HomeNon classéLa grippe A(H1N1) n'est pas la peste !!!

La grippe A(H1N1) n’est pas la peste !!!

Publié le

spot_img

Dr H. Ray­baud – 01/05/2009 – www.pandemiedegrippe.com

L’hys­té­rie frappe encore : de com­mu­ni­qué en com­mu­ni­qué, de cas sus­pec­tés en cas avé­rés, la peur s’ins­talle dans le monde
Certes la pan­dé­mie est pos­sible (pro­bable ?) mais c’est une grippe.… pas la peste ou le choléra !!

La grippe humaine A(H1N1) entraîne habi­tuel­le­ment les mêmes symp­tômes que la grippe saisonnière.
Après une période d‘incubation moyenne de 2 à 3 jours, la grippe (ou influen­za) débute habi­tuel­le­ment sou­dai­ne­ment et peut se mani­fes­ter par les symp­tômes suivants :

  • Fièvre (sou­vent élevée)
  • Mal de tête
  • Fatigue extrême
  • Toux sèche
  • Mal de gorge
  • Écou­le­ment nasal ou congestion
  • Dou­leurs musculaires
  • Symp­tômes diges­tifs, comme nau­sées, vomis­se­ments et diar­rhée peuvent aus­si se pro­duire mais ils sont plus fré­quent chez les enfants.

Pour être au cou­rant.… [Lire] et liens

NB NB NB

Selon cer­taines sources, la grippe A(H1N1) ne serait pas plus grave que la grippe sai­son­nière et une majo­ri­té de patients ne seraient pas par­ti­cu­liè­re­ment en danger.
La plu­part des per­sonnes se réta­bli­ront en moins de 2 semaines, habi­tuel­le­ment en quelques jours.
La carac­tère inquié­tant demeure la par­ti­cu­la­ri­té de ce virus (cf infra) et la pro­bable absence de toute immu­ni­té au niveau mon­dial ce qui va lar­ge­ment aug­men­ter le pour­cen­tage de la popu­la­tion atteinte [Lire] ce qui jus­ti­fie les mesures pour en évi­ter la dif­fu­sion. Rap­pe­lons que la grippe sai­son­nière est la mala­die infec­tieuse qui tue le plus de français.

Grippe : virus moins viru­lent que redouté
Les der­niers chiffres offi­ciels publiés au Mexique ne font plus état que de 15 décès confir­més, contre 159 esti­més ini­tia­le­ment. La frayeur (panique ?) ini­tiale semble donc retom­ber… sauf pour France 2, qui estime tou­jours que « 30 à 50 % de la popu­la­tion mon­diale » pour­rait être affec­tée ! Chaud devant… Poli­tis nous rap­pelle sub­ti­le­ment que chaque année, l’épidémie hiver­nale de grippe tra­di­tion­nelle entraîne dans le monde entre 300 000 et 500 000 morts (chiffres OMS). Et, concer­nant le palu­disme, ce sont envi­ron un mil­lion et demi de per­sonnes qui tré­passent tous les ans.
[le Figa­ror et [Ago­ra­vox]


Quelles sont les com­pli­ca­tions de la grippe A(H1N1)?

La plu­part des per­sonnes se réta­bli­ront en moins de 2 semaines, habi­tuel­le­ment en quelques jours.

Cer­taines per­sonnes peuvent déve­lop­per des com­pli­ca­tions graves suite à la grippe. Envi­ron 5% à 20% de la popu­la­tion fait la grippe à chaque année. Une moyenne de 36 000 per­sonnes meurent chaque année aux États-Unis d’une mala­die reliée à la grippe et 200 000 doivent être hospitalisées.

Au Qué­bec, le nombre de décès du à une com­pli­ca­tion de la grippe est d’environ 1000 à 1500 per­sonnes par année. Les per­sonnes âgées de plus de 65 ans, celles avec des condi­tions médi­cales par­ti­cu­lières (comme l’asthme, le dia­bète, ou une mala­die car­diaque), les femmes enceintes et les jeunes enfants sont plus à risque de faire une com­pli­ca­tion de la grippe.
Les pneu­mo­nies, les bron­chites, les sinu­sites et les otites sont des exemples de com­pli­ca­tions de la grippe.

La grippe peut aus­si aggra­ver une condi­tion médi­cale chro­nique pré exis­tante. Par exemple, les per­sonnes asth­ma­tiques peuvent souf­frir de crises d’asthme lorsqu’elle ont la grippe et les per­sonnes avec une insuf­fi­sance car­diaque peuvent peuvent voir leur état se décompenser.

Si les symp­tômes de la grippe A(H1N1) sont sem­blables à ceux de la grippe sai­son­nière alors pour­quoi s’inquiéter ?

La grippe humaine A(H1N1), comme toute les grippes pan­dé­miques, a la par­ti­cu­la­ri­té d’infecter des per­sonnes qui sont habi­tuel­le­ment épar­gnées par le virus de la grippe, c’est-à-dire les jeunes adultes d’environ 20 à 45 ans.

Par­mi ce groupe d’âge, ceux qui feront la grippe humaine A(H1N1) auront une pro­por­tion plus grande de com­pli­ca­tions que ce qui est habi­tuel­le­ment obser­vé avec la grippe sai­son­nière. Étant don­né que le virus A H1N1 est un nou­veau virus et que per­sonne dans la popu­la­tion n’est immu­ni­sé contre ce virus, il est pré­vi­sible que beau­coup plus de per­sonnes que le 5% à 20% annuel seront infec­tés lors d’une pan­dé­mie de grippe.

Par exemple au Qué­bec, s’il y a envi­ron 1 500 décès par année lors que 5% à 20 % de la popu­la­tion est infec­té, si 50% de la popu­la­tion est infec­té ceci risque de faire aug­men­ter le nombre de morts à plus de 3000 cas.

Quelle est l’incubation de la grippe A(H1N1)?

Le temps d’incubation, c’est-à-dire le temps qui s’écouler lorsqu’une per­sonnes est en contact avec le virus de la grippe et les temps où il pré­sente ses pre­miers symp­tômes est d’environ 2 à 3 jours avec un maxi­mum de 7 jours.

Pen­dant com­bien de temps une per­sonne infec­tée par le virus de la grippe por­cine H1N1 reste-elle contagieuse ?

La période de conta­gio­si­té de la grippe por­cine A H1N1 s’étend habi­tuel­le­ment de 24 heures avant le début des symp­tômes jusqu’à 5 jours après le début des symp­tômes chez l’adulte.
Chez les enfants, la durée de la conta­gio­si­té peut se pro­lon­ger jusqu’à 10 jours après le début des symp­tômes. L’excrétion virale peut même durer au-delà de 10 jours chez les très jeunes enfants..
Elle peut aus­si être pro­lon­gée chez les per­sonnes âgées ou les per­sonnes affec­tées par une immunodépression.

Quid du traitement

Les anti­bio­tiques sont inutiles pour ce virus. Par contre, il existe des anti­vi­raux comme le Tami­flu (osel­ta­mi­vir) qui pour­rait être effi­caces [Lire}.
Selon le Figa­ro des cher­cheurs amé­ri­cains et fran­çais s’in­quiètent de l’é­mer­gence de ces souches H1N1 mas­si­ve­ment résis­tantes au Tami­flu [Lien]

La consom­ma­tion de viande de porc cuite n’est abso­lu­ment pas à risque de trans­mettre la grippe porcine.

Texte com­plet : http://www.pandemiedegrippe.com

Derniers articles

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...

Le pied douloureux de l’adulte : causes, symptômes, diagnostic, traitements

De multiples facteurs peuvent causer des douleurs au niveau du pied. Celles-ci peuvent invalider...

Pour aller plus loin

Pasteurellose pasteurella multocida : symptômes, diagnostic et traitement

La pasteurellose est une maladie infectieuse assez fréquente qui se retrouve chez les animaux...

Paludisme : agent infectieux, clinique, personnes à risque

Le paludisme, maladie humaine évitable, mais potentiellement mortelle, est un mal fréquent. Dans le...

Phimosis : causes, symptômes, complications et traitements

Le phimosis est une pathologie qui touche particulièrement le sexe masculin à la naissance...