Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
PRESERVATIF
DU BON USAGE AUX ACCIDENTS

Comment mettre un préservatif ?

Vérifiez avant toute chose que l'emballage est intact , et que la date limite d'utilisation n'est pas dépassée
N'utilisez pas de préservatifs ayant été stockés au soleil

-
5 millions de nouveaux cas d'infection en 2003

Couvrez vous chaque fois

UTILISATION DU PRÉSERVATIF
Source : http://www.ressy.org/public/documents/utilisation_preservatif.htm

Cette page explique l'utilisation du préservatif masculin (également appelé "condom" ou "capote"). Elle a pour but de vous aider à utiliser des préservatifs correctement, sans difficulté, afin de vous protéger efficacement contre les les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) et contre les grossesses accidentelles....

Avant tout, vérifiez la date limite d'utilisation et la présence de la marque CE (Norme de qualité de la Communauté Européenne, avant les préservatifs portaient le label NF).

Un préservatif doit se conserver à plat, dans un endroit sec et frais. Dans notre région, la boîte à gants d'une voiture peut monter à des températures trés trés défavorables à cette conservation...

--------------------------------------------------------------------------------


Pose du préservatif :

Déchirer l'emballage sur un côté, à la main (ne pas utiliser les dents ou un objet tranchant, ciseaux ou couteau), en s'assurant que le préservatif à l'intérieur n'est pas déchiré (attention aux coups d'ongles, aux mouvements brusques).

Retirer délicatement le préservatif.

Mettre le préservatif en place quand le pénis est en érection, avant tout contact entre le pénis et le corps du partenaire. Le liquide émis pendant les préliminaires sexuels peut contenir du sperme et des germes contaminants.

L'air à l'intérieur du préservatif peut provoquer sa rupture. Afin de l'éviter, serrer le bout du préservatif entre le pouce et l'index pour chasser l'air et placer le préservatif sur le pénis en érection.
S'assurer que la partie à dérouler est à l'extérieur.
Dérouler le préservatif jusqu'à la base du pénis, comme on enfile un bas.

S'il ne se déroule pas bien, ne forcez pas, vous l'avez sûrement posé à l'envers, jetez-le et prenez-en un autre.

Après l'éjaculation :

Dès la fin du rapport (éjaculation), et avant la fin de l'érection, se retirer en tenant le préservatif à la base du pénis.
Jeter le préservatif à la poubelle après l'avoir noué.
Ne jamais réutiliser un préservatif. Pour chaque rapport en utiliser un nouveau.



Lubrifiants

Il est conseillé d'appliquer du gel lubrifiant à base d'eau sur le préservatif lors de tout rapport, qu'il soit vaginal ou anal. Il sont en vente en pharmacie. Cela permet de diminuer les risques d' " accident de capote ", c'est-à-dire une rupture. On peut même mettre une goutte de gel sur le gland ou au fond de la capote avant de l'enfiler, ce qui permet un contact plus agréable avec le latex.
Attention : il ne faut pas utiliser n'importe quel lubrifiant avec les préservatifs. Tous les corps gras comme la vaseline, l'huile, le beurre, les crèmes sont à proscrire car ils rendent le latex plus fragile, et les préservatifs poreux : ils augmentent ainsi les risques de rupture. Seuls les lubrifiants à base d'eau sont compatibles avec les préservatifs.

Bien choisir sa taille

Sauf si la taille du pénis en érection dépasse 20 cm (ce qui est tout de même assez rare), les préservatifs "standards" conviennent à tout le monde. Par contre, certains pénis peuvent se sentir à l'étroit car ils ont un diamètre plus important. Il existe pour eux des grandes tailles comme King Size (Manix), XL (Prophyltex), Magnum (Khondomz)... Une capote trop grande n'est pas conseillée : elle risque de vriller sur le sexe et de se rompre pendant le rapport.

Conseil pratique

Essayez seul la pose de préservatif avant d'avoir à l'utiliser avec un ou une partenaire. Cela peut vous aider à vous sentir plus "à l'aise".

En cas d'accident

Si le préservatif se déchire pendant le rapport ou que vous n'avez pas pu en faire usage, et qu'il y a présence de sperme dans l'anus ou le vagin, ne pratiquez pas de lavement avec un désinfectant, car ce type de produit est trop agressif : en irritant la muqueuse, ce geste pourrait augmenter le risque de contamination. Préférez un lavement à l'eau tiède En cas de contact de liquides contaminants (sang, sperme, sécrétions vaginales) avec une plaie, rincez-la à l'eau tiède et désinfectez-la avec de la bétadine, de la liqueur de Dakin achetée récemment, ou un autre produit désinfectant.

S'il y a eu risque de contamination , vous devez contacter le plus tôt possible (dans les 48 heures), un service d'urgence ou une consultation de dépistage anonyme et gratuit ( CDAG ) qui pourra évaluer avec vous le degré du risque encouru et les mesures à prendre. Un traitement d'urgence est actuellement possible pour tenter d'éviter la contamination.

Dépistage

Si vous avez eu des rapports sexuels non protégés , vous devez vous faire dépister pour le VIH . Après une prise de risque, il est vivement recommandé de faire un premier test dans les 15 à 30 jours. Si le résultat est négatif, il faudra tout de même le confirmer par un autre test 3 mois après le risque. Ce dernier test vous permettra d'avoir la certitude de ne pas être atteint par le virus du Sida.

En savoir plus

Ce dossier a été réalisé avec le concours du CRIPS (Centre Régional d'Information et de Prévention du Sida) Tour Maine-Montparnasse
BP 53
75755 Paris Cedex 15
Tél.: 01 56 80 33 33
Sida Info Service 0 800 840 800 (N° gratuit, 24h/24)
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente