Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
PNEUMOPATHIES COMMUNAUTAIRES EN 2003

Revoir également : Pneumopathies communautaires en 1998 (Med. Mal. Infect. 1998; 28:599-603).
Dès le diagnostic posé, l'antibiothérapie doit être commencée. Le pneumocoque reste le germe me plus souvent en cause aprés 40 ans ou avec une comorbidité. Ce germe est résistant 40% à la pénicilline et 40 à 60% aux macrolides

Les bactéries atypiques sont plus fréquentes avant 40 ans, dans un contexte épidémique et souvent associé à des troubles ORL

Chez l'adulte sain sans facteur de risque, en première intention l'amoxicilline (3g/j) ou un macrolide restent les antibiotiques de choix suivant l'âge ou l'aspect radiologique . La pristinamycine peut également être utilisée en particulier en cas d'allergie aux bêtalactamines
La télithomycine est éalement une alternative
Chez l'adulte avec facteur de risque ou utilisera l'association amoxicilline-acide clavulanique, les céphalosporines de 3ème génération et les fluoroquinolones actives sur les pneumocoques comme la moxifloxacine

Le traitement doit durer 7 à 14 jours voire plus.
La situation doit être réévaluée à 48 heures. En l'absence d'amélioration en quelques jours on évoquera une embolie pulmonaire, un cancer bronchique et l'hospitalisation devient licite.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente