Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
LES FANTASMES ÉROTIQUES

Bizarres, incongrus, parfois immoraux, obscènes ou pudiques, violents ou sentimentaux, romantiques, les fantasmes exercent une fascination très forte et exacerbent les désirs. À la fois causes et conséquences du bon fonctionnement de la sexualité, ils sont le reflet de l'érotisme individuel.

Ils canalisent les désirs fous, autorisent le jeu avec l'impossible et l'invraisemblable. en ceci, ils sont nécessaires à l'équilibre car, en vivant ces désirs de façon imaginaire, la frustration est diminuée. Ils font partie de la vie sexuelle, et même de la vie tout court, et régularisent l'activité psychique.

On évalue que 80% à 85% des fantasmes sont de nature sexuelle. Ils sont en effet les plus agréables et ceux qui ont le plus grand impact émotionnel. Ce sont en majorité des fantasmes répétitifs et entretenus, souvent invoqués pour atteindre l'orgasme, soit au cours de relations sexuelles, soit lors de la masturbation.

Freud avait imaginé que les fantasmes sexuels étaient l'expression infantile d'une vie sexuelle non satisfaisante et une recherche de compensation, nous pourrions nous poser des questions. D'autres recherches effectuées aux États-Unis permettent de conclure que contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce sont les personnes les plus épanouies sexuellement qui entretiennent le plus leurs fantasmes sexuels.

Pour les deux sexes, l’âge les premiers fantasmes apparaissent le plus fréquemment (environ 75%) entre 11 et 20 ans et dans 51% des cas, cette apparition correspond à la première expérience masturbatoire.

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente