Hommage à Henri LABORIT

Chirurgien, Neuro-physiologiste . Prix Albert-Lasker, Inventeur des neurolpetiques

Le mot Dieu ne mord pas

LNO.- " Dieu ne joue pas aux dés " est le titre de votre avant-dernier ouvrage...Alors à quoi joue-t-il ?
H.Laborit.- C'est en fait une phrase d'Einstein que j'ai reprise, mais Dieu, personne ne le connait. En science, on a des expérimentations. Le premier homme qui a trébuché et s'est ouvert le genoux sur un silex en a déduit que le silex était plus dur que la peau et il a fabriqué le marteau. Cest cela la science. Il y a expérimentation, donc on sait. Mais il n'y a pas d'expérimentation sur Dieu. Il n'y en a jamais eu. Il faut rester humble.
LNO.- Il n'existe pas ?
H.Laborit.-Non, attention, toute négation n'est pas scientifique. Dire que Dieu n'existe pas, c'est déjà de la prétention : c'est prétendre connaître son absence.
LNO.- Et dire qu'il existe ?
H.Laborit.- Encore de la prétention !
LNO.-Alors vous êtes agoniste ?
H.Laborit.-Je ne dis pas non, je ne dis pas oui; c'est en effet une manière d'être agoniste. Mais il y a quand même quelqu'un qui me touche c'est le Christ. C'est plus culturel qu'autre chose .
LNO.- Alors Dieu, c'est quoi ?
H.Laborit.-On dit que le mot " chien " ne mord pas. Le mot Dieu non plus. On peut donc mettre derrière ce mot tout ce qu'on veut. En général, les gens mettent tout ce qu'ils ont appris depuis leur enfance: leur notion du bien, de l'univers, etc...Mais ce sont des automatismes. Selon qu'on est boudhiste, juif, musulamn ou catholique, on va ranger dans ce tiroir des choses bien différentes et parfois antinomiques. Dieu est un mot valise.
LNO.-Et vous, vous y mettez quoi dans cette valise ?
H.Laborit.-J'y mettrais.....une concience universelle qui ne serait pas dépendante du temps ni de l'espace. Mais cela reste une définition superficielle.
LNO.-Croyez-vous à une convergence possible entre savants et mystiques.
H.Laborit.-Dans " Dieu ne joue pas aux dés ", j'évoque les travaux des grands physiciens qui ont trouvé un rapprochement entre les lois de la physique quantique et les lois de la mystique indienne. Le problème est que tout celà est le fruit de leur cerveau.
Or ils ne savant même pas comment leur instrument de travail - leur cervelle - fonctionne. Les gens affirment des milliers de choses sans même comprendre comment ils ont fait pour les trouver. Cela fait 40 ans que j'étudie le cerveau, alors je reste un peu circonspect devant les personnes qui affirment quoi que ce soit sans même connaitre leur outil de base.
LNO.-C'est votre cerveau qui vous a appris à être sceptique ?
H.Laborit.- Tout à fait. Je vais crever sans avoir résolu les problèmes qui me préoccupent vraiment : pouquoi la peur, comment fonctionne notre mémoire.. C'est cela qui m'angoisse et non pas Dieu.
Lao Tseu a dit " Celui qui sait ne parle pas et celui qui parle ne sait pas. " Donc le seul fait que je vous parle de Dieu sous-entends que je n'y connait rien.

Le Nouvel Observateur. Propos recueillis par Bernard Werber

H.Laborit : Biologie et structure, L'homme Imaginant, La Nouvelle Grille, l'Homme et la Ville, Dieu ne joue pas aux dés, La Légende des Comportements (1995 Grand Prix littéraire décérné par les Médecins ), etc...


wbm@esculape.com
Sommaire FMC