HomeSantéLes eczématides ou dartres: symptômes, diagnostic et traitements

Les eczématides ou dartres : symptômes, diagnostic et traitements

Publié le

spot_img

Les eczé­ma­tides sont des affec­tions de la peau très fré­quentes et bénignes. On les recon­naît sur­tout par la sur­ve­nue de petites plaques sèches et rosées sur la peau. Ces mala­dies affectent plus les enfants. De plus, elles peuvent lais­ser des taches sur la peau, une fois dis­pa­rues. Que savoir sur les eczé­ma­tides ? Quels en sont les symp­tômes et com­ment réa­li­ser le diag­nos­tic ? Quels sont les trai­te­ments pour éli­mi­ner ces affec­tions ? Réponses dans ce billet.

Que savoir sur les eczématides ?

Encore appe­lées dartres, les eczé­ma­tides repré­sentent une affec­tion cuta­née très répan­due dans la popu­la­tion. On les remarque spé­ci­fi­que­ment chez les indi­vi­dus ayant entre 3 ans et 16 ans. De plus, elles sont plus ren­con­trées chez les enfants qui ont des pro­blèmes de peau sèche ou d’eczé­ma. Aus­si, faut-il pré­ci­ser que ces mala­dies pro­voquent des lésions qui se mul­ti­plient sys­té­ma­ti­que­ment et prennent une taille plus impor­tante. Il est pos­sible de les remar­quer fré­quem­ment pen­dant le mois de sep­tembre, après l’été.

Les eczé­ma­tides sont géné­ra­le­ment consi­dé­rées comme un signe mineur d’atopie. Par ailleurs, elles peuvent être favo­ri­sées par plu­sieurs élé­ments. On peut évoquer :

  • Le froid ;
  • Le stress ;
  • Les exci­tants comme le thé, le tabac, l’alcool et le café ;
  • Une déshy­dra­ta­tion de la peau ;
  • La gros­sesse ;
  • L’humidité ;
  • Un choc émotionnel.

En dehors de ces fac­teurs, on peut par­ler de l’utilisation des crèmes com­po­sées de cor­ti­coïdes, de la toi­lette à l’eau chaude, des bai­gnades en eau de mer et pis­cine. Face à tous ces fac­teurs de risques, il est indis­pen­sable de faire très atten­tion à tout ce qui peut tou­cher votre peau. L’idéal est d’ailleurs de prendre conseil chez un spécialiste.

Quelles sont les causes des eczématides ?

Plu­sieurs hypo­thèses donnent des expli­ca­tions sur l’apparition des eczé­ma­tides. D’abord, selon cer­taines études, ces affec­tions seraient des symp­tômes d’un ter­rain ato­pique. Néan­moins, on les retrouve aus­si chez des indi­vi­dus non atopiques.

D’un autre point de vue, les eczé­ma­tides résul­te­raient d’une exfo­lia­tion de la peau bron­zée. En effet, lorsque la couche super­fi­cielle de la peau est tou­chée, la perte de cette der­nière peut cau­ser des taches sur la peau.

Ensuite, cer­tains spé­cia­listes révèlent que ces mala­dies sont dues à un renou­vel­le­ment trop impor­tant et trop rapide de l’épiderme. Cet état de choses engendre l’augmentation de la fabri­ca­tion de la kéra­tine (matière se trou­vant sur la sur­face de la peau).

Quels sont les symptômes des eczématides ?

Comme il a été dit plus haut, les eczé­ma­tides appa­raissent le plus sou­vent à la fin de l’été sur­tout lorsque l’individu perd son bron­zage. Tou­te­fois, elles peuvent sur­ve­nir au cours des autres sai­sons (automne, hiver, etc.).

En outre, la mala­die se déve­loppe à des endroits pré­cis en fonc­tion du type d’individu.

  • Chez l’enfant, les eczé­ma­tides sont pré­do­mi­nantes sur le visage, par­ti­cu­liè­re­ment autour de la bouche et sur les joues.
  • Chez l’adolescent et l’adulte, elles sont plu­tôt remar­quées au niveau des épaules, des cuisses et des bras.

Il faut ajou­ter que les eczé­ma­tides évo­luent en deux phases : la phase rosée et la phase blanche.

La phase rosée 

À ce stade, les affec­tions sont rosées et des­quament. Aus­si, la sur­face de la peau peut être croû­teuse ou rugueuse. De même, elles sont par­fois entou­rées d’une bor­dure rouge et pro­voquent des démangeaisons.

La phase blanche

Au niveau de cette phase, les eczé­ma­tides forment une tâche lisse et blanche qui peut être par­fois squa­meuse. Cette tâche peut deve­nir plus impor­tante lorsque l’individu s’expose long­temps au soleil.

La durée d’évolution des eczé­ma­tides varie en fonc­tion du sujet atteint. Géné­ra­le­ment, elles dis­pa­raissent et refont sur­face pen­dant de nom­breuses années. Face à cette situa­tion, il est impor­tant d’opter d’une prise en charge médi­cale afin de trou­ver un trai­te­ment adapté.

Comment se fait le diagnostic des eczématides ?

Le diag­nos­tic des eczé­ma­tides se fait au moyen d’examens cli­niques. Mais bien avant, il fau­dra que le méde­cin sou­mette le patient à un cer­tain inter­ro­ga­toire. C’est donc grâce aux réponses de cet inter­ro­ga­toire qu’il pour­ra faire des exa­mens et déter­mi­ner la réelle cause de la mala­die. Tout ceci dans le but de pro­po­ser un trai­te­ment au patient.

Dartres : comment traiter la maladie ?

D’après plu­sieurs recherches, il n’existe pas vrai­ment de trai­te­ment spé­ci­fique contre les eczé­ma­tides. Cepen­dant, bien qu’elles dis­pa­raissent avec le temps, cer­tains patients sou­haitent par­fois accé­lé­rer le pro­ces­sus dont on ignore la durée. De ce fait, il est pos­sible de les éra­di­quer en uti­li­sant des pro­duits tels que :

  • Des émol­lients simples ;
  • Des crèmes des­ti­nées à l’hydratation ;
  • Des cor­ti­coïdes afin de trai­ter l’aspect inflam­ma­toire de ces affections.

Hor­mis cette tech­nique, il existe des moyens pour évi­ter la sur­ve­nue des eczé­ma­tides. Il est notam­ment recom­man­dé de :

  • Tou­jours prendre une douche à l’eau claire après s’être baigné ;
  • Por­ter des vête­ments en matière syn­thé­tique, sur­tout si vous avez une peau sèche ;
  • Evi­ter de s’exposer au soleil entre 10 h et 15 h 30 ;
  • Se pro­té­ger du soleil en por­tant des vête­ments cou­vrants, en uti­li­sant des crèmes solaires ou en por­tant un chapeau.

Lorsque les lésions sont bien appa­rentes, il est pré­fé­rable de se tour­ner vers une crème faite à base de zinc et de cuivre. Vous en trou­ve­rez en vente libre dans les phar­ma­cies. Quant aux lésions qui sont très rouges, l’idéal est d’utiliser des der­mo­cor­ti­coïdes. Mais atten­tion à tou­jours deman­der l’avis de votre méde­cin pour évi­ter les effets secon­daires éventuels.

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...