HomeSantéFolliculite : différents types, causes, traitements et moyens de prévention

Folliculite : différents types, causes, traitements et moyens de prévention

Published on

spot_img

Le follicule est une structure arrondie qu’il est possible de retrouver dans plusieurs parties du corps. En fonction de cette dernière et du rôle que joue la structure, il existe plusieurs types de follicules. Il s’agit en l’occurrence des follicules ovariens et des follicules pileux. Ceux-ci sont situés partout sur la peau sauf sur les lèvres, la paume des mains et la plante des pieds. Ils sont principalement chargés de servir de cocon de naissance à chaque cheveu ou poil sur le corps humain. Parmi les maladies qui peuvent menacer les follicules, il y a la folliculite. Quelles sont les différentes variantes de cette maladie, leurs causes et leurs traitements ?

Folliculite staphylococcique

De manière générale, la folliculite est classée comme une affection cutanée. Autrement dit, il s’agit d’une maladie de la peau étant donné que les follicules s’y trouvent. Même si elle est bénigne (généralement sans danger), elle n’en reste pas moins dérangeante. Elle résulte d’une inflammation des follicules qui peut avoir différentes origines. En fonction de ces dernières, il est possible de répertorier différentes formes de folliculites. Celle dite staphylococcique fait partie des plus récurrentes.

Causes

La folliculite staphylococcique est causée par l’introduction d’un germe dans l’appareil pilo-sébacé. Il s’agit d’une bactérie de type staphylocoque doré. Naturellement, votre peau dispose d’une flore cutanée très variée. En termes simples, il existe des bactéries et autres germes qui y vivent et qui sont supposés s’y trouver. Leur nature varie en fonction de différents facteurs. Il est possible de citer :

  • l’âge ;
  • l’hydratation ;
  • le sexe ;
  • l’environnement ;
  • la quantité de sébum ;
  • la densité des poils ;
  • et même les produits cosmétiques utilisés.

Dans tous les cas, bon nombre d’entre elles participent à la protection contre les infections.

Toutefois, il peut arriver que certaines bactéries plus dangereuses pour votre santé voient le jour. C’est le cas de celle de type staphylocoque doré. Elle peut apparaître et coloniser la zone du périnée (20 % de la population) et au niveau des fosses nasales (20 à 40 % de la population). Dès le moment où cette bactérie se trouve sur votre peau, les risques que vous soyez sujet à la folliculite sont très élevés.

Il suffit d’une infime lésion cutanée (comme les coupures) pour que le germe puisse se frayer un chemin sous votre peau. Il se loge alors dans l’appareil pilo-sébacé ; ce qui aboutit irrémédiablement à une folliculite. Plus précisément, cela provoque une folliculite staphylococcique.

Il faut préciser que certains facteurs sont favorables à la formation de cette bactérie sur votre peau. Si vous avez déjà le diabète ou êtes victime de déficit immunitaire par exemple, vous créez des conditions favorables à sa naissance. Il en est de même si vous suivez un traitement immunosuppresseur.

Traitement

Étant donné que la folliculite staphylococcique est d’origine infectieuse, le traitement est évident. Il faut une application locale de produits antiseptiques plusieurs fois par jour pour assurer la mort de la bactérie. Lorsque le traitement est quotidien, il n’est plus requis de le poursuivre au bout de deux semaines au plus.

Cependant, il est possible qu’une récidive soit inévitable. C’est la raison pour laquelle votre médecin cherche en quelque sorte le foyer de l’infection. Autrement dit, il cherchera à savoir exactement la partie de votre peau qui constitue le lieu de naissance de la bactérie. Ainsi, vous avez l’assurance que le mal pourra être éradiqué de manière durable.

Lorsque cette mesure n’est pas prise, il ne fait aucun doute que vous serez à nouveau confronté à cette maladie dans un délai très court. Si tel est le cas, il est fort probable que la bactérie soit encore plus résistante qu’auparavant. L’application d’antiseptiques risque donc d’être vaine. Votre médecin vous prescrira alors des antibiotiques à prendre par voie orale.

Folliculite à pseudomonas aeruginosa

Folliculite

Dans le lot des folliculites bactériennes, il y a également la folliculite à pseudomonas aeruginosa. Même si elle est plus rare que la folliculite staphylococcique, elle reste plus répandue que les autres. Cela est en partie dû aux conditions qui participent à la contraction de cette maladie.

Causes

La folliculite à pseudomonas aeruginosa est causée par le contact avec de l’eau contaminée par Pseudomonas aeruginosa. Cette bactérie est généralement présente dans les spas ou les piscines qui ont des taux de chlore et des pH (potentiel hydrogène) déséquilibrés. C’est la raison pour laquelle cette maladie est souvent appelée « folliculite du spa ».

Pseudomonas aeruginosa, autrement connu sous le nom de bacille pyocyanique, est une bactérie friande des milieux humides. Elle se développe rapidement et dispose d’une grande résistance. Cela est fait un microorganisme capable de grandir même dans des conditions que vous considérez extrêmes. Même les spas qui peuvent être très chauds représentent un nid confortable pour cette bactérie.

Traitement

La folliculite du spa dans sa forme la plus légère fait partie des folliculites les plus simples à guérir. Dans la plupart des cas, vous pouvez vous en débarrasser, au bout d’une dizaine de jours, avec une bonne hygiène. Il suffira de prendre de bonnes et longues douches à base d’eau et de savon. Pour plus d’efficacité, vous pouvez vous servir d’un savon antibactérien. Cela ne fera qu’améliorer l’élimination des bactéries.

Dans les cas considérés comme sévères, il faudra plus que de simples mesures hygiéniques pour venir à bout du mal. Comme avec la plupart des folliculites bactériennes, le recours aux antibiotiques, comme la ciprofloxacine, sera inévitable.

Folliculite fongique

Bien entendu, les folliculites ne sont que d’origine bactérienne. Il existe d’autres types de cette maladie dont fait partie la folliculite fongique.

Causes

La folliculite fongique est due aux champignons. Ces derniers se développent sur votre peau et finissent par affecter l’appareil pilo-sébacé. Ils naissent suite à un concours de circonstances particulières. Ce sont certaines de vos habitudes qui contribuent donc à leur prolifération. Elle est souvent favorisée par :

  • l’humidité ;
  • la transpiration ;
  • et les frottements.

À titre illustratif, faire du sport régulièrement dans des vêtements trop près du corps est un excellent moyen de développer ces champignons. Parmi ceux qui sont responsables de la folliculite fongique, il y a malassezia furfur, parfois aussi appelé pityrosporum ovale.

Traitement

Dans le cas d’une folliculite fongique, le traitement est assez évident. Le but est de vous débarrasser des champignons responsables de l’infection. Pour ce faire, vous devrez vous rendre chez votre dermatologue afin d’avoir une prescription pour les produits adéquats. Parmi les médicaments qui peuvent vous être prescrits, vous pourrez trouver des gels ou encore des mousses.

Ils sont à application cutanée, ce qui permet de combattre l’affection localement. En cas de persistance des symptômes, vous devrez le signaler à votre dermatologue afin d’améliorer votre traitement. Dans certains cas, vous pourrez associer un traitement par voie orale qui va attaquer le mal de l’intérieur.

Folliculite : symptômes

Folliculite

La folliculite est présentée comme une affection cutanée bénigne. Elle peut apparaître sur tous les endroits où vous pouvez avoir des poils. Cela n’exclut que les lèvres, la paume des mains et la plante des pieds. Même s’il existe plusieurs types de folliculites, les symptômes sont généralement les mêmes. En effet, puisqu’il est question d’un mal de la peau, vous pourrez ressentir une gêne plus ou moins prononcée au niveau de l’apparition du mal.

La manifestation la plus commune de la folliculite est une démangeaison ou une irritation cutanée. À cela s’ajoutent des boutons qui peuvent être plus ou moins nombreux. Ils sont assez sensibles et il est conseillé d’éviter de les gratter en dépit de la démangeaison. Vous pourrez aussi constater la formation de croûtes ou encore du pus aux endroits infectés.

Il faut savoir qu’en plus de ces symptômes, vous pouvez constater d’autres signes de la folliculite. Ce sont :

  • des nodules inflammatoires au niveau du poil ;
  • la peau douloureuse ;
  • ou encore une forte sensibilité de la zone infectée.

Il peut arriver que vous ressentiez de la fièvre. Cela est vraiment rare et vous devrez immédiatement faire appel à votre médecin. Notez que si vous constatez ces signes chez un enfant, vous ne devrez pas attendre avant de le faire soigner. Vous éviterez ainsi des complications comme des traces ou la nécessité d’une intervention chirurgicale.

Folliculite : moyens de prévention

La prévention de la folliculite est axée sur une prise en charge de votre corps, mais aussi un changement au niveau de vos habitudes. En effet, vous devez éviter à tout prix que les germes responsables de l’affection ne s’introduisent dans votre organisme. Cela est valable pour tous les types de folliculite.

Puisqu’il ne suffit que d’une ouverture, vous devrez éviter de vous blesser. Même si cela vous arrivait, vous devriez faire attention à traiter convenablement vos blessures. N’hésitez pas à désinfecter et à prendre un traitement antibiotique en prévention. Vous éviterez ainsi les risques d’infection. Dans le même sens, vous devrez faire attention pendant que vous vous rasez.

Ce processus peut entraîner l’apparition d’une folliculite. Ici, vous devrez garder votre matériel de rasage dans un état de propreté impeccable et utiliser des produits adaptés à votre peau. Aussi, pensez à espacer vos rasages pour éviter d’agresser votre peau.

Notez que si vous souffrez d’une maladie qui affecte votre système immunitaire ou si vous êtes sous immunosuppresseur, il faudra surveiller votre peau. En pratique, votre organisme est plus fragile et le développement de cette affection est favorisé.

Enfin, il est nécessaire de changer vos habitudes vestimentaires si vous transpirez beaucoup. Il faudra donner à votre corps la possibilité de respirer. Pour cela, vous devrez vous tourner vers des vêtements amples ou dans des matières respirantes. Peu importe le type de folliculite, vous devrez maintenir un excellent protocole d’hygiène. Vous réduirez ainsi considérablement les chances de contracter ce mal.

Latest articles

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...

Hyperthyroïdie : causes, symptômes, traitement et prévention

Bien que le corps humain soit une formidable machine dont les rouages sont parfaitement...

More like this

NACO – ANTICOAGULANTS ORAUX NON ANTIVITAMINE K

Les anticoagulants sont des médicaments dont la fonction première est relative au sang. De...

Puberté précoce : âge, signes, diagnostic, causes, solutions

La maturation sexuelle est un phénomène physiologique tout à fait normal dont le début...

NEPHROHUS : causes, symptômes, diagnostics, traitements

Les insuffisances rénales sont dues à une destruction progressive des reins. Plus qu’on ne...