HomeNon classéVaccination contre la coqueluche

Vaccination contre la coqueluche

Publié le

spot_img

BEH 22 mars 2011 / n° 10–11

La vac­ci­na­tion contre la coque­luche est pra­ti­quée avec le vac­cin acel­lu­laire com­bi­né à d’autres valences.

La pri­mo­vac­ci­na­tion des nour­ris­sons com­prend trois injec­tions à un mois d’intervalle sui­vies d’un rap­pel à 16–18 mois (Vac­cin combiné).
Un rap­pel est recom­man­dé, depuis 1998, entre l’âge de 11 et 13 ans et doit être pra­ti­qué en même temps que le troi­sième rap­pel diph­té­rie, téta­nos et polio­myé­lite à concen­tra­tion nor­male (DTCa­Po­lio).
Pour les enfants qui ont échap­pé à ce rap­pel à 11–13 ans, un rat­tra­page sera pra­ti­qué par l’administration d’un vac­cin qua­dri­va­lent dTcaPolio5, à l’âge de 16–18 ans.
Pour les enfants qui ont reçu, hors recom­man­da­tion, un rap­pel coque­lu­cheux à l’âge de 5–6 ans, le rap­pel coque­lu­cheux de 11–13 ans sera dif­fé­ré et un vac­cin qua­dri­va­lent dTca­Po­lio sera pro­po­sé à l’âge de 16–18 ans.

En com­plé­ment de la stra­té­gie dite du cocooning
un rat­tra­page coque­lu­cheux avec le vac­cin qua­dri­va­lent dTca­Po­lio sera pro­po­sé chez l’adulte n’ayant pas reçu de vac­ci­na­tion contre la coque­luche au cours des dix der­nières années, notam­ment à l’occasion du rap­pel décen­nal diph­té­rie-téta­nos­po­lio­myé­lite de 26–28 ans.

En l’état actuel des connais­sances, notam­ment sur la durée de pro­tec­tion et la tolé­rance de doses répé­tées, il n’y a pas lieu d’administrer plus d’une dose de vac­cin qua­dri­va­lent dTca­Po­lio chez l’adulte.

Recom­man­da­tions particulières
La vac­ci­na­tion contre la coque­luche est éga­le­ment recom­man­dée chez les adultes sus­cep­tibles de deve­nir parents dans les mois ou années à venir (stra­té­gie du cocoo­ning) ain­si que, à l’occasion d’une gros­sesse, la mise à jour des vac­ci­na­tions pour les membres de l’entourage fami­lial (enfant qui n’est pas à jour pour cette vac­ci­na­tion, adulte qui n’a pas reçu de vac­ci­na­tion contre la coque­luche au cours des dix der­nières années), selon les moda­li­tés suivantes

  • durant la gros­sesse pour le père, la fra­trie et, le cas échéant, l’adulte en charge de la garde du nour­ris­son pen­dant ses 6 pre­miers mois de vie ;
  • pour la mère en post-par­tum immé­diat (l’allaitement ne consti­tue pas une contre-indi­ca­tion à la vac­ci­na­tion anticoquelucheuse)

Chez l’adulte, le délai mini­mal sépa­rant une vac­ci­na­tion dTPo­lio de l’administration du vac­cin qua­dri­va­lent dTca­Po­lio peut être rame­né à deux ans.
Remarque : en l’état actuel des connais­sances, il n’y a pas lieu d’administrer plus d’une dose de vac­cin qua­dri­va­lent dTca- Polio chez l’adulte

=============================================

Sché­ma vaccinal
  • Pri­mo­vac­ci­na­tion avec un vac­cin com­bi­né : une dose à 2, 3 et 4 mois
  • une dose de rap­pel à 16–18 mois.
  • Rap­pel ulté­rieur à 11–13 ans (une dose avec un vac­cin DTCaPolio).
  • Rap­pel chez les adultes (une dose avec un vac­cin dTca­Po­lio) si pro­jet d’être parent, lors d’une gros­sesse pour l’entourage fami­lial, lors du rap­pel décen­nal de 26–28 ans, en l’absence de vac­ci­na­tion par la coque­luche depuis 10 ans.
  • Remarque : en l’état actuel des connais­sances, il n’y a pas lieu d’administrer plus d’une dose de vac­cin qua­dri­va­lent dTca- Polio chez l’adulte.
    Texte com­plet BEH 10–11 / 22 mars 2011 [Lire](BEH)

Derniers articles

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....

Optimisation de la santé de la prostate : implications de quelques études

Les troubles de la prostate, notamment le cancer, sont des problèmes assez récurrents chez...

Pour aller plus loin

Nodule de la thyroïde : diagnostic et traitement

La découverte d’un nodule de la thyroïde est l’une des situations qui provoquent le...

ORALAIR 100 IR et 300 IR : mode d’action, effets secondaires

ORALAIR 100 IR + 300 IR 31, comprimés sublinguaux est un médicament soumis à prescription médicale restreinte,...

Ostéochondromatose synoviale : Causes, symptômes et traitement

Il existe un grand nombre de maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif....