution de la mala­die est géné­ra­le­ment favo­rable, ceci même si l’enfant n’est pas sous trai­te­ment. L’énurésie peut même dis­pa­raitre de manière spon­ta­née au fil du temps. Tout dépend du niveau de sen­si­bi­li­té de l’organisme du jeune enfant.

Quels sont les différents types d’énurésie ?

Chez l’enfant, il est pos­sible de remar­quer plu­sieurs types d’énurésie.

  • L’énurésie noc­turne

Il s’agit de la forme la plus fré­quente ren­con­trée chez les enfants. Ce type d’énurésie est habi­tuel­le­ment déclen­ché par plu­sieurs élé­ments tels que le som­meil trop pro­fond ou le stress émo­tion­nel. De plus, il peut sur­ve­nir lorsqu’un enfant qui a l’âge de contrô­ler sa ves­sie, urine sans s’en rendre compte pen­dant son sommeil.

  • L’énurésie pri­maire

Une énu­ré­sie est dite pri­maire lorsque l’enfant urine depuis sa nais­sance. Autre­ment dit, la pro­pre­té pen­dant la nuit n’a jamais été acquise chez cet enfant.

  • L’énurésie secon­daire

Quant à l’énurésie secon­daire, il faut savoir qu’elle se pré­sente comme l’énurésie pri­maire. La seule dif­fé­rence ici, c’est que l’enfant qui n’avait plus l’habitude mouiller son lit recom­mence à le faire. Pour être plus pré­cis, l’enfant a été propre pen­dant plus de 6 mois consé­cu­tifs avant de mouiller à nou­veau le lit.

Énurésie chez l’enfant : quelles sont les causes ?

Les causes de l’énurésie chez l’enfant sont nom­breuses. Ain­si, la mala­die peut être due à :

  • L’hérédité (qui est la cause majeure) ;
  • Des dif­fi­cul­tés à se réveiller la nuit (som­meil trop profond) ;
  • L’immaturité de la vessie ;
  • Des troubles de som­meil tels que la parasomnie ;
  • Une infec­tion urinaire ;
  • Un trouble orga­nique comme la mal­for­ma­tion de l’appareil uri­naire génétique ;
  • Des troubles affectifs.

Par ailleurs, l’énurésie peut aus­si avoir des causes psy­cho­lo­giques qui sont encore com­plexes à iden­ti­fier. En réa­li­té, il peut arri­ver qu’un évè­ne­ment trau­ma­ti­sant ou la vie fami­liale, puisse cau­ser une énu­ré­sie liée à des troubles psychologiques.

Cepen­dant, l’énurésie peut éga­le­ment être cau­sée par une lésion légère des nerfs de la ves­sie. Dans ce cas, la capa­ci­té de l’enfant à res­sen­tir l’état de sa ves­sie dimi­nue. Mais il s’agit d’un cas très rare.

Quels sont les symptômes de l’énurésie chez l’enfant ?

De façon géné­rale, on recon­nait l’énurésie par le fait qu’il sur­vienne la nuit. Tou­te­fois, le fait de faire pipi au lit peut pré­sen­ter une gêne et entrai­ner une baisse d’estime de soi. L’enfant peut avoir aus­si honte.

Comme symp­tôme, on peut noter les draps régu­liè­re­ment cou­verts d’urine. Dans d’autres cas, l’enfant se réveille en san­glots pen­dant la nuit, en rai­son du fait qu’il vienne de mouiller son lit.

De sur­croit, l’énurésie peut engen­drer des com­pli­ca­tions dues aux réper­cus­sions qu’elle engendre sur l’estime de soi chez l’enfant. Elle peut aus­si entrai­ner des troubles d’affections. Cela dit, pour mai­tri­ser de tels effets, il est indis­pen­sable de ne pas blâ­mer le jeune enfant et lui assu­rer qu’il ne s’agit que d’un simple acci­dent. Cer­tains enfants peuvent même craindre de pas­ser la nuit chez un ami, par peur de mouiller le lit.

Comment diagnostiquer l’énurésie chez l’enfant ?

Selon les ana­lyses, beau­coup d’enfants, même ceux non malades urinent encore au lit. Cela dit, cer­tains signes peuvent atti­rer l’attention des parents à consul­ter un méde­cin. Il s’agit notam­ment du fait que :

  • L’enfant ayant 4 ou 5 ans, mouille sa culotte pen­dant la journée ;
  • Après un arrêt de 6 mois d’affilée, l’enfant recom­mence à mouiller son lit la nuit ;
  • L’enfant de plus de 5 ans mouille encore son lit.

En dehors de ces signes, on peut noter le fait que l’enfant ait de fré­quents besoins d’uriner.

En ce qui concerne le diag­nos­tic, il se fait au moyen d’analyses au labo­ra­toire. Cela per­met au méde­cin de détec­ter de manière pré­cise la cause de l’énurésie. De ce fait, les résul­tats des ana­lyses per­met­tront de trou­ver un trai­te­ment pour la maladie.

Énurésie chez l’enfant : quels sont les traitements efficaces ?

Cer­taines méthodes per­mettent de trai­ter la mala­die. Il s’agit en fait pour les parents d’adopter des tech­niques per­met­tant de redon­ner confiance au jeune enfant. Comme tech­niques, il faudra :

  • Expli­quer à ce der­nier les causes pos­sibles de son pro­blème avec des termes qu’il peut comprendre ;
  • Evi­ter de dra­ma­ti­ser la situa­tion et être patient, affec­tueux et com­pré­hen­sif avec l’enfant ;
  • Evi­ter de par­ler du pro­blème devant des per­sonnes étran­gères à la famille.

Aus­si, faut-il évi­ter de faire culpa­bi­li­ser le jeune enfant. Hor­mis ces tech­niques, il est pos­sible de recou­rir à cer­tains traitements.

L’hypnose ou l’autohypnose

Comme il a été dit plus haut, l’énurésie peut avoir une ori­gine psy­cho­lo­gique. De ce fait, l’hypnose ou l’autohypnose peut être effi­cace pour éra­di­quer cette mala­die gênante. Mais avant d’utiliser le trai­te­ment, l’idéal est d’être sûr que la mala­die est bel et bien psychologique.

La fleur de Bach Cher­ry Plum

Il est pos­sible de don­ner de la fleur de Bach Cher­ry Plum à l’enfant pour soi­gner l’énurésie. Pour l’utilisation, il fau­dra se rap­pro­cher d’un spé­cia­liste pour béné­fi­cier des bien­faits du traitement.

Les huiles essentielles

Cer­taines huiles essen­tielles sont éga­le­ment effi­caces pour aider à trai­ter l’énurésie chez l’enfant. Cela dit, si l’enfant malade a plus de 3 ans, vous pou­vez uti­li­ser des huiles comme l’huile essen­tielle de lavande fine ou celle de camo­mille noble.

Pour l’utilisation, il est recom­man­dé de diluer 2 gouttes de l’huile essen­tielle de votre choix dans une huile végé­tale. La solu­tion obte­nue devra être appli­quée au niveau du plexus solaire ou de la plante des pieds.

En conclu­sion, il faut rete­nir que l’énurésie chez l’enfant peut entrai­ner de graves consé­quences lorsqu’elle est négli­gée. Cela dit, lorsque vous consta­tez des signes sus­pects, il faut immé­dia­te­ment consul­ter un médecin.

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...