Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
LE SYNDROME DE MUNCHAUSEN
PAR PROCURATION - SMP

Munchausen Syndrome by Proxy (MSBP) Source : Sciences et Avenir N° 2667

Le SMP serait à l'origine de 8 à 20% des morts subites inexpliquées du nourrisson.
Découvert en 1977 par Sir Roy Meadow (St James University Hospital). Il est impossible de quantifier son importance réelle mais aux USA 1000 cas annuels sont répertoriés grace à l'autopise systématique des morts subites du nourrisson..Sir Ria Meadow estime avoir du faire face à 400 cas.

En France, il n'existe pas de consensus sur la réalité du SMP et bon nombre de pédiatres et de psychiatres ne peuvent imaginer des mères infligeant de telles souffrances à leur enfant et refusent d'admettre avoir été ainsi mystéfiés.
Il reste toutefois trés difficile de faire la différence entre un enfant qui s'est étouffé tout seul sous sa couette de celui qui est mort parce qu'on a appuyé un oreiller sur son visage.

La vidéo surveillance reste le moyen diagnostic le plus rapide mais il est contraire au droit français qui demande de prévenir les mères le l'existence du matériel de suveillance. Des réticences semblent retarder sont utilisation.

Il faut toutefois mettre en exergue que le but n'est pas de mettre en accusation une mère manifestement malade mais de sauver des enfants et il justifie totalement et sans arrière pensée l'utilisation de la vidéo-surveillance.
La déontologie médicale l'exige et la contreverse est inacceptable.
Que la justice ne puisse l'admettre comme preuve ne change rien à l'affaire et n'est pas du ressort de la pratique médicale.
La non - assistance à enfant en danger de mort reste la priorité morale et légale.

DEFINITION
Ce syndrome se définit par l'association de quatre critères:
---- maladie de l'enfant produite ou simulée par l'un des parents
---- consultations médicales répétées pour obtenir la réalisation d'examens complémentaires et la prescription de traitements
---- les parents responsables affirment ne pas connaître la cause des symptômes
---- les symptômes régressent lorsque l'enfant est séparé du parent responsable.

Dans sa forme extrême ce syndrome peut conduire à des actes médicaux majeurs mettant le pronostic vital en jeu. En fait ce syndrome paraît être la forme extrême et pathologique du comportement parental analysé par Eminson et Postlethwaite en terme de désir de consultation médicale: le comportement parental normal est défini par un désir de consulter adapté à la situation clinique de l'enfant et en adéquation avec l'avis du médecin consulté. A l'excès de désir de consulter par les parents, ceux-ci inventent des symptômes ou génèrent une maladie chez l'enfant pour amener le médecin à prescrire examens et thérapeutiques.

Toutes les couches sociales sont concernées et dans 90% des cas il s'agit de la mère biologique. Un pourcentage important des ces femmes exercent une profession médicale ou paramédicale (médecin, infirmière, aide-soigante, assistante sociale, etc...) ou ont un lien avec ce milieu.

Elles présentent un comportement stéréotypé de " bonne mère particulièrement attentionnée à l'égard de son enfant et extrèmement présente lors des séjours hospitaliers de ce dernier ". Elles sont généralement moins inquiète que l'équipe soigante et tiennent un discourt de type médical, n'hésitant pas à suggérer des examens complémentaires invasifs ou des interventions chirurgicales.
Ces femmes sont épanouies en milieu hospitalier par le fait qu'elles sont l'objet d'admiration de la part des médecins et des autres parents.
30 % d'entre elles souffrent d'un syndrome de Munchausen simple.

MANISFESTATIONS CLINIQUES
Toute pathologie récidivante, ayant nécessité de multiples hospitalisations, examens complémentaires négatifs, traitements sans succés peut être impliquée.
La notion de frères ou soeurs soignés pour de nombreuses maladies rares et/ou de mort subite inexpliquée du nourrisson dans la fratrie sont trés évocateurs.
L'absence de symptomatologie lorque l'enfant est séparé du parent est un élément majeur.
  • Les apnées ( L'asphyxie est la première cause de décès)
  • Les empoisennements : 2ème cause de décès et l'ipeca est le toxique le plus utilisé
  • Les saignements crées ou simulés avec du sang maternel
  • Les convulsions
  • Diarrhées, fièvres, éruptions cutanées
Le taux de mortalité présumé serait de 15 à 20%

Pour en savoir plus : Dr M. Feldman
Voir également MAMA (Mothers Against Munchausen Syndrome by Proxy Allegations)
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente