Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Gonarthrose : les infiltrations intra-articulaires
Raynauld JP et coll. : "Safety and efficacy of long-term intraarticular steroid injections of the knee : a randomized, double-blind, placebo-controlled trial." Arthritis & Rheumatism 2003; 48: 370-377.

Les infiltrations sont un geste téhrapeutique largement utilisées dans la gonathrose. Elle approte généralement un soulagement rapide mais seulement transitoire.

Un essai randomisé, mené à double insu, a inclus 68 sujets atteints de cette pathologie.
Le critère d'efficacité primaire est radiologique : il s'agit de la largeur minimale de l'espace articulaire mesuré, de manière automatique, au moyen d'un algorithme appliqué à des clichés radiographiques standards mais numérisés, le malade étant debout et le genou demi-fléchi.
Sur le plan clinique, c'est la douleur qui a servi de critère d'efficacité, l'instrument de quantification étant une sous-échelle dérivée de l'index WOMAC (Western Ontario and McMaster Universities). Les symptômes ont été évalués avant chaque infiltration, de même que la mobilité articulaire.

Dans le groupe traité, des infiltrations intra-articulaires d'un corticoïde ont été effectuées tous les 3 mois, de manière itérative (au maximum 2 ans), alors qu'un placebo était injecté par la même voie dans l'autre groupe.

Au long cours (respectivement 1 an et 2 ans), le pincement articulaire évolue de manière comparable dans les 2 groupes.

En cas d'infiltrations itératives, l'état clinique est cependant amélioré, notamment au bout d'une année d'évolution, comme en témoignent le score dérivé de WOMAC, la douleur nocturne et la mobilité articulaire (p=0,05 versus placebo).

A 2 ans, gonalgies et raideur articulaire sont significativement moins marquées dans le groupe traité (p=0,05). Aucun effet indésirable n'a été observé, notamment sur le plan anatomique, les radiographies du genou en témoignant.

Les infiltrations locales de corticoïdes semblent donc améliorer le pronostic fonctionnel de la gonarthrose symptomatique au long cours sans induire d'effets indésirables notables.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente