HomeNon classéCes sectes qui prétendent guérir

Ces sectes qui prétendent guérir

Publié le

spot_img

Dr H. Raybaud

Pour de nom­breuses sectes, la san­té et la mala­die repré­sentent un domaine pri­vi­lé­gié où peut s’ex­pri­mer leur doc­trine ( Dr Jean-Marie Abgrall dans Les Char­la­tans de la santé(Payot).

Ain­si un nombre crois­sant de sectes jouent la gué­ri­son comme pro­duit d’ap­pel en sur­fant sur les mala­dies, la peur de la mort fus­ti­geant les trai­te­ments modernes « agres­sifs » et en flat­tant l’ob­ses­sion moderne de la san­té, à un moment où les Fran­çais se laissent de plus en plus ten­ter par les méde­cines dites douces ou alternatives.
Elles sont aus­si trés pré­sentes et actives lors des catas­trophes comme l’ex­plo­sion de l’u­sine AZF de Toulouse.…

En ce début de de mil­lé­naire, l’ir­ra­tion­nel conti­nue à faire recette. « Le nombre de vic­times pro­gresse conti­nuel­le­ment, affirme le Dr Jean-Jacques Adnet, du Centre de docu­men­ta­tion, d’é­du­ca­tion et d’ac­tion contre les mani­pu­la­tions men­tales (CCMM).
Il faut éga­le­ment noter qu’un cer­tain nombre de méde­cin se laissent éga­le­ment char­mer (mer­can­ti­listme, déviance, angoisse ??? ) par les sectes et apportent ain­si une pseu­do cau­tion à ces acti­vi­tés charlatanesques.

Voir éga­le­ment :
—- Dix moyens pour évi­ter de se faire avoir par les charlatans
—- Union Natio­nale des Asso­cia­tion de Défense des Familles et de l’lndividu
—- http://www.prevensectes.com

PLUS C’EST GROS…
Texte com­plet : www.lexpress.presse.fr
Marion Fes­traëts, Fran­çois Koch, Annie Kouchner
18/06/1998

  • La mala­die est pour la secte la mani­fes­ta­tion d’une forme de déviance, d’er­reur, ou bien encore le prix d’une faute com­mise dans une vie antérieure. »
  • le can­cer, le sida, la sclé­rose en plaques… pro­vien­draient d’un choc psy­cho­lo­gique bru­tal, un conflit inté­rieur aigu nom­mé « Dirk-Hamer Syn­drome », dont on pour­rait déce­ler les traces grâce à un scan­ner cérébral
  • Jeûnes et obs­curs trai­te­ments homéo­pa­thiques se sub­sti­tuent à la chi­mio­thé­ra­pie et à la radio­thé­ra­pie, soup­çon­nées de « trouer le corps astral »,
  • . Le méde­cin du Graal la convainc d’en­ta­mer un jeûne dras­tique, seul « remède » capable de por­ter le coup de grâce au can­cer. La tumeur, lui pro­met-il, « s’é­li­mi­ne­ra en cou­lant par l’ab­cès » qui lui ronge le sein
  • M P et JP G se pré­sen­taient res­pec­ti­ve­ment comme la réin­car­na­tion de la Vierge et du Christ, et diri­geaient près de Saint-Tro­pez un très ron­flant Ins­ti­tut de recherches psy­cha­na­ly­tiques, bref une secte.
  • Den­tiste, JP G s’a­don­nait à une pra­tique sin­gu­lière : il fai­sait sau­ter les plom­bages den­taires pour per­mettre à ses patients de com­mu­ni­quer avec les extra­ter­restres. Sans anes­thé­sie, « pour mesu­rer [leur] résis­tance énergétique ».
  • Notre orga­nisme ne se serait jamais adap­té à la cuis­son des ali­ments, qui déna­ture les molé­cules. Comme un car­bu­rant mal adap­té, la nour­ri­ture cuite pro­vo­que­rait des ratés dans le moteur, qu’on pour­rait évi­ter en excluant les pro­duits lai­tiers, « toxiques », et en consom­mant les ali­ments à l’é­tat le plus natu­rel pos­sible : crus, sans assaisonnement
  • . Luong Minh Dang, né en 1942 au Viet­nam, affirme avoir reçu l’en­sei­gne­ment d’un cer­tain Dasi­ra Nara­da II, qui le tenait lui-même de Dasi­ra Nara­da I, phi­lo­sophe sri lan­kais mort dans les années 20. HUE prône une pseu­do-thé­ra­pie, à base d’im­po­si­tion des mains et de tech­niques de res­pi­ra­tion, qui pré­tend tout gué­rir, du cor au pied à la mala­die d’Alz­hei­mer. Maître Dang a émi­gré dans le Mis­sou­ri, aux Etats-Unis, en 1985. Il y a impor­té sa doc­trine, un fatras de boud­dhisme, de chris­tia­nisme et d’hin­douisme, où l’on croise aus­si les Atlantes et les dieux égyp­tiens. Il s’a­git d” « injec­ter de l’éner­gie uni­ver­selle et cos­mique dans l’or­ga­nisme du patient pour neu­tra­li­ser son état d’af­fec­tion en déblo­quant ses canaux d’éner­gie », les cha­kras, libre­ment emprun­tés aux théo­ries du yoga.
  • . Dang avait pré­dit la fin du monde pour 1999 et les ini­tiés seraient pas­sés dans la « qua­trième dimen­sion », où ils se réin­car­ne­ront pour vivre 180 ans. Men­tion spé­ciale pour les femmes méno­pau­sées : elles rede­vien­dront fer­tiles et enfan­te­ront jus­qu’à trois fois par an…
  • La doc­trine « Lumière de véri­té » s’ap­puie sur la toute-puis­sance de la lumière, trans­mise par la paume de la main au bout de trois jours d’i­ni­tia­tion. La lumière est cen­sée résoudre tous les pro­blèmes, chas­ser les mau­vais esprits et soi­gner les maladies.
    Au cours des séances, les adeptes entrent en transe, rient, pleurent, et dis­courent dans des langues incon­nues. Dite impure, la méde­cine est abso­lu­ment pros­crite : « Les thé­ra­pies font croire aux hommes qu’ils sont gué­ris, explique un docu­ment interne.
  • : « Là où la méde­cine dit « ingué­ris­sable », ne vous le tenez jamais pour dit (…). Il suf­fit de prier et le miracle se fait (…). Les méta­stases s’en­vo­le­ront sous vos doigts. Vous n’a­vez pas à vous sou­cier com­ment. Ce que je peux vous dire, c’est qu’elles dis­pa­raî­tront », mar­tèle Y T, créa­trice de la secte IVI (Invi­ta­tion à la vie), dans l’une de ses cas­settes de confé­rences. Can­cer, sida, sclé­rose en plaques : aucun « Satan » ne devrait résister.
  • « Nous tra­vaillons sur les métaux, dont les couches élec­tro­niques vibrantes fondent les mémoires de nos familles et de nos vies, et sur l’eau, qui enre­gistre amou­reu­se­ment, pour mieux le confier à celle qui la contient : Marie. »
    Sans trop déna­tu­rer ce rai­son­ne­ment « scien­ti­fique », on peut le résu­mer ain­si : les métaux conte­nus dans l’eau « per­cutent et régé­nèrent l’ADN » et, comme dit Y, « ADN = âme ».
  • Méde­cin suisse, T.S. est une supé­rette des méde­cines paral­lèles à lui tout seul. Il soigne par le cha­ma­nisme, la phy­to­thé­ra­pie, la dié­té­tique, la méde­cine holis­tique, le rire et, moins drôle, l’u­ri­no­thé­ra­pie, dont les ver­tus anti­bio­tiques feraient mer­veille. T.S. a ouvert dans le sud de la France trois Ins­ti­tuts de recherche et d’ap­pli­ca­tions de méde­cine globale.

 

http://www.attention-enfants.org/

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...