Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Des questionnaires de dépistage ultracourts
peuvent-ils identifier les dépressions en première ligne de soins ?

Source www.minerva-ebm.be - Minerva 2008; 7(2): 26-27

Question 1 Durant le mois écoulé, avez-vous été perturbé par un cafard, une déprime, une perte d’espoir ?
Question 2 Durant le mois écoulé, avez-vous été souvent perturbé par peu d’intérêt ou de plaisir dans vos activités ?
Question 3 Désirez-vous être aidé ?

Un test comportant trois questions permet d’identifier huit personnes dépressives sur dix : il peut donc être un instrument utile pour le médecin généraliste, en dépistage, mais nécessite une confirmation ensuite du diagnostic par d’autres approches. L’utilisation d’autres tests plus longs à réaliser, semble ne pas apporter de plus-value en première ligne de soins. Ensuite, si ce test se révèle positif, une exploration plus fouillée d’autres symptômes (DSM IV) sera nécessaire, ainsi qu’une mise en perspective dans le contexte psychosocial afin de pouvoir établir un diagnostic différentiel.

Texte complet : [Lien]
Voir également : Dépression, Mini Diag [Lire]



=====================================================

DIAGNOSTIC DE LA DEPRESSION DSM-IV


Les 9 critères diagnostiques de la dépression sont
    Critères spécifiques
  • Humeur dépressive
  • Pertes d'intérêt ou de plaisir pour les activités
  • Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inaproprieé
  • Idées suicidaires récurentes

    Critères non spécifiques
  • Troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie)
  • Agitation ou ralentissement psychomoteur
  • Troubles de l'appétit (augmenté ou diminué avec perte ou gain de poids)
  • Difficulté de concentration
  • Fatigue ou perte d'énergie
Pour affirmer le diagnostic de dépression, la présence d'au moins 5 critères est nécessaire dont au moins 2 dans les critères spécifiques
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente