HomeNon classéL'HTA du sujet âgé

L’HTA du sujet âgé

Published on

spot_img

Dr H. Ray­baud 08/2007 – MAJ 10/2007 ESC/ESH 2007

Les sujets âgés ont volon­tiers une HTA sys­to­lique c’est à dire pres­sion arté­rielle sys­to­lique (PAS) > 140 mmHg et une pres­sion arté­rielle dias­to­lique (PAD) rela­ti­ve­ment basse :IPS : index de pres­sion sys­to­lique [PAS-PAD] > 60 mHg (exemple 170/90, IPS= 80 mmHg) qui repré­sente un risque majeur à cour terme [Lire]

La ten­sion arté­rielle du sujet âgé est par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible aux évè­ne­ments exté­rieurs dont l’ef­fet« blouse blanche (20% après 60 ans, 40% après 75 ans) et l’HAS recom­mande soit une auto­me­sure matin et soir 3 jours de suite soit une MAPA [Lire] et microalbuminurie/créatininurie tous les ans.
ECG et FO annuels res­tent éga­le­ment nécessaires.

MAJ 2010 : HTA du sujet âgé avec comor­bi­di­té [Lire]

Les béné­fices prou­vés visent une TA < 140/90 sans hypo­ten­sion orthostatique
AU delà de 80 ans, l’ob­jec­tif est une PAS < 150 mmHg[Lire]
Pour ESC/ESH 2007, les objec­tifs de PA sont : < 140/90 voire moins, selon tolé­rance, mais ils peuvent être dif­fi­ciles à obtenir.
Même après 80 ans, une baisse de 20 mmHg s’accompagne
d’une baisse de 33% du risque de mor­ta­li­té cardiovasculaire
(Etudes SCOPE, HYVET pilote)
NB : le choix thé­ra­peu­tique peut éga­le­ment être moti­vé par une éven­tuelle comor­bi­di­té comme le DNID

Chez le patient âgé il est recom­man­dé (HAS 2005) de com­men­cer par
une mono­thé­ra­pie thia­zi­dique ou ICA Panier thé­ra­peu­tique N° 2 suf­fi­sante dans 40% des cas.
En cas d’é­chec, une bithé­ra­pie elle peut se faire dans le même panier pour les ces sujets âgés
ou avec un médi­ca­ment du panier N° 1

les recom­man­da­tions ESC/ESH 2007 ont vu appa­raître de nou­velles classes selon les situa­tions (cf infra)

Si une tri­thé­ra­pie est néces­saire on asso­cie­ra thia­zi­dique + ICA à un médi­ca­ment du panier N° 1


Sur­veillance
Outre la recherche sys­té­ma­tique d’une hypo­ten­sion ortho­sta­tique , une atten­tion par­ti­cu­lière sera faite sur la fonc­tion rénale par iono san­guin, créa­ti­ni­ne­mie, clai­rance tous les 3 à 6 mois

Dans l’é­tude SYST-EUR, l’in­ci­dence de la mala­die d’Alz­hei­mer et des démences vas­cu­laires était dimi­nuée de 50% par le trai­te­ment de l’H­TA ver­sus placebo

Voir éga­le­ment
o Prise en charge des patients adultes atteints d’une hyper­ten­sion arté­rielle (HAS 2005) [Lire]
o Hyper­ten­sion sys­to­lique [Lire]
o Quel trai­te­ment pour contrô­ler l’H­TA sys­to­lique ? [Lire] (Sang Throm­bose Vais­seaux. Vol. 13, Numé­ro 5, Mai 2001)

MAJ 10/2007

les recom­man­da­tions ESC/ESH 2007 ont vu appa­raître de nou­velles classes selon les situations :

En cas d’atteinte infra­cli­nique des organes cibles :

  • HVG les IEC et les ARA2 ont été rejoint pas les anta­go­nistes calciques
  • Athé­ro­sclé­rose asymp­to­ma­tique les IEC ont rejoint les anta­go­nistes calciques
  • Microal­bu­mi­nu­rie les ARA2 ont rejoint les IEC
  • Insuf­fi­sance rénale idem

En cas de :

  • HTA sys­to­lique iso­lée (ISH ISH pour « iso­la­ted sys­to­lic hyper­ten­sion ) : thia­zi­diques, inhi­bi­teurs calciques
  • Syn­drome méta­bo­lique IEC, ARA2, inhi­bi­teurs calciques
  • Dia­bète IEC, ARA2
    Gros­sesse : inhi­bi­teurs cal­ciques, méthyl­do­pa, béta-bloquants
  • Sujets de race noire : thia­zi­diques, inhi­bi­teurs calciques
  • Glau­come béta-blo­quants (ligne nou­velle des recommandations)
  • Toux sous IEC ARA2

Selon l’événement cli­nique déjà survenu

  • AVC tout antihypertenseur
  • IDM les ARA2 rejoignent les ß- et les IEC
  • Angor idem : ß‑, anta­go­nistes calciques
  • Insuf­fi­sance car­diaque : anti-aldostérones
  • FA
    —- à titre pré­ven­tif des réci­dives ARA2, IEC
    —- per­ma­nente ß‑, anti­cal­ciques non dihydropyridines
  • aryth­mies rapides ß-
  • IR évo­luée, pro­téi­nu­rie idem : IEC, ARA2, diu­ré­tiques de l’anse
  • AOMI idem : inhi­bi­teurs calciques
  • Dys­fonc­tion VG idem : IEC

Latest articles

Celebrex – Celecoxib : efficacité et sécurité clinique par rapport aux AINS

Inclus dans la catégorie des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et plus particulièrement dans celle...

BPCO : causes, symptômes et traitements

La BPCO ou la bronchopneumopathie chronique obstructive est un ensemble d’affections respiratoires et graves,...

Boiteries de l’enfant : causes, symptômes et traitements

Une part importante de la population est confrontée à un problème orthopédique en France,...

Adrénaline solution injectable IM en auto-injecteur

Très utilisée pour stopper ou réduire l’impact des crises cardiaques, l’adrénaline est une hormone...

More like this

Celebrex – Celecoxib : efficacité et sécurité clinique par rapport aux AINS

Inclus dans la catégorie des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et plus particulièrement dans celle...

BPCO : causes, symptômes et traitements

La BPCO ou la bronchopneumopathie chronique obstructive est un ensemble d’affections respiratoires et graves,...

Boiteries de l’enfant : causes, symptômes et traitements

Une part importante de la population est confrontée à un problème orthopédique en France,...