Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
CHONDROCALCINOSE ARTICULAIRE
MAJ 2007 - 2010

La chondrocalcinose articulaire (CCA) est une arthropathie microcristalline caractérisée par:
  • Une incrustation calciquedes cartilages et fibro-cartilages à traduction radiologique
  • Des poussées inflammatoires articulaires liées à la libération de cristaux pyrophosphate de calcium,
    Elle peut évoluer vers une détérioration secondaire de l'articulation, mais ne comporte pas de localisations viscérales.

    Elle est généralement primitive et observée chez l'adulte et le sujets âgé avec une fréquence qui augmente avec l'âge après 50 ans, avec parfois un caractère familial.
    Elle peut, plus rarement être secondaire à :
  • L'hyperparathyroïdie,
  • L'hémochromatose,
  • La goutte
  • L'hypophosphatasie.
  • De principe doser la calcémie et la phosphorémie, et la sidérémie.

    En général, l'évolution est bénigne, la maladie demeurant purement articulaire et souvent peu évolutive. Mais très variable dans son évolution articulaire

    Question complète :http://cri-cirs-wnts.univ-lyon1.fr/Polycopies/Rhumatologie/Rhumatologie-4.html


    MAJ 2007 (Etude suisse A. Chollet-Janin, Genève)
    Le méthotrexate, immunosuppresseur est aussi un anti-inflammatoire puissant.
    Il a été essayé à des doses de 5 à 20 mg par semaine chez cinq patients ayant une chondrocalcinose résistante aux AINS. Avec un recul moyen de 50 semaines, tous les patients ont obtenu une amélioration dès la huitième semaine. Aucun effet secondaire n'a été signalé.
    A suivre donc...

    MAJ 2010
    D´après W. Zhang et T. Bardin et al. OP196 et OP122
    Congrès de l´Eular (European League Against Rheumatism), 16-19 juin 2010, Rome (Italie) par jim.fr.

    Un consensus sur le diagnostic et la prise en charge de la chondrocalcinose articulaire (CCA) a été établi par un groupe d´experts internationaux de l´Eular.

    Voici les principales recommandations. « Déposition de cristaux de pryrophosphate de calcium » est le terme général retenu pour désigner l´ensemble des manifestations aiguës ou chroniques de ces arthropathies microcristallines.

    La chondrocalcinose articulaire est utilisée pour décrire la calcification du cartilage. Une présentation clinique typique peut être acceptable pour le diagnostic mais seule l´identification des cristaux de pyrophosphate de calcium dans le liquide articulaire permet d´affirmer avec certitude le diagnostic. La ponction articulaire esr donc vivement recommandée.

    La radiographie n´est pas très spécifique ni sensible et il faut lui préférer l´échographie (signe du double contour très évocateur, tophi intra-synoviaux) plus sensible et plus spécifique.

    Le traitement de la poussée de CCA associe des moyens pharmacologiques et non pharmacologiques. Les traitements locaux consistent en un glaçage de l´articulation, la mise au repos de l´articulation, ponction évacuatrice et infiltration de corticoïdes.

    En cas d´inefficacité des AINS et de la colchicine au cours des poussées aiguës, une corticothérapie orale ou parentérale peut être proposée. Les AINS et / ou la colchicine (0,5 à 1 mg/j) sont prescrits afin de prévenir les poussées. Le traitement des formes chroniques repose sur une corticothérapie à faible dose, le méthotrexate ou l´hydroxychloroquine.
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente