Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
Diagnostic de l'insuffisance rénale chronique
chez l’adulte en 2012

Source :has-sante.fr

La maladie rénale chronique est une priorité de santé publique qui touche près de 10 % de la population française adulte et concernerait près de 3 millions de personnes.
Identifier la population à risque de maladie rénale chronique [Lire]

Elle est définie indépendamment de sa cause, par la présence, pendant plus de 3 mois, de marqueurs d’atteinte rénale comme l’albuminurie (ou protéinurie) ou d’une baisse du débit de filtration glomérulaire (DFG) estimé au dessous de 60 mL/min/1,73 m².

Pour le calcul du DFG utiliser la calculette disponible [ICI]


En situation de diagnostic précoce, le DFG est estimé, en pratique, au moyen d’équations nécessitant le dosage de la créatininémie. La capacité de ces équations à fournir des estimations justes est fortement dépendante de la qualité des dosages de la créatininémie, paramètre essentiel de ces équations.

Pour dépister et suivre une insuffisance rénale chronique chez l’adulte, l’équation de Cockcroft et Gault devrait être abandonnée au profit de l’équation le DFG plus fiable.

Pour le calcul du DFG utiliser la calculette disponible [ICI]

Toutefois, comme les autres équations, CKD-EPI doit être utilisée avec précaution (confrontation avec la clinique et avec le résultat des autres examens) chez les patients d’origine non caucasienne, ainsi que chez les patients de plus de 75 ans, chez ceux présentant des poids extrêmes ou des variations importantes de la masse musculaire, chez les sujets dénutris et en cas d’alimentation pauvre en protéines animales.

A noter que pour le moment les adaptations des posologies des médicaments se fait tuellement en fonction de la clairance calculée par l’équation de CG (comme indiqué dans les résumés des caractéristiques des produits). Dans ce seul but, l’estimation de la clairance de la créatinine par la formule de CG peut encore être utilisée, dans l’attente d’une évolution permettant l’adaptation des posologies en fonction du DFG estimé par l’équation CKD-EPI.
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente