Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Une approche progressive
pour la cessation tabagique


Juin 2007

Santé Canada a récemment approuvé une nouvelle homologation des gommes à macher NICORETTE ®° qui permet aux fumeurs de diminuer progressivement la quantité de cigarettes qu'ils consomment avant de cesser complètement de fumer.

D'après les résultats des essais cliniques, les personnes qui n'ont jusqu'à maintenant pas réussi à cesser de fumer et qui utilisent cette approche ont quatre fois plus de chances de voir leurs efforts couronnés de succès.
Compte tenu de ce que 95 pour cent des fumeurs qui optent pour le sevrage brutal recommencent à fumer au cours de la première année, cette nouvelle stratégie de réduction progressive est une bonne nouvelle pour ceux qui veulent écraser une fois pour toutes.

"Nombre de fumeurs chez qui l'on observe une forte dépendance sont angoissés à l'idée de cesser de fumer et ne peuvent s'imaginer pouvoir se passer de cigarettes pendant des heures, encore moins pendant des jours.", explique John Kayser, Infirmier clinicien, Conseiller en changement de comportement et Coordonnateur du programme pour cesser de fumer du Centre universitaire de santé McGill. "Une des solutions pour ceux qui ne sont pas prêts à cesser de fumer ou qui n'y parviennent pas est de procéder une cigarette à la fois, jour après jour.
Cette approche peut s'avérer plus efficace pour les fumeurs qui n'ont pas la motivation d'arrêter de fumer d'un seul coup. En effet, le fumeur apprend progressivement à vivre sans tabac en incorporant dans sa vie quotidienne les changements nécessaires à une vie sans tabac. C'est pour cette raison que le programme de réduction augmente les chances de réussite de cessation tabagique."

Voir également : Réduction du tabagisme Une alternative à considérer [Lire]

Une approche simple et efficace pour cesser de fumer

Des essais cliniques ont démontré que la réduction progressive du tabagisme est une façon efficace de cesser de fumer, car cette méthode stimule l'intérêt que porte le fumeur au projet de cesser de fumer, favorise les tentatives d'abandon du tabagisme et augmente les chances de réussite. Elle repose sur trois étapes simples.
Etape 1 : Au cours des six premières semaines, le fumeur fixe ses objectifs quant au nombre de cigarettes par jour qu'il souhaite éliminer et il détermine la date à laquelle il veut y arriver. La gomme à la nicotine devra ensuite être utilisée au besoin pendant le processus de réduction pour faciliter la prise en charge des épisodes de manque.

Etape 2 : Entre la sixième semaine et la fin du quatrième mois, le fumeur réduit sa consommation quotidienne de cigarettes de 50 pour cent à l'aide de la gomme à la nicotine. Il continuera à réduire sa consommation jusqu'à ce qu'il se sente prêt à cesser complètement.

Etape 3 : Entre le quatrième et le sixième mois, le fumeur parvient à mettre un terme à sa consommation de cigarettes. Il continuera à se servir de la gomme à la nicotine pendant au maximum trois mois pour atténuer les épisodes de manque.
"La réduction progressive de la consommation de cigarettes stimule la motivation des fumeurs qui veulent cesser de fumer, augmente leur confiance en leur capacité d'atteindre leur but et favorise dans l'ensemble l'abandon du tabagisme, affirme Matthew Carpenter, Ph. D., coauteur de Does smoking reduction increase future cessation and decrease disease risk?, une étude qualitative publiée dans "Nicotine and Tobacco Research". "De nombreuses études, appuyées par des expériences sur le terrain menées dans différentes collectivités, ont démontré que cette approche n'a pas d'incidence négative sur le désir de cesser de fumer. Au contraire, on observe plutôt une augmentation des tentatives d'arrêt complet."

En comparaison au recours à un placebo ou à la seule volonté, la stratégie récemment approuvée à base de gomme à la nicotine augmente de façon marquée les chances de réduire la consommation de cigarettes et de cesser de fumer. L'utilisation adéquate de la gomme à la nicotine, jumelée à une bonne dose de volonté, aide le fumeur à entreprendre un sevrage progressif en réduisant les effets indésirables associés à l'abandon du tabagisme. A vrai dire, des essais cliniques ont révélé que les fumeurs qui parviennent à réduire leur consommation à l'aide de la gomme à la nicotine ont une chance sur trois de réussir à long terme à se sevrer de leur dépendance au tabac (après 12 mois).

Des essais cliniques se sont penchés sur l'innocuité de la gomme à la nicotine combinée au tabagisme pendant le processus de sevrage en trois étapes. Ils n'ont relevé aucun effet indésirable imprévu, comparativement aux études réalisées sur le sevrage brutal combiné à l'utilisation de la gomme à la nicotine (5).

Une réduction des effets nocifs du tabagisme

Bien que le tabagisme soit en perte de vitesse, il n'en demeure pas moins la principale cause de maladies et d'invalidité évitables et de décès prématuré au pays. De fait, chaque année, un décès sur cinq est attribuable au tabagisme(6). Que ce soit des suites d'un cancer, d'une maladie cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral, le tabagisme est à l'origine d'un décès sur cinq, ce qui correspond à approximativement cinq fois le nombre de décès causés par les accidents de la route, les suicides, la toxicomanie, les homicides et le sida.

En proposant une solution efficace aux nombreux fumeurs qui n'ont pas réussi à arrêter d'un seul coup par le passé, le sevrage progressif est susceptible de faire grimper les taux d'abandon .
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente