Recherche sur Esculape 
    powered by FreeFind
 
Actualités générales
Page d'accueil Moteurs de recherche Nouveautés Contact/Email Accès à tous les textes Sommaire général Page précédente
Archives 2012
Par ordre chronologique inverse

Buzz-Médecin, le e-bouche à oreille entre confrères
Pour s’équiper, les médecins ont toujours pratiqué le bouche à oreille entre confrères. Aujourd’hui, le Web 2.0 participatif permet de pratiquer le e-bouche à oreille. Buzz-Médecin a donc mis en ligne des fiches sur les logiciels médicaux disponibles (25 sont déjà prêtes sur la trentaine prévue) ainsi que sur le matériel pour la télétransmission (en cours pour prendre en compte de récents changements), un mode d’emploi du P4P, la rémunération sur objectifs de la nouvelle convention, une sélection d’applications pour votre smartphone, etc... A vous d’ajouter votre avis sur vos logiciels et sur la qualité de service des éditeurs, sur les apps pour smartphones, etc. [Lien]
A suivre....

COCHRANE
Lettre d’information en Médecine Générale

Le département de médecine générale de la faculté de médecine Paris Descartes, dans le cadre d’un partenariat avec le centre Cochrane Français, sélectionne chaque mois dix résumés particulièrement intéressants pour les médecins généralistes. Cette lettre est diffusée par courriel. Pour chaque résumé sont présentés uniquement le contexte, les objectifs, et la conclusion. [Lire]



Appel pour une autre politique du médicament
Sans dommage, on pourrait diviser leur nombre par 4, passant de 4000 à 1000 médicaments. La responsabilité est partagée entre les industriels, l’Etat, et les prescripteurs. Pour répondre aux interrogations légitimes de la population depuisl’affaire du Médiator, les autorités sanitaires doivent engager trois chantiers importants [Lire]

Conférence-débat
“Trop dépister les cancers nuit-il à la santé ?
L’exemple des cancers du sein”

Intervention de Peter r Gøtzsche, chercheur et directeur du Centre nordique Cochrane, et auteur de l’ouvrage “Mammography screening. Truth, lies and controversy” [Lire]

Négociations avenant N°8
Après l'euphorie, la gueule de bois ?

Si le gouvernement et certains syndicats parlent d'un accord « historique », les autres estiment s’être fait rouler dans la farine. Les syndicats de médecins libéraux ne sont pas tous d’accord sur la portée des négociations conclues mardi soir avec la signature d’un "relevé de conclusions" qui semble n'engager que ceux qui y croient. Pour Jean-Paul Hamon, président du FMF, il n’y a pas d’accord à ce stade et il y a peu de chance que son syndicat ne signe cet avenant tel qu’il a été défini pendant ces négociations marathon. Les chirurgiens du BLOC sont eux aussi remontés. Ce matin, son secrétaire général, le Dr Xavier Gouyou Beauchamps dénonce un « emballement médiatique sur la prétendue signature d’un accord » qui ne serait qu’une « mascarade ».
Le foutage de gueule atteint la côte d'alerte
(Christian Lehmann)
Les tarifs opposables du secteur 1 ne sont pas revalorisés, l'Assurance-maladie accorde quelques aumônes à la marge ( du genre 5 euros sur les consultations des + de 85 ans, ou 2 barres chocolatées par an pour la tenue du dossier d'un patient de plus de soixante ans). Avec ça, nul doute que la désertification médicale a de beaux jours devant elle. Les dépassements d'honoraires sont entérinés comme étant de simples compléments d'honoraires dûs à l'indigence des tarifs opposables, et un plafond acceptable à deux fois et demi le tarif Sécu est proposé... en province ( histoire de ne pas pénaliser les grands pontes parisiens) [Lire]

Esculape
Tout ceci étant dit, dans une France avec plus de 3 millions de chomeurs et où on estime qu'en 2014, quatre millions de Français ne mangeront plus à leur faim [Lire], il faut - pour le moins - raison garder et convenir que nos revenus - certes mérités - sont pour pratiquement tous les médecins libéraux "bien confortables"
A juste titre, personne ne pleurera dans les chaumièrs et les HLM
.
Vous avez dit "déficit ??"
Certes les français sont les champions d'Europe de la consommation de médicaments mais en plus ils les paient beaucoup plus chers que leur voisin européen. Par exemple, l''Arimidex, prescrit après un cancer du sein, coûte 116,50 € en France, contre 48 € en Italie. En 2011, selon la Haute Autorité de santé, un seul médicament sur 232 testés présentait une amélioration majeure et et 209 ne présentaient aucune amélioration. Pourtant, tous ont été admis au remboursement..... [Lire]
Et pour les génériques les prix sont trois plus élevés en France qu’aux Pays-Bas.... [Lire]
On attend donc avec impatience l'appllication de l'ITR : Index thérapeutique relatif [Lire]

Déserts médicaux
24 médecins blogueurs publient leurs idées

Comment sauver la médecine générale en France et assurer des soins primaires de qualité répartis sur le territoire? Chacun semble avoir un avis sur ce sujet, d’autant plus tranché qu’il est éloigné des réalités du terrain. Ce document écrit et publié simultanément sur 24 blogs de médecins généralistes présente des propositions pour résoudre le problème des déserts médicaux et donner un nouvel élan à la médecine générale. . [Lire]


Controverse Santé
50% des médicaments inutiles ?

Parmi les mauvais élèves pointés comme potentiellement inutiles voire dangereux, plusieurs familles reviennent régulièrement : "les médicaments utilisés en psychiatrie, en neurologie, certains anti-inflammatoires, les antidiabétiques mis sur le marché depuis dix ans". Mais aussi "les expectorants, les veinotoniques, les antitussifs ou encore les dilatateurs artériels destinés à oxygéner le cœur et le cerveau et qui n'ont absolument pas la moindre efficacité mais qui sont dangereux", détaille Philippe Even. "la France dépense le double de l'Angleterre. Pourtant, les Anglais vivent aussi longtemps que nous, ne sont pas plus malades que nous et ils paient leurs médicaments deux fois moins cher que nous. Il faudrait peut-être, dans le contexte de crise actuel, en tirer une conclusion"... [Lire]
Tout ce qui est excessif est insignifiant ou dérisoire
Cela pourrait illustrer les « bonne pages » de cet ouvrage qui suscite nombre d’interrogations et appelle également quelques commentaires. [Lire]
Le Pr. Even répond aux critiques
[Lire]

Pétition pour des chemises d’hôpital respectant la pudeur et la dignité des patients.
Une pétition contre la chemise d'hôpital qui met les fesses des patients à l'air a été lancée en ligne par un confrère qui dénonce ce manque de respect de la dignité des malades et appelle à y mettre fin. |Lire]
(Illustration : sous-la-blouse.blogspot.fr/2010/06/striptease.html)


Radical Prostatectomy versus Observation for Localized Prostate Cancer
Chez les hommes atteints d'un cancer localisé de la prostate détecté au cours de début de l'ère du test PSA, la prostatectomie radicale n'a pas réduit significativement la mortalité que ce soit toutes causes ou par cancer de la prostate versus la seule surveillance sur au moins 12 années de suivi. Différences absolues étaient inférieures à 3 points de pourcentage [Lire]

Le dépistage du cancer du sein sauve-t-il des vies ?
Dans le cadre du " Forum science, recherche & société" organisé par Le Monde et La Recherche, une controverse
à été organisée comptant les personnalités les plus influentes dans le domaine du dépistage du cancer du sein en France
donnant leurs points de vue sur cette question épineuse :
le dépistage sauve-t-il des vies ?

[Vidéo]

SI vous avez peu de temps regardez au temps 1h 20 mn

L'autosurveillance de la glycémie
dans le Diabète de type 2

En pratique, l'autosurveillance de la glycémie chez les patients diabétiques traités par antidiabétique autre que l'insuline n'a pas de rôle important pour réduire les complications du diabète de type 2 (baisse de 0,2. de l'HbA1C) par contre elle augmente l'anxiété et les troubles de l'humeur pour un coût non négligeable |Lire] (Prescrire)

. Désert médicaux : euréka !
La bonne et seule (?) solution est par là : Il suffit de créer des postes de médecins salariés, agents de l’Etat ou du Conseil Régional, là où le besoin se fait sentir. Les quelques expériences faites dans ce domaine montrent un afflux massif de candidat(e)s pour ces postes. La solution est donc simple et connue. Question : pourquoi aucun officiel ne fait-il cette proposition ? [Lire]

Cancer de la prostate
Les méfaits liés au dépistage.

De nombreuses données démontrent que le test PSA produit souvent des résultats faussement positifs (environ 80% des tests PSA positifs sont des faux positifs lorsqu’un seuil de 2,5 à 4,0 ng / ml est utilisé). Or les faux-positifs des tests PSA sont associés à des effets psychologiques négatifs, à des tests supplémentaires, dont les biopsies, donc des effets indésirables (fièvre, infection, saignements, difficultés urinaires, douleur). Le surtraitement a aussi ses effets, l'incontinence urinaire, la dysfonction érectile (200 à 300/ 1000 hommes traités), la dysfonction du côlon et dans le cas des thérapies anti-androgéniques un risque accru d'autres préjudices graves, telles que l'infarctus du myocarde ou les maladies coronariennes, le diabète et les fractures… [Lire]

Parcours Personnalisé de Soins
(PPS)

Le PPS c'est comme la PROSE de Monsieur Jourdain
« Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j'en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela. » [Lire]

Beaucoup trop d'Alzheimer ?
Le centre de gérontologie local a vu la malade, lui a fait passer des tests, a demandé un scanner, a prescrit du donépézil, et s'est fendu d'un courrier. J'y ai appris que la patiente présentait une maladie d'Alzheimer, que les tests psychiques avaient été difficilement administrables et interprétables en raison du fait que le français n'était pas la langue maternelle de la patiente et parce que son niveau d'étude était celui du certificat d'études primaire ou équivalent, que le scanner était compatible, et cetera.
Madame A est Alzheimer : elle est entrée dans une case médicale et sociétale. [Lire] (docteurdu16)

Vous avez dit "génériques"
----
[Lire]

Alcoolo-dépendance
Feu vert de l’Afssaps sur le baclofène

De nouvelles données relatives à l’utilisation et à la sécurité d’emploi du baclofène (Lioresal et générique) dans le traitement de l’alcoolo-dépendance conduisent l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) à actualiser son point d’information de juin 2011. Si l’efficacité du baclofène dans la prise en charge de l’alcoolo-dépendance n’est pas encore démontrée à ce jour, de nouvelles données observationnelles montrent des bénéfices cliniques chez certains patients. [Lire]

Le dépistage systématique du cancer de la prostate n'est pas recommandé.
Il est celui qui est le plus prescrit dans notre pays

=================================

Dépistage du sein par la mammographie
(Nordic Cochrane Centre 2012)
Quels sont les bienfaits et les dommages de la participation à un programme de dépistage pour le cancer du sein?
Combien de femmes tireront profit du dépistage et pour combien sera-t-il préjudiciable?
Quelles sont les preuves scientifiques de ce dépistage? [Lire]

Cancer : l'effet bénéfique de l'aspirine confirmé
Trois études révèlent son intérêt dans la prévention et le traitement des cancers. Cette réduction est particulièrement forte (46%) pour les adénocarcinomes, les formes les plus courantes des tumeurs solides (côlon, poumons, prostate… notamment), plus faible pour les autres formes de cancer. Pour ces adénocarcinomes, le risque est réduit de 31% s'il s'agit d'un diagnostic de tumeur métastatique d'emblée, et de 55% lorsqu'il s'agit de métastases apparues secondairement au diagnostic. Cet effet est indépendant de l'âge et du sexe. [Lire]
Revoir Les statines en prévention des cancers ? [Lire]
Reste à découvrir, dans les deux cas, le "mécanisme" de cet effet préventif.... qui devraient éclairer leprocessus intime de la cancérisation au niveau cellulaire (Rupture de la symbiose avec les mitochondries ?? [Lire])

Comment survivre aux médecins,
aux hiérarchies et à notre société

Dans l'émission "la tête au carré", Dominique Dupagne, à l'occasion de la sortie de son livre " La revanche du rameur" apporte un éclairage que j'estime pertinent sur une société structurellement pervertie par la hiérarchie et oublieuse des données biologiques comme la sexualité, la dominance voire la survie de l'espèce... que Laborit n'aurait pas rénié :-) [Ecouter] (NB: ça commence à 12'25)
Revoir sur Esculape: Femmes, au sécours !! [Lire]

6 mai 2012


Elections 2ème tour 2012


Convention des pharmaciens
les AVK qui fâchent les médecins

L’assurance-maladie accorde aux officines un forfait de 40 euros pour la surveillance d’un traitement anticoagulant. Plusieurs syndicats de médecins dénoncent une décision qu’ils jugent dangereuse. Les cardiologues tiennent ainsi à préciser que les pharmaciens « pourront être tenus pour responsables des éventuels accidents iatrogènes » s'il assumaient la surveillance de ce traitement anticoagulant[Lire]
Comme je le disais dans la lettre du 8 avril 2012, ce sont les IDE qui devraient bénéficer de ces 40 euros.
A noter que les accidents hémorragiques des AVK viennent au 1er rang des accidents iatrogènes, avec 13 % des hospitalisations pour effets indésirables médicamenteux, soit environ 17 000 hospitalisations par an dues aux complications hémorragiques des AVK. [Lire]
Les syndicats pharmaceutiques n'ont pas choisi le plus facile !!!

Les professionnels de santé face aux dérives sectaires
Les promesses et recettes de guérison, de bien-être et de développement personnel sont au coeur des pratiques à risque de dérives sectaires, qu’elles émanent de groupes structurés à dimension transnationale de mouvements éclatés en réseaux ramifiés ou d'indivudus "gourou" isolés. Ce phénomène est inquiétant également par son développement exponentiel au regard de l’augmentation du nombre de praticiens, de techniques non conventionnelles à visée thérapeutique et de formations débouchant sur des qualifications non validées.
Selon la MIVILUDES, 3 000 médecins seraient en lien avec la mouvance sectaire, 4 000 « psychothérapeutes » autoproclamés n’ont suivi aucune formation et ne sont inscrits sur aucun registre, et les dérives sectaires dans le domaine de la santé représentent près de 25 % de l’ensemble des signalements reçus à la MIVILUDES.
Pour les médecins [Lire] (Extrait)
Pour tous les professionnels de santé : Santé et dérives sectaires [Lire]

Diabète : défi sanitaire du XXIe siècle
Les estimations 2011 de la prévalence du diabète et les projections à l’horizon 2030 effectuées à partir des données de 216 pays viennent d’être publiées par la Fédération Internationale du Diabète (FID). En 2011, 366,2 millions de sujets avaient un diabète (prévalence mondiale : 8,3 %) et d’ici 2030 le nombre attendu de diabétiques est estimé à 551,9 millions (prévalence mondiale : 9,9 %). Les pays à plus forte prévalence de diabète en 2011 et 2030 sont les États des archipels du Pacifique et les pays du Moyen-Orient. (Diabetes Res Clin Pract 2011

Les médecins au 1er janvier 2012
Le nombre de médecins en activité en France est d’environ 217 000 au 1er janvier 2012, Plus âgée, mais aussi plus féminisée, la population des médecins présente un profil démographique en constante évolution depuis vingt ans. L’âge médian est en effet passé de 40 à 52 ans entre 1990 et 2012 en France métropolitaine, et la part des femmes progressait de 11 points sur la même période, pour atteindre 41 %

Vieillissement et féminisation [Lire]

Le dépistage systématique du cancer du col confirme son intérêt
Les femmes dont le cancer est diagnostiqué par le dépistage systématique ont un meilleur pronostic que celles dont le cancer est détecté à l'occasion de l'apparition de symptômes. La survie moyenne à 5 ans des premières est de 95 %, alors qu'elle est de 69 % pour les secondes. Quant au taux de guérison, il est de 92 % pour les premières et de 66 % pour les secondes. [Lire]

Les populations du monde plébiscitent leur médecin traitant
Selon une étude d'opinion réalisée dans 28 pays du monde, les populations sont relativement mécontentes de leur système de soins et de leur gestion. Cette étude confirme que les gens sont très attachés à leur médecin de famille. En moyenne, 84% sont très satisfaits ou plutôt satisfaits de leur généraliste. Ce taux est même supérieur aux Pays-Bas (95%) et en France (95%) alors qu'il n'atteint que 42% en Colombie ou 57% en Russie. Le médecin généraliste demeure ainsi la principale source d'information médicale des patients (56%), juste devant Internet (51%).
Paradoxalement, les pays d'Asie sont les plus satisfaits de leur système de santé à l'instar de l'Indonésie (81%), tandis que les pays européens sont davantage critiques, notamment les Français, dont seulement 38% estiment disposer d'un excellent ou d'un "plutôt bon" système de santé. La perception des populations est la plus négative en Roumanie (6%) et en Égypte (7%), selon les chiffres de l'institut IRIS-LH2 recueillis auprès de 22500 personnes.
(Le Quotidien du Médecin - 14 février 2012)

Virus Schmallenberg
Prudence pour les agriculteurs et les femmes enceintes

Ce virus de la famille des orthobunyavirus, qui n’affecte que les ruminants, a été identifié pour la première fois au Pays-Bas et en Allemagne en novembre dernier. D’autres foyers ont depuis été recensés en Belgique et plus récemment au Royaume-Uni et 94 en France au 10 février. L'incertitude demeure, même si le risque reste jugé comme faible, sur les conséquences sanitaires possibles pour l'Homme. Concrètement, le département de l'Agriculture britannique vient de recommander aux agriculteurs et aux vétérinaires de respecter des mesures strictes de sécurité et d'hygiène lors des contacts avec le bétail et les femmes enceintes sont dissuadées d'approcher les animaux. [Lire]

Résultats et graphiques
Comment on nous roule dans la farine !!!

Le mathématicien Nicolas Gauvrit nous offre du matériel pédagogique vidéo "prêt-à-l'emploi" Le premier épisode déconstruit quelques mensonges graphiques avec les axes [Lire]
Le second illustre l'importance des variables de confusion [Lire]
A voir absolument pour ne pas mourir idiot !!

SPECIAL SAINT VALENTIN - 14 FEVRIER 2012
Journée de sensibilisation aux cardiopathies congénitales

L'association Heart and Coeur (cardiopathies congénitales) vous souhaite une agréable fête de la Saint-Valentin; le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Mais c'est aussi depuis quelques années La journée de sensibilisation aux cardiopathies congénitales en France et dans le monde. Certes le 14 février est le jour de la saint Valentin, la fête des coeurs, mais aussi la fête des coeurs malades, la fête de tous les coeurs. [Lire]

Le tramadol sous surveillance
Le Tramadol qui est censé remplacer le dextropropoxyphène (Di-Antalvic, Propofan, etc...) fait l’objet d’une surveillance des autorités françaises de contrôle du médicament. Motif : outre des effets secondaires parfois sévères à type de vomissements, désorientation, troubles du sommeil il existe un risque important d'accoutumance et de mésusage à type d'addiction. [Lire]
Le même problème existe avec l'autre antalgique de niveau II OMS: la codéine (codafalga, codliprane, etc...).
Déjà en 2011, Le tramadol, opiacé antalgique de palier 2, peut être à l'origine d’hépatites, le plus souvent de type cholestatiques. Attention à l'association au paracetamol (Ixprim ®, Zaldiar ®), fréquemment à l'origine d'hépatites de type cytolytiques (CRPV de Dijon). Le tramadol peut déterminer des hypoglycémies ce qui ne s'observe pas sous codéine) (CRPV de Lyon) [Lire] (bip31- Toulouse) [Lire]
Et si avoir retiré du marché le dextropropoxyphène était une mauvaise idée ??

Touche pas à ma prostate : un guide pour les malades et leur famille
Les éditions Thierry Souccar publie le 19 janvier prochain un ouvrage intitulé Touche pas à ma prostate. Un guide qui s’adresse aux malades et à leur famille. Un livre, fruit d’une collaboration unique entre un cancérologue et un patient atteint d’un cancer de la prostate. « Un pavé dans la mare » assure l’éditeur.
Message n°1 de ce guide : l’ablation de la prostate est souvent inutile et nuit presque toujours à la qualité de vie.
Message n°2 de ce guide : pour la majorité des hommes, le cancer de la prostate peut être considéré comme une maladie chronique. [Lire]
Et pourtant, c’est la seconde condamnation d’un confrère généraliste pour non dépistage d’un cancer de la prostate en moins d’un an.. A chaque fois, le raisonnement des magistrats est le même : il existait un outil de dépistage (le PSA), il n’a pas été employé, => donc il y a eu perte de chance. L’argument selon lequel actuellement le PSA n’est pas un outil fiable de dépistage du cancer, ou bien que des études sérieuses montrent l’absence de bénéfice en terme de morbi-mortalité au niveau des population, ne pèse rien face à un juge et un patient souffrant d’un cancer de la prostate métastasé. En particulier si l’expert désigné sera un urologue français...
Dans l'état actuel de nos connaissances, sauf cas particuliers, prescrire un PSA dans le cadre d’un dépistage n’est pas un acte “neutre”, c’est bel et bien prescrire un soin dont la balance bénéfice-risque est défavorable.... et le faire par crainte d'une justice aveugle, c'est terrible !!!

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente