Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
Thrombolyse des AVC ischémiques
MAJ 2013

L'étiologie ischémique représente environ 80 % des AVC.
Voir : AVC : Diagnostic et CAT [Lire]
Voir : Accident vasculaire cérébral ischémique la conduite à tenir en aigu

Selon la Société française de neurologie et de la Société française neurovasculaire et le libellé de l'AMM, la fibrinolyse ne peut être employée que si l'ensemble des conditions suivantes est réuni :
  • patient de moins de 80 ans ;
  • début des signes d'AVC depuis moins de 3 heures ;
  • pas d'hypertension artérielle incontrôlée supérieure à 160 mmHg ;
  • pas de diabète incontrôlé ;
  • pas de troubles de la coagulation ;
  • pas d'hématome sur le scanner ou IRM préalable ;
  • pas de signes d'infarctus étendu sur le scanner ou IRM préalable ;
  • pas d'antécédents d'AVC ou d'intervention chirurgicale sur le crâne au cours des trois derniers mois.
En pratique
  • les praticiens disposent maintenant de trois options thérapeutiques : l'aspirine dont l'efficacité est réelle bien que modérée ; l'héparine, dont l'efficacité n'a pas encore été formellement démontrée au niveau cérébral et dont l'utilisation s'accompagne d'une risque élevé d'hémorragie cérébrale ; les fibrinolytiques qui permettent une diminution de 20 % du nombre des patients handicapés dans les suites d'un AVC, une baisse de 30 % de la mortalité et un taux de guérison de 40 % (contre 25 % sans fibrinolyse) », explique le Pr Jean-Michel Vallat, président de la Société française de neurologie.
  • Les preuves de l'intérêt de la thrombolyse par rt-PA dans l'AVC ischémique sont bien établies si elle a lieu dans les 3 premières heures qui suivent l'accident : Mort ou dépendance évitée pour 140 patient pour 1000 patients traités
  • Une étude finlandaise affirme que le délai peut être porté à 6 heures (Congrés sur la thrombolyse dans l'AVC ischémique Lyon Mai 2002) : mort ou dépendance évitée pour 90 patients pour 1000 patients traités.
  • Quelque soit la sévérité de l'état neurologique antérieur, le bénéfice relatif est constant : entre 20 et 40 % de réponse favorables
  • Pour les patients les plus âgés et les plus sévères, le rt-PA permet une meilleure récupération de ceux qui survivent même si la mortalité n'est pas modifiée (50%)
  • L'objectif de faire bénéficier 12 % de tous les AVC dans des unités soins intensifs neurovasculaires (USINV)
Liste 2012 des Unités NeuroVasculaire (UNV)
en France métrolitaine et dans les DOM [Lire]

==========================================

Accident vasculaire cérébral et accident ischémique transitoire
Prise en charge précoce

(alerte, phase préhospitalière, phase hospitalière initiale, indications de la thrombolyse)
Recommandation HAS 2009
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente