HomeNon classéLes Blocs Auriculo-Ventriculaires - BAV

Les Blocs Auriculo-Ventriculaires – BAV

Published on

spot_img

SEMIOLOGIE

—- l’IDM en particulier inférieur ou antérieur doit toujours être suspecté sur un épisode paroxystique
—- Facile sur un pouls lent permanent ( bien ou mal toléré : asthénie, DTS, dyspnée, angor), l’ ECG donne le diagnostic.
—- Difficile sur des épisodes paroxystiques avec syncope.
—- $ de Stokes -Adams
—- Voir également http://www.ednes.com

L’ECG

NB : L’ECG intercritique peut être normal ou avec un PR augmenté mais la relation avec la PDC n’est pas univoque
les QRS peuvent être fin ( bloc dans le noeud de Tawara ) ou élargis ( bloc dans le faisceau de His ou BBG associé)

  • BAV 1er degré : PR > 0,20-0,22 seconde mais chaque P est suivi d’un QRS
  • BAV 2ème degré : certains P ne sont pas suivi d’un QRS. l’aspect est souvent répétitif 2/1 ( 2P pour 1 QRS ), 3/2 ( 3P por 2 QRS ) ,etc…
    On distingue :

    • Type Möbitz 1 qui est caractérisé par un allongement progressif du PR ( avec un QRS chaque fois ) jusqu’à une onde P non suivie d’un QRS et ensuite retour au PR initial ( Luciani Wenckebach).
    • Type Möbitz 2 caractérisé par un blocage périodique d’une onde P sans modification du PR précédents.
      Conduction intermittente, avec le passage une fois sur 2, 3, voire 4 impulsions auriculaires d’une stimulation ventriculaire.
    • Type haut degré qui se caractérsise par plus de 2 ondes P sans QRS
  • BAV complet : les ondes P battent régulièrement mais les QRS sont indépendants ( arrêt complet de la conduction ). Même complet, un BAV peut être bien toléré, tout dépend du ryhtme autonome des QRS. Les oreillettes et les ventricules sont dissociés. Les ondes P battent régulièrement mais ne conduisent pas. Les QRS apparaissent à un rythme ventriculaire (40 par min), sans lien avec les ondes P.

ETIOLOGIES

BLOCS CHRONIQUES

  • Par dégénérescence des voies de conduction ( maladie de Lenègre et maladie de Lev ) souvent précédés par BBD avec HBGA associé.
  • Les valvulopathies aortiques
  • Congénitaux
  • Collagénoses
  • Post chirurgie cardiaque. Il peut être transitoire.

    BLOCS PAROXYSTIQUES

  • l’IDM inférieur ou antérieur.
  • Infectieux : RAA, viroses, maladie de Lyme
  • Iatrogènes : Intoxication digitalique, ICA bradycardisants, quinidine, RYTHMOL, FLECAÏNE, CARDIORYTHMINE, bétabloquants, Amiodarone
  • HypothyroÏdie, hypertonie vagale

LE TRAITEMENT

L’hospitalisation par SAMU peut être licite sur BAV mal supporté
EN URGENCE
ISUPREL : 5 amp dans 250 ml de glucosé, environ 20 gouttes par minute

STIMULATEUR CARDIAQUE Les indications sont larges mais les BAV du 1er degré ne sont pas concernés.

Syndrome de Stokes-Adams

Il correspond à une ischémie cérébrale fonctionelle d’origine cardiaque dont la symptomatologie dépend de la durée.
—- Lipothymie, impression vertigineuse, voile visuel pour qques secondes d’ischémie.
—- Au delà de 10 secondes, PDC à l’emporte pièce ( pas de prodrome, chute massive ). Le retour de la conscience est rapide .
—- Au delà de 20 secondes, apparition de clonies musculaires, râles respiratoires, relachement sphinctérien. La reprise de la concience peut être rapide mais au delà de quelques minutes des séquelles cérébrales sont possibles.
—- Mort subite possible

En cas de BAV syncopal, le mécanisme de l’arrêt circulatoire peut être soit une pause ventriculaire prolongée, soit une bradycardie extrême soit une torsade de pointe.

Latest articles

HERPES CIRCINE Dermatophytose : Causes, Voies de contamination, Symptômes et Traitements

L’herpès constitue l’une des pathologies touchant le plus de personnes au monde. Il se...

PARASITOSES CUTANÉES ECTOPARASITOSES : causes, symptômes, diagnostic, solutions

Les parasitoses cutanées sont des affections causées par les ectoparasites. Ces agents pathogènes se...

Électrocardiogramme (ECG) : définition, indications, procédure et interprétation 

Les progrès technologiques de ces dernières décennies ont permis à l’Homme d’améliorer significativement sa...

ZITHROMAX MONODOSE (AZITHROMYCINE) 

L’azithromycine est un antibiotique qui appartient à la classe des macrolides. Il est très...

More like this

HERPES CIRCINE Dermatophytose : Causes, Voies de contamination, Symptômes et Traitements

L’herpès constitue l’une des pathologies touchant le plus de personnes au monde. Il se...

PARASITOSES CUTANÉES ECTOPARASITOSES : causes, symptômes, diagnostic, solutions

Les parasitoses cutanées sont des affections causées par les ectoparasites. Ces agents pathogènes se...

Électrocardiogramme (ECG) : définition, indications, procédure et interprétation 

Les progrès technologiques de ces dernières décennies ont permis à l’Homme d’améliorer significativement sa...