HomeNon classéCHARLATAN.COM

CHARLATAN.COM

Publié le

spot_img

Source : http://etiopathie.com

Angine de poitrine

Cette affec­tion est carac­té­ri­sée par un état patho­lo­gique ins­tal­lé pro­gres­si­ve­ment, par­fois depuis des années, et résul­tant de pro­blèmes méca­niques inté­res­sant la colonne dor­sale et la cage tho­ra­cique, ain­si que la char­nière cer­vi­co-dor­sale, laquelle se trouve en rela­tion avec une inner­va­tion régu­la­trice du rythme car­diaque. La réduc­tion de ces lésions per­met, tout comme la libé­ra­tion fonc­tion­nelle du dia­phragme, de sou­la­ger consi­dé­ra­ble­ment le tra­vail méca­nique du cœur, tout en nor­ma­li­sant sa régu­la­tion ner­veuse. L’é­tio­pa­thie aide consi­dé­ra­ble­ment à l’a­mé­lio­ra­tion de l’é­tat du malade. Le trai­te­ment est en géné­ral de longue durée

Hépa­tite

On dis­tingue ici deux types cli­niques d’hé­pa­tite : celle dite “ful­mi­nante” qui conduit mal­heu­reu­se­ment, en l’é­tat actuel de la science, au décès fré­quent du malade ; et celle dite “com­mune” pré­sen­tant des retom­bées chro­niques mul­tiples attei­gnant gra­ve­ment le patient et consti­tuant pour lui un han­di­cap consi­dé­rable dans sa vie pro­fes­sion­nelle et fami­liale. Le trai­te­ment étio­pa­thique amène pour­tant une solu­tion radi­cale en sup­pri­mant les pro­blèmes exis­tant au niveau du duo­dé­num (voir “ duo­dé­nite ”), de l’am­poule de Vater, du sphinc­ter d’Od­di et du bas cho­lé­doque. Les résul­tats sont obte­nus avec une constance abso­lue après six à huit inter­ven­tions. Aucune recom­man­da­tion ali­men­taire n’ac­com­pagne le trai­te­ment, le malade étant libre d’a­gir selon son appétit.

Quant à l’hé­pa­tite dite “C”, sa genèse est encore inconnue.

Elle se trouve par­fois liée au sida, ou à des formes de cir­rhoses non alcoo­liques à évo­lu­tion erra­tique, affec­tions pour les­quelles l’é­tio­pa­thie n’a pas de trai­te­ment cau­sal. On a tou­te­fois enre­gis­tré bon nombre d’é­vo­lu­tions asymp­to­ma­tiques d’hé­pa­tites clas­sées “C”, avec les trai­te­ments décrits ci-des­sus. Outre une amé­lio­ra­tion de l’é­tat géné­ral, on a consta­té une régres­sion vers la nor­male des taux de trans­ami­nases carac­té­ris­tiques de l’af­fec­tion. Les biop­sies ont mis en évi­dence une sta­bi­li­sa­tion des lésions hépa­tiques, mais sans recons­truc­tion des lésions acquises.

Ictère

Il s’a­git là de l’une des indi­ca­tions fon­da­men­tales de la méde­cine méca­niste, par­ti­cu­liè­re­ment indi­quée dans l’ic­tère pro­cé­dant d’une obs­truc­tion par bou­chon muqueux du canal d’é­cou­le­ment de la bile dans le sys­tème d’é­va­cua­tion (canal cho­lé­doque), ce qui ramène aux pro­blèmes dits d’hé­pa­tite et de duo­dé­nite (voir ces mots). L’é­tio­pa­thie ne peut évi­dem­ment rien dans les cas d’ic­tères clas­siques du nou­veau-né (puis­qu’ils sont natu­rels et non mala­difs), ni ceux d’ic­tères dus à une dégé­né­res­cence ou à des com­pres­sions malignes du foie ou des organes envi­ron­nant le sys­tème hépa­tique Dans les cas indi­qués, de deux à quatre inter­ven­tions suf­fisent à faire dis­pa­raître le phénomène.

Asthme

L’asthme pou­vant être la consé­quence de troubles aus­si dif­fé­rents que com­plexes, il est impos­sible d’i­ma­gi­ner un type unique de trai­te­ment. Chez l’en­fant, une crise d’asthme peut être liée à une para­si­tose (vers, oxyures, etc.). Si elle fait suite à une affec­tion du type rhi­nite ou rhume des foins, elle demande alors un trai­te­ment avec mani­pu­la­tion des arti­cu­la­tions de la face. L’asthme accom­pagne éga­le­ment cer­tains états bron­chi­teux chro­niques, avec blo­cage des arti­cu­la­tions du tho­rax ; la libé­ra­tion de celles-ci per­met de retrou­ver une cer­taine capa­ci­té tho­ra­cique et d’é­li­mi­ner les risques liés à l’in­suf­fi­sance res­pi­ra­toire et à son évo­lu­tion car­dio­pa­thique. Selon les ori­gines du mal, les résul­tats sont excel­lents ou déce­vants. L’é­tio­pathe conseille­ra uti­le­ment le malade sur les pos­si­bi­li­tés de résultats.

Bouf­fées de chaleur

Contrai­re­ment à tout ce qui est clas­si­que­ment ensei­gné, les bouf­fées de cha­leur sont à consi­dé­rer comme abso­lu­ment anor­males, au même titre que les autres troubles de la méno­pause. Celle-ci est une période phy­sio­lo­gique natu­relle, et tous les phé­no­mènes patho­lo­giques qui l’ac­com­pagnent sont anor­maux. L’é­tio­pa­thie, en nor­ma­li­sant la cir­cu­la­tion pel­vienne et la cir­cu­la­tion vei­neuse en géné­ral, en éli­mi­nant les exsu­dats, œdèmes, blo­cages et autres ano­ma­lies au niveau du petit bas­sin, c’est-à-dire en nor­ma­li­sant les sys­tèmes concer­nés, obtient des résul­tats sys­té­ma­ti­que­ment posi­tifs. La femme doit alors pas­ser ce cap sans même s’en rendre compte. Il suf­fit de quelques inter­ven­tions régu­liè­re­ment espa­cées pen­dant une période pou­vant aller de un à trois mois. Durant ce trai­te­ment, l’é­tio­pathe uti­lise, en dehors des tech­niques habi­tuelles, des tech­niques internes des­ti­nées à réduire les états patho­lo­giques locaux sans chi­rur­gie ni œstro­gènes, les­quels ne peuvent que dés­équi­li­brer un peu plus une fonc­tion hor­mo­nale en cours de renou­vel­le­ment. En la matière, l’é­tio­pa­thie se montre par­ti­cu­liè­re­ment effi­cace en rééqui­li­brant le sys­tème circulatoire.

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...