Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente

CANCERISATION CELLULAIRE

Réponse à un article de la Revue Sciences & Vie de Jean Jacques PERRIER

Voir également
MAJ 2012
Cancer et vieillisement : le prix d'une révolution


MAJ 2016
Cancérisation : La piste métabolique




Monsieur,

Je viens, avec quelque retard, de lire attentivement votre article “ Cancers. Questions sur un modèle “ parus dans le numéro Hors série Scienes & Vie Mars 1997.
Votre article parfaitement documenté représente une intéressante synthèse. Sans entrer dans le détail, je désire attirer votre attention sur une autre façon d’approcher le phénomène de la cancérisation

Je vous cite :.
“ On sait que les cellules deviennent cancéreuses par suite d’altération des chromosomes et de mutations génétiques “

Naturellement, les modifications génétiques des cellules cancéreuses sont évidentes et représentent une voie de recherche importante toutefois je pense que les cellules ne deviennent pas cancéreuses par des altérations génétiques mais que ces mutations sont la conséquence d’un phénomène en amont qui est lui le véritable phénomène de cancérisation.

Le prix Nobel 2012 de Médecine attribué à
John Gurdon et Shinya Yamanaka

En effet, ces scientifiques ont prouvé que les cellules adultes pouvaient être reprogrammées pour redevenir pluripotentes. Ceci "a changé la manière dont nous comprenons le développement des cellules et de l'organisme", a commenté le jury. Auparavant, les chercheurs estimaient qu'une fois les cellules devenues matures il était impossible qu'elles repassent à un stade non différencié. Ces travaux ont permis de programmer des cellules différenciées adultes pour qu'elles redeviennent polyvalentes, ouvrant un potentiel infini en thérapie cellulaire. Elles remplacent avantageusement les cellules souches embryonnaires, et éliminent le risque de rejet. Mais il reste encore du chemin à parcourir avant de s'assurer de leur totale innocuité : l'un des risques est celui d'une prolifération cellulaire anarchique (càd cancéreuse ??).


En quelques mots :
----- La cellule eucaryote est une cellule crée par une endosymbiose ( procaryote + mitochondries ). Cancer et vieillissement en sont les conséquences ( cf apoptose)
----- La cellule “ agressée “ meurt ou bien va pouvoir survivre par rupture de la symbiose ce qui va avoir pour conséquence la dérepression de gènes ancestraux et prolifrération incontrolée. ( cf Téloméres et télomérases)


Source Cancer : les mécanismes biologiques [Lire]
(Grégory Ségala - futura-sciences.com)

Cette analyse du problème ouvre, à mon avis, un domaine de recherche en amont des anomalies génétiques et donc des ouvertures thérapeutiques différentes ( probalement et particulièrement dans la prévention ).

Sincèrement vôtre
Dr H. Raybaud.

PS Esculape :

“ On sait que les cellules deviennent cancéreuses par suite d’altération des chromosomes et de mutations génétiques “
Cette analyse, largement répandue, explique probablement la multitude de travaux de génétique sur les cellules cancéreuses.

Parallèlement, en aval, l'importance des péroxydes et de l'inflammation dans la cancérisation se dévoile peu à peu et ouvre le champ de la prévention.

Récemment, P Colonna et M.Sagatchian dans la revue Science ont mis clairement en évidence la role d'un agent oxydant, le superoxide, comme messager intracellulaire de la protéine oncogénique Ras
La voie Ras est une des voies majeures de transduction du message de croissance cellulaire et son importance dans de nombreuses tumeurs a été démontrée.


--------------- A suivre ---------------
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente