Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Thérapie Comportementale et Cognitive
Source :Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive - http://www.aftcc.org

De plus en plus largement reconnues et pratiquées, les Thérapies Comportementales et Cognitives offrent aux professionnels de la sante des outils efficaces et validés pour le traitement d'un grand nombre d'affections.

Basées sur une démarche scientifique expérimentale, elles s'attachent à une évaluation rigoureuse de leurs méthodes et de leurs résultats. Leurs indications sont très vastes, et recouvrent pratiquement tout le champ de la pathologie mentale. Elles sont adaptées au sujet adulte, à l'enfant, et à l'adolescent, et aux personnes âgées.

Plus que les techniques qu'elles emploients, elles ont en commun un support théorique : les théories de l'apprentissage et le modèle du traitement de l'information.

Les Thérapies Comportementales et Cognitives se distinguent ainsi des autres psychotérapies par certaines caractéristiques :
  • la relation thérapeutique est d'un style particulier avec un thérapeute comportementaliste : dialogue intéractif et chaleureux;
  • l'accent est mis sur les causes actuelles du comportement-problème, plus que sur les causes inconscientes;
  • le changement à court terme et durable du comportement est considéré comme un critère majeur de réussite de la thérapie;
  • les procédures de traitement sont décrites objectivement et sont donc reproductibles par d'autres thérapeutes pour des patients ayant des difficultés similaires ;
  • Le thérapeute comportementaliste adopte un style nouveau, particulièrement apprécié par les patients. Ce style est très différent de l'image ancienne du "psy" classique, froid, distant, souvent muet ou au contraire pratiquant un langage ésotérique.

    Le thérapeute comportementaliste adopte un style :
  • intéractif : pendant une séance, il explique, pose des questions et répond à celles du patients ;
  • pédagogue et explicite dans ses interventions : le langage utilisé est limpide, les explications sont compréhensibles ;
  • collaboratif et égalitaire : il s'agit de déterminer, en collaboration avec le patient, des objectifs concrets et réalistes et les techniques pour y parvenir. Rien n'est imposé mais tout est discuté et proposé au patient
  • . Le rôle du thérapeute est d'aider son patient à atteindre les buts réalistes que le patient s'est lui-même fixé.

    Les indications sont très vastes, et recouvrent tout le champ de la pathologie mentale. Elles sont adaptées au sujet adulte, à l'enfant, à l'adolescent et à la personne âgée.

    Les Thérapies Comportementales et Cognitives concernent au premier plan, les affections psychiatriques et les troubles psychologiques : troubles anxieux (phobies, troubles obsessionnels-compulsifs, phobie sociale, anxiété généralisée, trouble panique et agoraphobie, stress post-traumatique...), troubles dépressifs, troubles des conduites alimentaires, troubles de la personnalité, prise en charge et réhabiliation des psychoses...

    Mais elles trouvent aussi un champ d'application en médecine comportementale et préventive : douleurs, addictions, troubles liés au stress...

    Le thérapeute peut utiliser de nombreuses techniques qu'il choisira en fonction du patient et des résultats publiés dans les revues spécialisées pour le traitement de troubles similaires.

    Les techniques comportementales comprennent la désensibilisation systématique, plusieurs types d'exposition, le conditionnement opérant, l'apprentissage par imitation, l'affirmation de soi, démarche de résolution de problèmes.
    En situation clinique, un comportementaliste considère qu'un comportement inadapté (par exemple une phobie) a été appris dans certaines situations, puis maintenu par les contingences de l'environnement.

    Aux techniques comportementales se sont ajoutées les approches cognitives, qui considèrent non plus le seul comportement observale, mais aussi les idées que se fait l'individu à propos de lui-même et de son environnement.

    Les thérapies comportementales et cognitives ne résolvent pas tous les problèmes rencontrés en clinique, mais elles ont fait la preuve d'une efficacité supérieure dans un certain nombre de troubles.
    Cette efficacité a été vérifiée scientifiquement par des études rigoureuses et indiscutables. Ce souci d'évaluation, similaire à d'autres disciplines scientifiques, explique l'intérêt croissant pour les thérapies comportementales et cognitives.

    Les patients trouvent une aide à leur souffrance et une approche thérapeutique fiable, dont la durée est parfaitement délimitée, sans que la thérapie s'éternise sur des années.
    Considérant le changement durable des comportements et des cognitions comme un critère majeur de réussite de la psychotérapie, les TCC sont l'objet d'un intérêt croissant de la part du grand public et des institutions de santé.
    Ce soulagement rapide explique l'attrait des patients pour ce mode de prise en charge.

    Pour en savoir plus AFTCC : Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente