Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
DEPRESSION : JE SUIS CON !
Contact : Dr H. Raybaud

Source : MARIANNE 23 au 29 Novembre 1998 Pages 58 à 61
LA DEPRESSION : Maladie de la fin du siècle
Alors que le Haut Comité de la Santé Publique (et notre expérience de tous les jours ) conclut " La souffrance psychique est actuellement dans le domaine de la santé, le symptôme majeur de la précarité ".
Alors que, en France, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15 à 25 ans, juste derrière les accidents de la route : 1500 décès.
Alors que la France enregistre chaque année 12 000 morts par suicide et que sont enregistrées chaque année plus de 160.000 tentatives.... probable sous-estimation !!
Alors que la majorité des dépressions que nous rencontrons sont des syndromes de désadaptation à un environnement de plus en plus difficile (voir le bilan des suicides 1997) , il est intellectuellement facile, sans doute "microscomément" brillant, peut être rentable, d'écrire :

" La dépression est une façon de rompre avec le passé
pour entrer dans le monde de l'efficacité et de la performance"

ou
"La dépression ne peut être un phénomène déficitaire
tant elle assure une fonction d'organisation de l'activité adaptative"

La fatigue d'être sois - Alain Erhenberg / Odile Jacob, 320 p, 1998, 145 F

Voir une étude trés sérieuse Mieux vaut rire en Rolls Royce que pleurer en vélo : Merci Monsieur INSERM

Et en 2011
Dépression, 13 000 décès en 2010 : un véritable problème de santé publique.
Principal objet de la 8ème Journée Européenne de la Dépression : promouvoir, dans tous les pays d'Europe, une journée consacrée à la prise de conscience de l'importance des troubles dépressifs et affirmer une volonté commune d'exiger les solutions les mieux adaptées. En France, 2% de la population seraient touchés par cette maladie et 13 000 personnes dépressives auraient mis fin à leurs jours rien qu'en 2010 (moins de 1000 décès pour le cancer du col de l'utérus). Cette pathologie est donc un véritable problème de santé publique. . Selon l'OMS elle touche 121 millions de personnes dans le monde (850 000 décès) et sera en 2020 la première cause d'invalidité après les maladies cardiovasculaires et ce, tous âges et sexes confondus. Aujourd'hui, en France, la dépression est déjà la 2ème cause d'invalidité pour les 15-44 ans (H/F) [Lire]
Voir également : Parle à mon c... , ma tête est malade [Lire]



Si, si, je suis con.
Je croyais que la dépression, que je préfère souvent appeler syndrome de désadaptation, syndrome de déstabilisation ou plus simplement Ras le Bol représentait une réaction déficitaire mais oh combien normale à une accumulation de contraintes, d'emmerdements, de désespoirs, de luttes inutiles, de désenchantements, d'échecs, de chômages, d'huissiers, de dégoûts, d'amours, de haines, de petites lâchetés, etc...

Demain, quand Monsieur Y 56 ans, chômeur de longue durée viendra m'expliquer en consultation qu'il n'a pas le moral, qu'il ne dort plus, qu'il vit avec 1140 balles par mois moins la CSG...
Demain, quand Mademoiselle X, 24 ans, viendra m'expliquer qu'elle " déprime ", que parfois elle a envie de mourir parce que depuis sa sortie du BTS de secrétariat elle ne trouve pas de travail à l'exception de quelques CES d'exploitation sous payés. Qu'elle ne voit pas d'avenir...
Demain, quand Madame Z viendra m'expliquer que depuis le décès accidentel de son fils....
Et après-demain, parce que son mari picole depuis qu'il a perdu son boulot, parce qu'ils n'ont plus de quoi nourrir, vêtir correctement les gosses
Et dans les jours qui vont suivre, avec le Père Noël des autres qui approche...

NB NB NB NB
Les troubles bipolaires représentent une partie des syndromes dépressifs.
Dans sa forme atypique le diagnostic demeure difficile mais doit être de principe évoqué en particulier en l'absence d'éléments déclenchants (réactionnels).
Toutes les addictions doivent également soulever la question.
Plus d'informations : Les troubles bipolaires

Enfin, je vais pouvoir leur expliquer :
    Pierre Fédida / Alain Erhenberg (la fatigue d'être soi- Ed odile Jacob)
  • La dépression est une perte d'énergie ou d'élan vital mais, surtout, elle concerne le vivant psychique devant rester inanimé pour rester vivant
  • Pour l'essentiel, il s'agit de rendre possible un "réveil" de la vie psychique à partir de l'intérieur...
  • La dépression est apparue comme un affect spécifique portant en lui une violence considérable et dont la particularité serait que celle-ci engendre sa propre neutralisation équivalant à une anesthésie de tout affect de toute pensée
  • Dans toute dépression il est question de morts négligées et d'hystérie d'identification à ces morts souvent transmis par les parents plutôt qu'appartenant à la vie du patient
  • Etc...

    Edouard Zarifian. Des paradis plein la tête - Ed Odile Jacob
  • La dépression est une souffrance de la relation à soi-même et aux autres
  • Il y a maintenant de la dépression partout parce qu'il y a un marché pour les antidépresseurs et pas l'inverse
  • Avec Alain Erhenberg je décris la dépression comme une manière d'être à soi-même
  • La dépression est la seule forme socialement acceptable de la contestation ou de la fatigue d'être soi
  • Etc...

    Pour mémoire,
  • Pour les analystes, la dépression correspond à une régression du Moi, due à l'existence de conflits infantiles inconscient non résolus.
    Cette régression libidinale trouverait sa cause dans une blessure narcissique infantile grave , dont l'accès dépressif représenterait une réactivation déclenchée par une perte d'objet réelle ou symbolique.
  • Freud décrit la dépression comme une " psychonévrose narcissique " marquée par un conflit entre le Moi et le Sur Moi .
    L'échec du Moi à satisfaire les exigences irréalistes de l'Idéal du Moi expliquerait la diminution de l'estime de soi, symptôme majeur des dépressions ....
    Freud définissait la normalité comme pouvoir " aimer et travailler ".
Que Proposez vous ?

Parce que moi, demain âne bâté, je vais discuter, écouter, prescrire du TRANXENE et, mais là j'ai honte , du PROZAC ou équivalent !.
Voir également : Dépression et Psychiatres
Voir également : Dépression, Ras le bol
Voir également Après 16 ans, 15% de dépression en France ! (Données CREDES)

NB : Dépression du sujet âgé
La dépression de la personne âgée est fréquente mais non diagnostiquée et donc non traitée dans 60 à 70 % des cas.
En médecine générale, la prévalence est de 13 à 40% En maison de retraite, elle atteint 15 à 45 % des patients.[Lire]
Le risque suicidaire est important > 10%.

PS :
L'étude Lépine menée à travers l'Europe en 1997 sur 78 000 patients :
----- 17 % souffraient de dépression.
----- 53 % d'entre eux ne cherchent pas à se traiter.
----- 2/3 de ceux qui demandent de l'aide ne reçoivent aucun trt.
----- Parmi ceux qui sont traités, un antidépresseur n'est prescrit qu'une fois sur quatre.
En 12 mois, 45 000 européens vont en mourir et 700 000 vont essayer

Voir, enfin : Suicide 2000 : la fin d'un tabou ?


NB NB NB NB
Les troubles bipolaires représentent une partie des syndromes dépressifs.
Dans sa forme atypique le diagnostic demeure difficile mais doit être de principe évoqué en particulier en l'absence d'éléments déclenchant (réactionnels).
Toutes les addictions doivent également soulever la question.
Plus d'informations : Les troubles bipolaires
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente