Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
LE DIAGNOSTIC AVC / AIT
Celui à ne pas manquer


xxxxx xxxxx


Le diagnostic d'AIT/AVC peut être évident ou difficile du fait de la diversité des symptômes, des nombreux diagnostics différentiels et, pour l'AIT, son caractère rétrospectif.
Dans ce cas (AIT) la qualité du diagnostic dépend de l'interrogatoire approfondi du patient et des témoins de l'épisode. La même attention devra être portée tant aux symptômes eux-mêmes qu'à leur chronologie et à leurs circonstances de survenue.

Voir également
---- ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL [Lire]
---- ACCIDENT ISCHEMIQUE TRANSITOIRE [Lire


AIT PROBABLE (Selon ANAES)
Il s'agit de l'installation rapide, habituellement en moins de 2 minutes, de l'un ou de plusieurs des symptômes suivants. Par définition les troubles sont transitoires et manquent généralement lors de la consultation.
    Symptômes évocateurs d'un AIT carotide :
  • cécité monoculaire transitoire ou amaurose fugace unilatérale [Lire]
  • troubles du langage (aphasie) ;
  • troubles moteurs et/ou sensitifs unilatéraux touchant la face et/ou les membres ; ces symptômes traduisent le plus souvent une ischémie du territoire carotide mais en l'absence d'autres signes il n'est pas possible de trancher entre une atteinte carotide et vertébro-basilaire.

    Symptômes évocateurs d'un AIT vertébro-basilaire :
  • troubles moteurs et/ou sensitifs bilatéraux ou à bascule d'un épisode à l'autre, touchant la face et/ou les membres ;
  • perte de vision dans un hémichamp visuel homonyme (hémianopsie latérale homonyme) ou dans les 2 hémichamps visuels homonymes (cécité corticale) ; l'hémianopsie latérale homonyme peut être observée également dans les AIT carotides.
AIT POSSIBLES (Selon ANAES)
Les symptômes suivants sont compatibles avec un AIT mais ne doivent pas faire retenir le diagnostic en première intention s'ils sont isolés :
  • vertige ;
  • diplopie ;
  • dysarthrie ;
  • troubles de la déglutition ;
  • perte de l'équilibre ;
  • symptômes sensitifs isolés ne touchant qu'une partie d'un membre ou qu'une hémiface ;
  • drop-attack (dérobement des jambes sans trouble de la concience)..
Le diagnostic d'AIT devient probable si ces signes s'associent, de façon successive ou concomitante, entre eux ou aux signes cités dans le paragraphe « AIT probables ».

Les symptômes suivants ne doivent pas,
sauf exception, faire évoquer un AIT/AVC

(Selon ANAES)
    Altération de la conscience sans autre signe d'atteinte de la circulation vertébro-basila ire
  • confusion mentale isolée
  • étourdissement isolé ;
  • amnésie isolée ;
  • faiblesse généralisée ;
  • lipothymie
  • trouble aigu du comportement.

    Les troubles sensoriels
  • scotome scintillant ;
  • acouphènes isolés ;
  • incontinence sphinctérienne urinaire et/ou anale ;
  • progression des symptômes (notamment sensitifs) selon « une marche » intéressant plusieurs parties du corps ;

    Affections neurologiques
  • migraine avec aura
  • crise épileptiq ue focale :
  • tumeurs cérébrales,
  • malformations vasculaires cérébrales,
  • hématome sous-dural,
  • hémorragie cérébrale,
  • sclérose en plaques,
  • Ictus amnésique
  • myasthénie,
  • paralysie périodique,
  • narcolepsie.

    Affections non neurologiques
  • troubles métaboliques (notamment hypoglycémie) ;
  • vertige de cause ORL (maladie de Ménière, vertige positionnel paroxystique bénin, névrite vestibulaire) ;
  • syncope ;
  • hypotension orthostatique ;
  • syndrome d'hyperventilation ; ("spamophilie")
  • hystérie, simulation ;
  • troubles psychosomatiques.

    En cas de cécité monoculaire transitoire (amaurose) Le premier diagnostic à évoquer reste l'AVC/AIT carotidien
  • amaurose liée à une hypertension artérielle maligne ;
  • glaucome aigu ;
  • hypertension intracrânienne ;
  • thrombose de la veine centrale de la rétine ;
  • Névrite optique rétro-bulbaire ;
  • décollement de rétine.
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente