Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
BRONCHITE CHRONIQUE
Un fléau négligé

www.actualinfo.com

La bronchite chronique touche 2,5 millions de personnes en France et 12.500 en meurent chaque année, souligne la campagne que viennnent de lancer la société de pneumologie de langue française et le comité national contre les maladies respiratoires.

"Vous fumez, vous toussez, vous êtes essouflés, vous avez souvent des bronchites : faites mesurer votre souffle, parlez-en à votre médecin", conseillent des brochures placées dans les salles d'attente de 40.000 médecins généralistes.

Les bronchites fréquentes, la toux chronique matinale, l'essoufflement permanent, même léger, ne doivent pas être considérés comme des phénomènes normaux sous prétexte que l'on fume, que l'on a pris du poids, de l'âge, ou que la famille est fragile des bronc

hes. Les bronches réagissent aux agressions (tabac, pollution, bactéries, virus, produits allergisants...), notamment par la toux.

La bronchite chronique se traduit par une toux grasse avec expectoration tous les matins, "pendant au moins trois mois de suite dans l'année et au moins deux années consécutives", selon les spécialistes.

Elle toucherait un fumeur sur deux, ayant consommé plus de 100.000 cigarettes. Mais les bronches malades risquent de se rétrécir, freinant le passage de l'air, d'où un essoufflement d'abord à l'effort, puis au repos. A cette complication, appelée bronchite chronique obstructive (BCO ou BPCO ) qui touche 800.000 personnes, risque de s'associer une altération progressive des poumons (emphysème).

50.000 patients ont une forme très avancée de bronchite chronique obstructive avec insuffisance respiratoire. Parmi eux, 30.000 sont dépendants d'une bouteille d'oxygène. La fréquence de la BPCO a augmenté de plus de 40% en 15 ans et représente actuellement la cinquième cause de mortalité en France.

Outre la pollution, des maladies pulmonaires de la petite enfance peuvent jouer un rôle. Le patrimoine génétique des fumeurs aussi : pour un même nombre de cigarettes fumées, 30% feront une bronchite chronique obstructive et 70% seront épargnés.

La mesure du souffle grâce à de petits appareils portables ("peak-flow" ou "débimètres de pointe") chez le généraliste, complètée au besoin par un autre test chez le pneumologue (EFR) permettent de connaître l'état de ses bronches et d'agir pour réduire les dégâts.

Voir maj 08/2000 Les espoirs thérapeutiques
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente