Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Ce qui menace le plus la santé des femmes
Traduit de l'anglais par le Dr André Figueredo
Source: http://www.thelancet.com (11/10/2003 ) par Stethonet.com


Si l'on posait cette question, on répondrait, selon les cas, le cancer du sein, le HIV, la malaria ou la tuberculose dans les pays pauvres

En réalité, la pathologie cardiovasculaire ( IDM et AVC en particulier ) tue plus de femmes que tous les cancers réunis.
La probabilité pour une femme de décéder d'une coronarite est 4 fois plus élevée que pour une tumeur maligne du sein. Bien plus, elles meurent plus souvent que les hommes d'une pathologie cardiovasculaire.


Les maladies cardiovasculaires tuent annuellement 16.5 millions de personnes dans le monde, dont 8.6 millions sont des femmes. Selon une enquête de l'OMS, un tiers des décès est lié à ces pathologies, incluant les coronarites, les accidents cérébraux-vasculaires, l'HTA, l'insuffisance cardiaque, les cardiopathies rhumatismales. Ces morts surviennent pour la plupart dans les pays pauvres.

D'ici 2010, les maladies cardiovasculaires seront la principale cause de décès dans les pays en voie de développement. Chaque année, parmi les 20 millions de personnes qui survivent à un accident cardiovasculaire aigu, nombreux sont ceux qui auront besoin de soins à long terme coûteux.

Comment stopper cette évolution chez la femme?.

Il serait possible d'éviter plus de la moitié des décès et invalidités, en amenant ces femmes à ne pas fumer, à manger sainement, boire modérément, perdre du poids, faire régulièrement de l'exercice. Mais cela revient à leur demander de changer des habitudes enracinées depuis l'enfance.

Attirer l'attention sur les maladies cardiovasculaire pourrait se faire par des campagnes nationales dans les centres de consultation anté-natale, les écoles...etc. Les médias seraient impliqués dans cette information. Les chercheurs ont attiré l'attention du public sur le cancer du sein. Par contre, ceux qui s'intéressent aux maladies cardiovasculaireV ont largement ignoré les femmes dans leurs études.

Aussi, dans une enquête menée par la British Heart Fondation sur des femmes < 16 ans, 4 sur 5 n'avaient jamais discuté de ces problèmes avec leurs médecins. Deux tiers des femmes > 65 ans n'avaient jamais consulté pour une maladie cardiovasculaire bien que le risque à cet âge soit le plus élevé. Dans une autre enquête, la majorité des 825 médecins généralistes, originaires de 11 pays différents, croyaient que les hommes avaient plus de chances de décéder d'un accident cardiovasculaire aigu que les femmes.

Les médecins généralistes sont bien placés pour conseiller un changement de style de vie, surveiller la TA...etc. Une étude de cohorte a montré que le contrôle du poids tout au long de la vie est essentiel pour prévenir une HTA à l'âge moyen. Prendre en charge le risque cardiovasculaire est aussi important chez la femme que chez l'homme.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente