HomeNon classéHTA SYSTOLIQUE HYPERTENSION SYSTOLIQUE

HTA SYSTOLIQUE HYPERTENSION SYSTOLIQUE

Publié le

spot_img

Nou­velle épidémie
A par­tir des pro­pos du Pr Xavier GIRERD – Hôpi­tal de Brous­sais – Paris

NB 1 : Le meilleur moyen de pre­ve­nir l’ap­pa­ri­tion d’une HTA est de ne pas prendre du poids. En effet, par­mi un groupe de nor­mo­ten­dus, ceux qui sont deve­nus hyper­ten­dus quatre ans plus tard étaient ceux qui avaint pris 4 Kg en moyenne

NB 2 : 70 % des hyper­ten­dust trai­tés en France ont plus de 60 ans

NB 3 : Aujourd­hui la bithé­ra­pie devrait être pro­po­sée à 7 hyper­ten­dus sur 10 alors que seule­ment 5 sur 10 en bénéficient

====================

Depuis quelques années on voit appa­raitre une nou­velle forme d’hy­per­ten­sion arté­rielle : Les Patients n’ont pas une élé­va­tion de la sys­tole et de la dias­tole (15/11) mais seule­ment de la sys­tole 17/9 voire 17/8…

Il sem­ble­rait que cela cor­res­ponde à un vieillis­se­ment vas­cu­laire soit nor­mal (patients aupa­ra­vant nor­mo­ten­dus par perte d’é­las­ti­ci­té des parois vas­cu­laires ) au delà de 60 ou 70 ans soit à une alté­ra­tion du sys­tème vas­cu­laire chez des patients aupa­ra­vant hyper­ten­dus bien équilibrés

HTA sys­to­lique est défi­nie par une sys­tole > 140 mmHg
asso­ciée à une dif­fé­ren­tielle [sys­tole-dias­tole] (appe­lée éga­le­ment IPS : index de pres­sion sys­to­lique) > 60 mmHg. (exemple 170/90 IPS= 170–90 = 80 mmHg)

Ces patients au delà de 60 – 70 ans étaient autre­fois igno­rés et leur HTA sys­to­lique consi­dére comme banale pour l’âge et nor­male. On sait main­te­nant depuis les études STOP ou SYSTEUR que ces patients doivent être trai­tés car trés rapi­de­ment on dimi­nue de 50 % le risque d’un évè­ne­ment car­dio­vas­cu­laire en par­ti­cu­lier AVC et Insuf­fi­sance cardiaque.

Cette forme d’H­TA est plus dif­fi­cile à contro­ler et on a pu démon­trer que les médi­ca­ments les plus effi­caces sont les diu­ré­tiques thia­zi­diques et les inibi­teurs cal­ciques . Ils seraient deux fois plus effi­caces que les IEC et les bêta­blo­quants dans cette forme d’HTA.

Voir MAJ 2004 HTA SYSTOLIQUE (Défi­ni­tion, traitement)
Voir éga­le­ment HTA du sujet âgé (2007)

Selon une méta­na­lyse, le béné­fice lié à un trai­te­ment hyper­ten­seur serait lié à la baisse ten­sion­nelle et non pas à la classe du médi­ca­ment mais par exemple que les ICA – à baisse ten­sion­nelle iden­tique – appor­te­raient un béné­fice sup­plé­men­taire dans la pré­ven­tion des AVC mais feraient un peu moins bien que les autres pour la mala­die coronarienne.

Le choix du trai­te­ment pro­po­sé reste donc lar­ge­ment tri­bu­taire des éven­tuelles patho­lo­gies asso­ciées : dia­bète, insuf­fi­sance car­diaque, etc…

Derniers articles

Erysipèle : causes, symptômes et traitements

Encore appelé dermohypodermite aiguë, l’érysipèle est une maladie de la peau qui se manifeste...

Épreuve fonctionnelle respiratoire : quand et comment la réaliser ?

Les épreuves fonctionnelles respiratoires renvoient à des mesures adéquates pour évaluer le souffle respiratoire...

FIBRILLATION ATRIALE ou Auriculaire(FA) : symptômes, diagnostic et traitements

D’après un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) datant de 2014, la...

Les troubles psychologiques : causes, symptômes et traitements

Les souffrances et les changements réguliers de comportement sont notamment les principales caractéristiques des...

Pour aller plus loin

Erysipèle : causes, symptômes et traitements

Encore appelé dermohypodermite aiguë, l’érysipèle est une maladie de la peau qui se manifeste...

Épreuve fonctionnelle respiratoire : quand et comment la réaliser ?

Les épreuves fonctionnelles respiratoires renvoient à des mesures adéquates pour évaluer le souffle respiratoire...

FIBRILLATION ATRIALE ou Auriculaire(FA) : symptômes, diagnostic et traitements

D’après un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) datant de 2014, la...