Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
.
CANCER ET VIEILLISSEMENT LE PRIX D'UNE REVOLUTION
EN 20 LIGNES

1996 - MAJ 2012 - 2016
Voir texte complet
[Lire]

MAJ 2016
Cancérisation : La piste métabolique [Lire]
Cancer et vieillissement : La piste metformine [Lire]



Voir également les textes sur les télomérases [Lire]


La cellule eucaryote est le résultat d'une symbiose procaryote anaérobie et une bactérie aérobie (l'actuelle mitochondrie) énergétiquement plus efficace par oxydation complète du glucose dans le cycle de Krebs. Elle a permis la création des êtres multicellulaires. Le vieillissement et le cancer sont les prix à payer
La transformation cancéreuse d'une cellule eucaryote correspond à la rupture de la symbiose (procaryote-mitochondrie) avec dérépression de gènes ancestraux mis en sommeil et de gènes foetaux inhibés à la fin de l'embryogénèse. La cellule ainsi transformée redevient immortelle ( télomérase active) avec "paradoxalement" un métabolisme énergétique moins favorable.(cf infra)


Le prix Nobel 2012 de Médecine attribué à
John Gurdon et Shinya Yamanaka

En effet, ces scientifiques ont prouvé que les cellules adultes pouvaient être reprogrammées pour redevenir pluripotentes. Ceci "a changé la manière dont nous comprenons le développement des cellules et de l'organisme", a commenté le jury. Auparavant, les chercheurs estimaient qu'une fois les cellules devenues matures il était impossible qu'elles repassent à un stade non différencié. Ces travaux ont permis de programmer des cellules différenciées adultes pour qu'elles redeviennent polyvalentes, ouvrant un potentiel infini en thérapie cellulaire. Elles remplacent avantageusement les cellules souches embryonnaires, et éliminent le risque de rejet. Mais il reste encore du chemin à parcourir avant de s'assurer de leur totale innocuité : l'un des risques est celui d'une prolifération cellulaire anarchique (càd cancéreuse ??).


  • La cellule eucaryote actuelle ( càd avec noyau contenant le matériel génétique ) est une cellule symbiotique apparue il ya des millions d'années. Schéma de synthèse

  • Pour le règne animal, c'est une endo-symbiose entre un organite anaérobie ( sans noyau ) et une bactérie aérobie ( l'actuelle mitochondrie ). Le système est plus complexe ( avec formation d'un noyau ) mais énergétiquement plus efficace ( plus d'ATP par oxydation complète des nutriments ).

  • Pour la cellule végétale, même révolution avec une cyanobactérie photosynthétique ( l'actuel chloroplaste ).

  • La cellule eucaryote représente la brique nécessaire à l'apparition des organismes multicellulaires avec une restriction de taille : la fin de l'immortalité cellulaire = vieillissement programmé ( apoptose - environ 70 divisions ). Les télomères et la Télomérase paraissent directement impliqués dans ce phénomène..

  • La transformation cancéreuse d'une cellule correspond à la rupture de cette symbiose avec dérépression de gènes ancestraux mis en sommeil et de gènes foetaux inhibés à la fin de l'embryogénèse. La cellule ainsi transformée redevient immortelle ( télomérase active )


    Source Cancer : les mécanismes biologiques [Lire]
    (Grégory Ségala - futura-sciences.com)


    Cancérisation : La piste métabolique [Lire] (2016)

  • Si le cancer est une faillite au niveau du multicellulaire, pour la cellule transformée c'est une perspective biologique de survie. La recherche des oncogènes, pro-oncogènes, etc... nous semble être une vue " tardive " de la cancérisation.

  • C'est plus probablement dans une meilleure connaissance de l'équilibre endo-symbotique que se trouvent les réponses au fléau du cancer. Nous estimons que les contributions des bactériologistes ( en particulier les archéo-bactériologistes ) sont sous exploitées.
    Une connaissance comparative des biologies moléculaires bactéries - archéobactéries - cellules cancéreuses - cellules normales donnera la clé du traitement et surtout de la prévention active de la transformation cancéreuse.

    Cancer et mitochondries : le lien se confirme
    RTFlash n°671 12 octobre 2012

    Des chercheurs japonais dirigés par le professeur Tatsushi Igaki, de l'Université de Kobe, viennent d'élucider un mécanisme cellulaire fondamental qui transforme les tumeurs bénignes en tumeurs malignes.

    Les scientifiques japonais ont travaillé sur des mouches drosophiles, le modèle le plus utilisé en génétique. Dans un premier temps, ils ont cherché à déclencher la formation de tumeurs bénignes en augmentant l'activité transcriptionnelle du gène oncogène RAS.

    Dans un deuxième temps, les chercheurs ont provoqué des mutations et tranferts de gènes à l'intérieur de la tumeur, dans les mitochondries qui sont les "centrales énergétiques" de la cellule. Ils ont alors observé, outre une diminution du rendement des mitochondries, que des changements se produisaient, non dans la tumeur elle-même, mais dans les cellules avoisinantes qui sont devenues malignes.

    Les chercheurs ont alors pu montrer que la baisse de l'activité mitochondriale associée à l'activation du gène RAS provoque un stress cellulaire qui se transmet aux cellules voisines par la production de cytokines inflammatoires et de facteurs de croissance. Sous l'effet de ces mécanismes, les cellules périphériques se transforment alors en cellules cancéreuses.

    "Si nous trouvons le moyen de bloquer efficacement ce processus en cascade, nous pourrons empêcher que des tumeurs bénignes ne se transforment en cancers", souligne le Professeur Igaki

    Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

    Esculape
    La baisse de l'activité mitochondriale est le résultat de la rupture de la symbiose. Les mitochondries coupées des sollicitations énergétiques de la cellule, diminuent naturellement leur production énergétique à leur seul bénéfice. La cellule ainsi coupée des mitochondries n'arrivent plus à utiliser l'oxygène et subit donc bien un "stress oxydatif" .... qui d'après cette étude serait tranmis aux cellules voisines qui se transforment en cellules cancéreuses (toujours par rupture de la symbiose)

    ==================================

    Voir mise à jour 10/1999 : VIEILLISSEMENT La mitochondrie en accusation

.

Pour en savoir plus, un " pavé de 1200 pages " fantastique pour amateur un peu maso


BIOLOGIE MOLECULAIRE DE LA CELLULE
Bruce Alberts - Dennis Bray - Julian Lewis - Martin Raff - Keith Roberts - James D.Watson

Collection : Médecine-Sciences. Flammarion.


.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente