Recherche sur Esculape 
    powered by FreeFind
 
Page d'accueil
Moteurs de recherche
Nouveautés
Contact/Email
Sommaire général
Page précédente
Archives 2016
Par ordre chronologique inverse

Qualité mon Q !
Par Dominique Dupagne
La démarche Qualité est trop souvent une mascarade. Dans de nombreux secteurs, elle s'est transformée en outil de domination et d'asservissement. Ce livre montre comment elle peut détruire le plaisir de faire du bon travail et dégrader la qualité de la production au lieu de l'améliorer. L'auteur propose l'humour comme arme de "néorésistance" contre ce virus qui contamine l'administration et l'entreprise dans l'indifférence générale.
Présentation

Le livre est sorti chez BoD le 18 mai.

La dénutrition en France


Fibromyalgie
La commission d'enquête a adopté le rapport à l’unanimité
Le rapport d’enquête de l’Assemblée nationale sur la fibromyalgie constitue une étape importante dans la reconnaissance et la prise en charge de cette pathologie insuffisant comprise, et qui toucherait cependant 1 à 2% de la population mondiale, et 1,2 à 2 millions de personnes en France, essentiellement des femmes (87%). Le rapport présente 20 propositions. Il préconise notamment d'adopter désormais le concept de maladie plutôt que celui de syndrome pour évoquer la fibromyalgie,En application des dispositions du Règlement de l'Assemblée nationale relatives à la publication des rapports des commissions d’enquête qui imposent un délai de 5 jours francs, le rapport ne sera communicable que le 19 octobre. A suivre...

Dépistage du cancer du sein
Lettre ouverte à la Ministre de la Santé
Dans une lettre commune à la Ministre de la Santé, l'association UFC-Que Choisir, le groupe Princeps, le Collectif Cancer Rose et Prescrire invitent les pouvoirs publics à garantir le droit des femmes à un choix libre et éclairé de s'inscrire ou non dans les démarches de dépistage organisé, et à prendre en compte l'absence de consensus scientifique à propos du dépistage et les critiques de la Concertation citoyenne et scientifique sur son organisation. [Lire]

Revoir la Rapport du comité d'orientation


29 Septembre 2016
Maladie de Lyme: un "plan national"

Parmi les quinze mesures présentées figurent le développement de nouveaux tests de diagnostic, une meilleure formation des médecins ou encore une information du public sur les dangers liés aux tiques. Et, d'ici le printemps prochain, un collectif d'experts établira, en lien avec les associations, un protocole national de diagnostic et de soin, qui permettra d'uniformiser et de mieux rembourser la prise en charge des patients. Parallèlement, dans chaque région, un centre spécialisé sera désigné, pour y orienter les malades. Le gouvernement rappelle aussi qu'il a saisi fin juin la Haute autorité de santé (HAS) pour étudier l'inscription de la maladie de Lyme dans la liste des affections de longue durée, ce qui ouvrirait droit à une prise en charge à 100% par la Sécurité sociale.
Fiche de synthèse du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme [Lire]

Dans le domaine de la santé
la "class action" entre officiellement en vigueur

En France l'action de groupe dans le domaine de la santé entrera en vigueur le 28 septembre selon un décret paru mardi 26/09 au Journal officiel. Instaurée par la loi santé adoptée en décembre 2015, l'action de groupe permet aux victimes de "mutualiser les procédures et les frais de contentieux, par le biais des associations d'usagers agréées", précise dans un communiqué le ministère de la Santé, saluant "une avancée majeure pour les usagers". [Lire]

L’ANSM suspend les AMM de 9 spécialités
commercialisées en France

(19/07/2016)
- Ce rappel fait suite à l'émission de sérieuses réserves sur l'intégrité des données issues des essais de bioéquivalence menés dans le centre de recherche privé Semler Research situé à Bangalore en Inde. Aucun élément n'a, à ce jour, conduit à établir un risque avéré pour la santé humaine ou un manque d'efficacité de ces spécialités.
[Lire]

A quoi sert donc l'orgasme féminin ?
Un "fantastique bonus" issu de l'évolution ?

Sur la question, chaque femme a sa petite idée mais ce que les scientifiques tentent de comprendre c’est la fonction biologique de l’orgasme, son utilité physiologique. Alors que l'orgasme masculin est indispensable à la fonction reproduction l’orgasme féminin n'est pas nécessaire. Il peut accompagner - pas toujours - la relation sexuelle... L'orgasme féminin serait hérité d'une période où il occupait une fonction reproductive essentielle : Il y a 150 millions d'années, le coït déclenchait l'ovulation par la libération de prolactine et d'ocytocine....
The Evolutionary Origin of Female Orgasm [Lire]

Maladie de Lyme
Madame la ministre, il y a urgence

Vous annoncez un plan d’action national contre la maladie de Lyme pour septembre 2016. C’est un premier pas timide vers la reconnaissance officielle de la maladie de Lyme chronique. Mais il y a urgence. Nous, médecins soignants, généralistes et spécialistes, par la présente pétition... [Lire]

Les hépatites virales progressent dans le monde
Les hépatites virales progressent dans le monde et font de plus de morts que le sida et la tuberculose, d'après une étude parue dans le journal The Lancet. Pourtant, vaccins et traitements existent. Les hépatites virales ont tué 1,45 million de personnes en 2013, soit 63% de plus qu'en 1990, d'après une étude parue dans le journal The Lancet. Cette étude souligne qu'elles tuent plus que la tuberculose (1,4 million) que le sida (1,3 million) et que le paludisme (885 000) au cours de la même année (2013). [Lire]

Ce qui ne se fait pas.
Maman avait un cancer, mais pas le même qui avait emporté papa 2 ans plus tôt.Vient son anniversaire et j’ai dans l’idée de lui faire plaisir : je vais acheter ses plats préférés et aller les manger avec elle, dans sa chambre. Arrive le jour dit, je traverse les couloirs du service avec mes paniers pleins de petits plats.
[Lien / alorsvoila.com]

Alcool et cancer
Les preuves s'accumulent.

Une étude publiée dans la revue Addiction par une équipe néo-zélandaise confirme de manière incontestable, sur la base d'une méta-analyse de grande ampleur, le lien entre consommation d'alcool et survenue du cancer pour sept localisations : oropharynx, larynx, œsophage, foie, côlon, rectum et sein. Cette étude confirme également que l'augmentation du risque de survenue du cancer est proportionnelle à la quantité consommée et qu'elle s'observe même chez les consommateurs à doses faibles et modérées. [Lire]
Alcohol consumption as a cause of cancer, Jeannie Connor, Addiction, 2016 [Lire]

Sexe ou smartphone ?
Selon un sondage américain mené par l’entreprise Delvv sur 355 personnes âgées de plus de 18 ans, dont les résultats ont été relayés par Digital Trends plus 29 % des américains adultes préfèreraient abandonner le sexe pendant trois mois que d’abandonner leurs smartphones durant une semaine. [Lire]

Maladie de Lyme
un médecin condamné par l'Assurance maladie

6 mois d'interdiction d'exercer la médecine et 5 000 euros d'amende. C'est la sanction du Dr Marc Arer pour avoir prescrit trop d'examens complémentaires. à des patients atteints de la forme chronique de la maladie de Lyme, en errance diagnostique et thérapeutique depuis longtemps. Ces examens ne correspondent pas au protocole de prise en charge élaboré avec la sécurité sociale. [Lien / pourquoidocteur.fr]

Ce qui change ce 1er juillet 2016
Contraception Après la gratuité de la contraception en 2013 pour les 15-18 ans, c'est désormais l'ensemble du processus médical pour l'accès à la contraception (consultation médicale, examens biologiques etc.) qui devient gratuit et anonyme.
Tiers payant Première étape de la généralisation du tiers payant, prévue par la loi santé : les patients couverts à 100 % par la sécurité sociale (personnes atteintes d'une maladie de longue durée, femmes enceintes) pourront demander à bénéficier du tiers payant (dispense d'avance de frais), qui deviendra "un droit" pour tous ces patients à partir du 31 décembre.

Ce sont des raisons non administratives
qui vont lui faire cesser de pratiquer la médecine.
Le docteurdu16 dns son blog donne un aperçu minimaliste de nos petites peines de médecin. il dit "petites peines" car ce ne sont que des petites peines comparées à celles qu'endurent les patients. Croyez-vous qu'il vai vous parler d'honoraires ? cette méchante Assurance maladie ? De la CARMF (la caisse de retraite des médecins) ? De l'URSSAF ? Du Trésor Public ?
Ben NON !!!
[Lien / docteurdu16.blogspot.com]

La Revue ©Prescire ouvre la parapluie ?
Début 2016, selon une étude de grande ampleur menée en France, des cas de syndrome de Guillain-Barré, maladie rare mais grave touchant les nerfs périphériques, ont semblé liés à la vaccination anti HPV: environ 1 à 2 cas supplémentaires de syndrome de Guillain-Barré pour 100 000 filles vaccinées. Ce résultat est cependant fragile. Dans ces conditions, il est raisonnable que des jeunes filles choisissent d'être vaccinées en espérant réduire le risque de cancer. Il est raisonnable aussi que d'autres choisissent de ne pas être vaccinées, redoutant le syndrome de Guillain-Barré malgré sa rareté. [Lire / prescrire.org]
Prescrire rappelle qu'on ne connaîtra pas avant longtemps l'effet de cette vaccination sur le risque de cancer du col de l'utérus.

ANSM ; Rien ne va plus ?
Le Figaro évoque une « liste de postes vacants non seulement en raison de leur nombre, mais également à cause de leurs importances ». La direction de l'évaluation serait sans patron ni adjoint, tout comme la direction de la communication. Le département de la surveillance et la pharmacovigilance seraient également en berne. Selon plusieurs membres de l'ANSM qui informent « Le Figaro », « la situation est catastrophique car la vacance de tous ces postes signifie que la ministre de la Santé ne contrôle plus rien en matière de politique du médicament en France ». [Lien / lequotidiendupharmacien.fr]

Droit de réponse
Le Leem dénonce la campagne de propagande mensongère
de Médecins du Monde

[Lire]



Le manque de médecins généralistes s’accentue
la France manque toujours de médecins généralistes. Leur nombre a diminué de 8,4 % entre 2007 et 2016, selon les chiffres publiés jeudi 2 juin 2016 par le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM). La pénurie affecte aussi bien des territoires ruraux que des zones urbaines. Liée au non-remplacement d’une partie des départs à la retraite, cette chute « inexorable » et « préoccupante » devrait même se poursuivre jusqu’en 2025 et se traduire par « la perte d’un médecin généraliste sur quatre sur la période 2007-2025 », estime l’Ordre.
[Lien / lemonde.fr]

Le tueur banalisé
En France, le terrorisme a fait 147 victimes en deux ans alors que le chômage est désormais une question de santé publique. En effet 10 à 14 000 décès par an lui sont imputables du fait de l’augmentation de certaines pathologies, maladie cardio-vasculaire, cancer… (Enquête SUIVIMAX, Inserm). Il multiplie le risque de connaitre un épisode dépressif, 24 % des hommes et 26 % des femmes sont ainsi concernés (Dares 2015). Une progression de 10 % du taux de chômage se traduit par une augmentation de 1,5 % du taux de suicide (Bull épidémiologique 2015).
Une information sortie sans grand tapage, comme une fatalité naturelle.
[Lien / lecese.fr]

les pilules oestro-progestatives.
Le bon choix : EE 20 µg + Lévonorgestrel,

Le BMJ a publié (mai 2016) une étude française portant sur l'étude des risques cardio-vasculaires de ces pilules selon leur dosage. Les concentration en estrogène de 20 µg étaient associées à une diminution des risques pour chacun de ces évènements cardio-vasculaires. Enfin, le gestodene et desogestrel (en pilule combinée) augmentaient le risque d'embolie pulmonaire par rapport au levonorgestrel. [Lire]

La physique va révolutionner
le traitements du cancer

On estime que 60 % des patients atteints de cancer seront, à un moment ou un autre, traités par radiothérapie. au cours de leur parcours de soin. Il y a une vingtaine d’années, l’apparition d’un nouveau type d’appareil de radiothérapie stéréotaxique robotisée, baptisé « CyberKnife » a marqué une véritable rupture technologique mais la révolution technologique arrive maintenant avec les nanoparticules et les nanovecteurs, la thérapie photodynamique, le laser contrôlé par IRM, la protonthérapie, l’imagerie X par contraste de phase, l’électroporation, les ultrasons focalisés à haute densité, la cryothérapie.... Ces nouveaux outils sont pensés de manière transdisciplinaire, de leur conception et leur utilisation sur le patient. [Lien / rtflash.fr]
Reste que le coût de ces technologies posera le problème du financement et de la minorité des humains en accès.

E-Cigarette
À l'issue du 1er Sommet de la vape organisé lundi 9 mai 2016 au conservatoire national des Arts et Métiers (Cnam), une chose est apparue certaine : pour les fumeurs souhaitant arrêter le tabac, l'usage de la cigarette électronique "devrait être recommandé et même remboursé par la sécurité sociale" lance le Pr Roger Salamon. Le président du Haut Conseil de santé publique (HCSP) n'est pourtant pas identifié dans l'assistance comme un fervent soutien du vapotage. Et pour cause, le dernier rapport du HCSP émettait des réserves sur l'outil en question. De sorte qu'une certaine tension existe entre les "pro-vape", venus nombreux ce jour, et les autorités sanitaires françaises qui prônent la prudence. La frilosité diront les pro-vape les plus modérés... [Lire]

Cancer du sein : les tests génomiques
pour éviter les chimios inutiles désormais remboursés en France.

Tumor genomic assays (or tests) analyze a sample of a cancer tumor to see how active certain genes are. The activity level of these genes affects the behavior of the cancer, including how likely it is to grow and spread. Genomic tests are used to help make decisions about whether more treatments after surgery would be beneficial. [Lien]
Ils sont utilisés pour des cancers du sein localisés et de petites tailles, avec peu ou pas de ganglions, précise Suzette Delaloge, présidente du groupe national sur le cancer, qui a coordonné en France un essai clinique portant sur un des tests, le MammaPrint.Tous les hôpitaux français peuvent désormais proposer ces tests pris en charge par l'État dans la limite de 1 850 euros.

Interne et jeune médecin, d’hier et d’aujourd’hui.
Hier En 1980, être interne était un boulot dur, très dur mais pas désespérant. Ils etaint à la fois l’élite et les esclaves volontaires du système. Les horaires à rallonge étaient le corollaire de l’internat, et nul n’y trouvait à redire. Le salaire était ridiculement bas. Etre interne, c’était aussi partager des moments et des fêtes en salle de garde, domaine réservé aux médecins, internes et chefs, parfois aussi agrégés et patrons au péril de leur calme...
Et maintenant ? Etre interne est toujours un boulot dur, très dur. Mais différemment dur d’hier. D’un point de vue organisationnel, les améliorations sont notables en terme de qualité de travail mais les internes ne sont plus les jeunes élus en devenir du monde hospitaliers. "On" se refuse désormais de reconnaître leur rôle en tant que pivot de l'hôpital. Ils sont juste bons à faire marcher un système... (Esculape : Déshumanisé ??)
[Lien / cris-et-chuchotements-medicaux.net/]

Les jeunes généraliste
Heureux et fiers de l'être...

L’aperçu pessimiste de la profession que donnent les médias ne représente en tout cas pas l’état d’esprit de la nouvelle génération. Et pour y remédier, les jeunes généralistes et remplaçants de Reagjir lancent un blog sur lequel ses membres partageront « leurs expériences et leur amour du métier ». Je ne peux plus encaisser ces critiques banales sans m’effondrer intérieurement. Après quelques années à prêcher l’enthousiasme des jeunes généralistes, comment trouver encore les arguments pour convaincre ? [Lien]

Sur l’autel de l’austérité Quand la Sécu rejoue Orwell avec la bénédiction de l’Etat
Un confrère américain a fait passer le document suivant, Il montre l'évolution du nombre de médecins et d'administratifs dans le domaine de la santé entre 1970 et 2009.

Il s'agit de la situation américaine mais je doute que la situation en France soit très différente. Bientôt, pour chaque soignant, on aura dix évaluateurs auto-proclamés expliquant pourquoi tout n'a pas été fait dans les règles.
( voir la fable des rameurs de Dominique Dupagne)
Source / texte complet
le blog de Christian Lehmann
EN ATTENDANT H5N1

Un quart des AVC sont précédés d'accidents ischémiques transitoires.
Selon une étude internationale publiée en avril 2016 dans le New England Journal of Medicine, si ces patients victimes d'un AIT sont pris en charge dans les 24 heures après son apparition, le risque d'AVC ultérieur est réduit de moitié soit en France entre 15 000 et 25 000 AVC par an. Ces résultats confortent l'importance de développer ces cliniques d'AIT partout en France et dans le monde. Ce qui nous manque, ce sont des recommandations de la Haute Autorité de Santé et un véritable plan ministériel pour développer des cliniques d'AIT comme ont été développées des unités neurovasculaires ces 15 dernières années qui sont très efficaces pour prendre en charge les patients lorsque la catastrophe est arrivée
Texte complet / pourquoidocteur.fr
Sur Esculape : AIT

Diabète : l'épidémie mondiale
Entre 1980 et 2014, le nombre d’adultes vivant avec cette maladie chronique est passé de 108 millions à 422 millions. La proportion de la population mondiale touchée par cette affection a presque doublé : de 4,7 % en 1980, elle a grimpé à 8,5 %. Le diabète multiplie par 2 à 3 le risque de maladies cardiovasculaires et par dix à vingt celui d’amputation. Les taux les plus élevés se rencontrent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Le Moyen-Orient est ainsi passé de 5,9 pour cent mille personnes à 13,7. A l’échelle mondiale, les coûts directs et indirects du diabète vont entraîner, entre 2011 et 2030, des pertes dans le PNB d’un total de 1 700 milliards de dollars... [Lien / lemonde.fr]

Santé cardiovasculaire des femmes
Les maladies cardiovasculaires représentent la 2ème cause de mortalité en France, mais la 1ère cause chez les femmes (27,3 % des décès en 2012). L'épidémiologie de ces pathologies est donc préoccupante, notamment chez les femmes jeunes, qui adoptent, depuis 30 ans, les mêmes comportements à risque que les hommes (tabagisme, stress, sédentarité, mauvaises habitudes alimentaires, plus récemment alcool…). Par ailleurs, les femmes ont des spécificités propres (facteurs hormonaux: contraception, grossesse, ménopause, symptômes atypiques des troubles coronariens) et sembent bénéficier d'une prise en charge moins bonne que les hommes. [Lien / BEH]
En 2003 le Lancer disait déjà la même chose [Lire]

eConférence Nationale de Santé
Marisol Touraine a annoncé la tenue d'une "Grande Conférence Nationale de Santé" début 2016. Les syndicats médicaux ont déjà fait connaître leur refus de s'y associer. Dominique Dupagne propose à tous les confrères de participer à une conférence parallèle où ils pourront s'exprimer sur leurs difficultés et sur leurs attentes pour exercer au mieux leur métier et protéger le modèle sanitaire français. Cette conférence se tenant uniquement sur le Web, il l'a appelée eConférence Nationale de Santé. [Lien / atoute.org]

Dix-sept ans après, la justice rend un non-lieu dans l'affaire du vaccin contre l'hépatite B
9 mars 2016
« La décision de la juge d'instruction en charge de ce dossier est conforme aux réquisitions du parquet de Paris, qui avait retenu l'absence de lien établi entre la prise du vaccin et de certaines maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, [Lien / jeanyvesnau.com]



Menaces sur la santé
Les dérives sectaires explosent

Le docteur Serge Blisko, président de la Miviludes constate l'inquiétante montée en puissance des dérives sectaires dans le domaine de la santé. Sur les 2500 à 3000 signalements qui nous sont faits chaque année, 40% concernent désormais le domaine de la santé, une proportion qui a doublé en trois ans. C'est d'autant plus préoccupant que par essence, que la vision du phénomène est partielle car beaucoup de victimes se sentent trop honteuses pour en parler.
[Lire / jim.fr]

88 % des Français sont satisfaits des soins
de leur médecin généraliste

Tel est le résultat d'une enquête menée par la Drees* (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques). Ils sont même plus de 8 sur 10 à juger que leur médecin généraliste leur accorde assez de temps (84 %) et qu'il donne assez d'information sur leur état de santé (88 %). Mais la même proportion estime aussi que les dépassements d'honoraires pratiqués par certains médecins ne sont pas justifiés. [Lien / le quotidien du médecin]

Je te tiens par la barbichette
La démocratie sanitaire est-elle encore/enfin vivante alors que beaucoup avaient déjà remarqué que la forme prise par la concertation ouverte sur le dépistage du cancer du sein ne laissait en réalité que peu de place à des positions contraires aux dogmes officiels. La démission avec fracas il y a quelques semaines d’un haut fonctionnaire membre de la conférence nationale de santé a beaucoup fait parler. Dans un rapport au vitriol remis à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), Thomas Dietrich dénonce le simulacre de démocratie sanitaire mis en place par Marisol Touraine et l’absence totale de véritable écoute de la voix des représentants des usagers. [Lien / jim.fr]

ite missa est
Démocratie en santé
De l'huile sur le feu !!
Thomas Dietrich, ex-responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé démissionne et dénonce le peu d'intérêt porté aux grandes questions de santé comme la vaccination, la fin de vie ou encore l'e-santé. Selon lui, « la démocratie dans le domaine de la santé n'est qu'une vaste mascarade montée par les politiques ». On fait croire que l'on construit une politique de santé en lien avec un certain nombre d'acteurs alors que l'on construit une politique de santé de manière très verticale, sans retour de terrain, un peu en vase clos, dans un ministère coincé dans le 7ème arrondissement de Paris
[Démocratie en santé : les illusions perdues]
Qui, avant aujourd'hui, savait qu'il existait une
«Conférence Nationale de Santé» ?
[Lien / http://jeanyvesnau.com/]
Dans la série des machins : l'IPDS
Institut Pour la Démocratie de la Santé [Lien]

Création de l'Institut Pour la Démocratie en Santé (Mai 2015) [Lire]
Enfin voir l'avis de D. Dupagne
Démocratie Sanitaire mes couilles
[Lien / atoute.org]

Santé mobile
Selon une enquête présentée lundi 8 février 2016 à la journée des Trophées de la santé mobile, à Paris 94 % des jeunes médecins utilisent smartphones et tablettes dans leur exercice et près de 3 sur 4 le font plusieurs fois par jour. La plupart du temps, ils recherchent une information sur Internet, vont sur une application mobile de santé ou sur un réseau social. Les applications mobiles de données médicamenteuses sont d'ailleurs les plus consultées par les jeunes médecins et les étudiants. [Lire]

Télémédecine et autres prestations médicales électroniques
L'Ordre des médecins propose des modifications des articles R. 6316-6 (télémédecine) et R.4127-53 (déontologie médicale) du code de la santé publique, pour favoriser le développement de la télémédecine au quotidien et demande une régulation des offres du secteur marchand, pour ne pas conduire à l’ubérisation des prestations médicales [Lire]

D’où viennent les résistances aux antibiotiques ?
7 février 2016
Les germes multi-résistants sont de plus en plus nombreux et posent un problème de santé publique majeur. Cette résistance accrue aux antibiotiques est l’objet de mises en gardes régulières dans les médias. Les spécialistes hospitaliers interviewés pointent du doigt la prescription excessive d’antibiotiques par les médecins généralistes. Mais qu’en est-il exactement ? [Lien / atoute.org]

« Redonner la parole aux médecins »
le CNOM vous propose un" livre blanc"
.
Suite à "la grande consultation" l' Ordre des médecins s’est donné l’ambition forte de faire entendre la voix de la profession dans le débat public en matière de santé. Dans ce livre blanc l'analyse et les recommandations du CNOM sont résumées sous formes de propositions, scindées en trois axes prioritaires [Lire]

Fin de vie
Députés et sénateurs ont trouvé un compromis

Sept députés et de sept sénateurs réunis en commission mixte paritaire ont voté à l’unanimité une version commune de la proposition de loi Claeys-Leonetti créant « de nouveaux droits pour les personnes malades en fin de vie ». [Lire]

Le Conseil constitutionnel limite l’accès au tiers payant
Alors que la loi prévoyait une dispense intégrale de frais au 30 novembre 2017, cette dispense ne sera finalement plus que partielle. Sur une consultation à 23 euros, les patients n’auront certes plus à débourser les 15,10 euros pris en charge par l’Assurance maladie mais pourraient toujours devoir avancer les 6,90 euros correspondant à la part des complémentaires santé. En contraignant le gouvernement à instaurer ce système intermédiaire, le Conseil constitutionnel altère la lisibilité de la mesure gouvernementale [Lien / lemonde.fr]



Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente