HomeNon classéAcides GrasPoly-Insaturés - AGPI Prévention des maladies cardiovasculaires

Acides GrasPoly-Insaturés – AGPI Prévention des maladies cardiovasculaires

Publié le

spot_img

Source : C.E.I.V. PRODUITS ROCHE – 52, bou­le­vard du Parc – 92521 NEUILLY-SUR-SEINE Cedex
Tél. 01 46 40 53 53 Fax 01 46 40 25 95

Les mala­dies coro­na­riennes sont la pre­mière cause de mor­ta­li­té, toutes causes confondues.
Pour remé­dier à ce pro­blème de san­té publique d’en­ver­gure, les vita­mines anti­oxy­dantes et les acides gras poly­in­sa­tu­rés appa­raissent comme une solu­tion d’a­ve­nir, effi­cace et peu coû­teuse, pour la pré­ven­tion pri­maire et secon­daire des mala­dies cardio-vasculaires.
Voir éga­le­ment : IDM Pré­ven­tion Sta­tines, vita­mine E

LES ACIDES GRAS POLY-INSATURES – AGPI
Le béné­fice d’une sup­plé­men­ta­tion en acides gras poly­in­sa­tu­rés Oméga‑3 n’est plus à démontrer.
Après plus de soixante années de tra­vaux scien­ti­fiques, il est admis qu’ils pro­tègent rapi­de­ment et effi­ca­ce­ment de l’in­farc­tus. En pré­ven­tion pri­maire et secondaire.
Les nutri­tion­nistes recom­mandent 2 repas de pois­son par semaine ain­si que la consom­ma­tion d’a­li­ments enri­chis en Oméga‑3.
Ces AGPI conte­nus dans les pois­sons gras des mers froides réduisent l’in­ci­dence de la fibril­la­tion ven­tri­cu­laire, res­pon­sable des morts subites (soit 50 % des décès coronariens).
À l’a­ve­nir, il y a fort à parier que la vita­mine E et les AGPI Oméga‑3 seront uti­li­sés cou­ram­ment en pré­ven­tion et pour le trai­te­ment des mala­dies coro­naires ce qui per­met­tra à long terme de réduire les dépenses de san­té. Quant aux autres vita­mines anti­oxy­dantes, elles nous dévoi­le­ront cer­tai­ne­ment dans le futur des pro­prié­tés encore inconnues.

LE REGIME CRETOIS
Chez l’homme, il est confir­mé que l” acide alpha-lino­lé­nique est le seul acide gras qui inhibe l’a­gré­ga­tion pla­quet­taire et l’ac­ti­vi­té coa­gu­lante des plaquettes.
Son rôle dans la pré­ven­tion de la throm­bose chez l’homme a été mon­tré par notre étude de pré­ven­tion secon­daire de l’in­farc­tus par le régime Crétois.

Dans cette étude ran­do­mi­sée chez 600 patients coro­na­riens après un pre­mier infarc­tus, nous avons com­pa­ré l’ef­fet du régime pru­dent, riche en acide lino­léique, habi­tuel­le­ment pres­crit par les car­dio­logues et les dié­té­ti­ciens à des habi­tudes ali­men­taires de type médi­ter­ra­néen, enri­chies en légumes et fruits, avec un apport plus impor­tant d’a­cide oléique et d’a­cide alpha-lino­lé­nique (mul­ti­plié par trois).

Après 27 mois de sui­vi en moyenne, la mor­ta­li­té car­diaque et les infarc­tus non mor­tels étaient réduits par 73 % dans le groupe avec régime Cré­tois à com­pa­rer au régime prudent.
Comme cette pro­tec­tion extra­or­di­naire appa­rais­sait déjà après deux mois sans régime, sans que l’on observe de baisse de la lipé­mie, il paraît évident que cette pro­tec­tion était liée à la pré­ven­tion de la throm­bose, res­pon­sable d’in­farc­tus, plu­tôt que celle de l’a­thé­ro­sclé­rose dont les effets néces­sitent beau­coup plus de temps pour se manifester.

Dans le plas­ma des patients sou­mis au régime Cré­tois les modi­fi­ca­tions asso­ciées à cette pro­tec­tion, semblent être, en pre­mier lieu, la quan­ti­té d’a­cide alpha-lino­lé­nique sem­blable à celle que l’on trouve chez les Cré­tois mais aus­si chez les Japo­nais de l’île de Kohama.
A noter que les Cré­tois et les Japo­nais semblent pré­sen­ter actuel­le­ment la meilleure espé­rance de vie du monde, et la plus basse mor­ta­li­té coronarienne.

Acide alpha-lino­lé­nique et mort subite
Dans notre étude de pré­ven­tion, aucun des patients consom­mant le régime Cré­tois n’a été vic­time d’une mort subite, alors que 8 patients du groupe témoin sont décé­dés de cette façon dramatique.

Il a été mon­tré chez l’a­ni­mal que les acides gras en n~3 du régime pro­té­geaient de la fibril­la­tion ven­tri­cu­laire, et donc de la mort subite, un résul­tat confir­mé chez l’homme récemment.

Les études faites en Aus­tra­lie chez le rat ont mon­tré que par­mi les huiles du com­merce, seule l’huile de col­za, riche en acide lino­lé­nique, mais rela­ti­ve­ment pauvre en acide lino­léique, pro­té­geait contre la fibril­la­tion ven­tri­cu­laire, à com­pa­rer aux huiles d’o­live, de soja ou de tournesol.
Dans notre étude de pré­ven­tion, les patients du régime Cré­tois consom­maient en plus d’huile d’o­live (1/3 de la graisse d’a­jout) de la mar­ga­rine de col­za qui four­nis­sait la presque tota­li­té de l’a­cide lino­lé­nique ingéré.

A noter que les Japo­nais, la plus basse mor­ta­li­té coro­na­rienne des pays indus­tria­li­sés, cui­sinent essen­tiel­le­ment à l’huile, prin­ci­pa­le­ment l’huile de colza.

Derniers articles

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...

L’OTITE SERO-MUQUEUSE DE L’ENFANT : Causes, Diagnostic et Traitements

Tout comme l’otite moyenne aiguë, l’otite séromuqueuse est une affection que l’on retrouve couramment...

Pour aller plus loin

Mycoplasma pneumoniae : maladies caractéristiques, traitements

Les maladies infectieuses constituent un problème de santé majeur et figurent parmi les dix...

Paralysie faciale a frigore : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La paralysie faciale a frigore (PFF) est l’une des formes les plus fréquentes des...

Ostéopénie : clinique, physiopathologie, étiologies, traitement

L’ostéopénie est un état de fragilité osseuse fréquent à partir de 50 ans. Elle est...