HomeNon classéHypertension artérielle Les recommandations européennes en 2013

Hypertension artérielle Les recommandations européennes en 2013

Publié le

spot_img

2013 ESH/ESC Gui­de­lines for the mana­ge­ment of arte­rial hypertension
[texte complet]

La cible thé­ra­peu­tique est main­te­nant uni­for­mé­ment fixée 140 mm Hg, avec une cer­taine tolé­rance jus­qu’à 150 mm Hg chez les sujets de plus de 80 ans. Concer­nant la PAD, le seuil est fixé à 90 mm Hg, et à 85 mm Hg chez les diabétiques.

Les pré­sentes recom­man­da­tions recon­firment que les diu­ré­tiques (incluant les thia­zi­diques, la chlor­tha­li­done et l’in­da­pa­mide), les bêta-blo­quants, les inhi­bi­teurs cal­ciques, les IEC et les ARA II sont tous accep­tables pour l’i­ni­tia­tion et la main­te­nance du trai­te­ment anti­hy­per­ten­seur, qu’il s’a­gisse de mono­thé­ra­pie ou de combinaisons.
Les bêta-blo­quants ne sont donc pas détrô­nés en pre­mière inten­tion, tan­dis que les ARA II et les IEC font jeu égal. Voi­ci un mois, la Haute Auto­ri­té de San­té consi­dé­rait pour sa part que les bêta-blo­quants étaient moins effi­caces dans l’H­TA non com­pli­quée, et poin­tait le coût des ARA II par rap­port aux IEC.

En ce qui concerne les asso­cia­tions thé­ra­peu­tiques, les recom­man­da­tions sou­lignent l’ab­sence, ou la fai­blesse des résul­tats pour un cer­tain nombre de com­bi­nai­sons.Les asso­cia­tions recom­man­dées sont les suivantes.

  • Diu­ré­tiques et IEC ou inhi­bi­teur cal­cique ou ARA II.
  • IEC et inhi­bi­teur cal­cique ou diurétique.
  • Inhi­bi­teur cal­cique et IEC ou ARA II ou diurétique.
  • ARA II avec inhi­bi­teur cal­cique ou diurétique.

». Cette posi­tion est en phase avec EN accord avec l’ANSM le double blo­cage du SRA (IEC + ARA II) ne peut pas être recom­man­dé sur la base des résul­tats d’essais

En cas d’H­TA résistante,
Après les véri­fi­ca­tion concer­nant l’ob­ser­vance, les anta­go­nistes des récep­teurs miné­ra­lo­cor­ti­coïdes, l’a­mi­lo­ride, et l’al­pha-1-blo­quant doxa­zo­sine doivent être envi­sa­gés, en l’ab­sence de contre-indi­ca­tion » (niveau IIa B)

En cas d’i­nef­fi­ca­ci­té de ces trai­te­ments, des pro­cé­dures inva­sives comme la déner­va­tion rénale et la sti­mu­la­tion du baro­ré­cep­teur peuvent être envi­sa­gées » (niveau IIb C).

Voir éga­le­ment :
Les recom­man­da­tions 2013 de la Socié­té Fran­çaise d’H­TA (SFHTA) pour la prise en charge de l’H­TA de l’a­dulte. [Lire]

Derniers articles

Erysipèle : causes, symptômes et traitements

Encore appelé dermohypodermite aiguë, l’érysipèle est une maladie de la peau qui se manifeste...

Épreuve fonctionnelle respiratoire : quand et comment la réaliser ?

Les épreuves fonctionnelles respiratoires renvoient à des mesures adéquates pour évaluer le souffle respiratoire...

FIBRILLATION ATRIALE ou Auriculaire(FA) : symptômes, diagnostic et traitements

D’après un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) datant de 2014, la...

Les troubles psychologiques : causes, symptômes et traitements

Les souffrances et les changements réguliers de comportement sont notamment les principales caractéristiques des...

Pour aller plus loin

Erysipèle : causes, symptômes et traitements

Encore appelé dermohypodermite aiguë, l’érysipèle est une maladie de la peau qui se manifeste...

Épreuve fonctionnelle respiratoire : quand et comment la réaliser ?

Les épreuves fonctionnelles respiratoires renvoient à des mesures adéquates pour évaluer le souffle respiratoire...

FIBRILLATION ATRIALE ou Auriculaire(FA) : symptômes, diagnostic et traitements

D’après un rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) datant de 2014, la...