HomeNon classéLa sédation en phase terminale

La sédation en phase terminale

Published on

spot_img

Recommandations de la Société Française d’Accompagnement et de soins palliatifs
Groupe de travail “Sédation en fin de vie” – Version courte 2004

Quels médicaments sédatifs ?

En phase terminale pour détresse, le médicament de choix pour la sédation est le midazolam (Hypnovel ®). Il peut être difficile d’en obtenir en médecine de ville.

HYPNOVEL 1 mg/ml, solution injectable
Une ampoule de 5 ml contient 5 mg de midazolam.

HYPNOVEL 5 mg/ml, solution injectable
Chaque ml contient 5 mg de midazolam (sous forme de chlorhydrate)
Une ampoule de 1 ml contient 5 mg de midazolam, Une ampoule de 3 ml contient 15 mg de midazolam, Une ampoule de 10 ml contient 50 mg de midazolam.
Ce médicament contient du sodium. Le taux de sodium est inférieur à 1 mmol (23 mg) par ampoule, c’est-à-dire « sans sodium ».

En effet, le midazolam par :
—- sa demi-vie courte (2 à 4 h)
—- son effet sédatif dose-dépendant (20 à 60 minutes selon la posologie – 0,05 à 0,15 mg/kg)
—- son caractère hydrosoluble permettant des voies d’administration variées
—- ses caractéristiques, commune aux benzodiazépines (anxiolytique, hypnotique, amnésiant et myorelaxant)
répond aux quatre critères d’exigence : maniabilité et réversibilité, marge de sécurité thérapeutique, facilité d’emploi, moindre coût.

On fera une titration individuelle des doses nécessaires à l’induction et au maintien de la sédation en phase terminale.

  • Abord veineux disponible, préférer une titration :
    —- Midazolam, intraveineux, à la concentration de 0.5 mg par ml.
    —- Injecter 1ml (0.5 mg) toutes les 2 à 3 minutes jusqu’à obtention d’un score de 4 à l’échelle d’évaluation de la sédation lors des anxiolyses peropératoires, selon RUDKIN (cf infra)

    Noter le nombre de mg nécessaire à l’induction.
    – 2 possibilités :
    —- laisser le malade se réveiller et faire alors une nouvelle induction si nécessaire.
    —- entretenir la sédation, jusqu’au moment prévu du réveil, en prescrivant une dose horaire égale à 50% de la dose utile à l’induction, en perfusion intraveineuse continue.

  • Absence d’abord veineux
    Préférer la voie sous-cutanée :
    —- Midazolam par voie sous cutanée à la concentration de 1mg/ml.
    —- Injecter 0,05 à 0,1 mg/kg en première intention.
    —- Moduler les réinjections dans l’objectif d’obtenir un score de 4 sur l’échelle de Rudkin
    —- Dans le cas où on prendrait la décision de maintenir une sédation continue, entretenir la sédation par une perfusion sous-cutanée continue en prescrivant une dose horaire égale à 50% de la dose utile à l’induction.

    Texte complet : http://www.soinspalliatifs-fc.fr/pdf/telecharge/III-O2a-pdf.pdf avec
    Copie locale : [Lire] (pdf)

    Echelle de vigilance de RUDKIN
    1 : Patient éveillé-orienté
    2 : Somnolent
    3 : Yeux fermés répondant àl’appel
    4 : Yeux fermés répondant à une stimulation tactile légère (traction lobe oreille)
    5 : Yeux fermés ne répondant pas à une stimulation tactile légère

Latest articles

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...

Hyperthyroïdie : causes, symptômes, traitement et prévention

Bien que le corps humain soit une formidable machine dont les rouages sont parfaitement...

More like this

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...