Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente

Numéro 279, janvier 2007

Asthme : pas de bêta-2 stimulant d'action prolongée sans corticoïde

En traitement au long cours de l'asthme, les bêta-2 stimulants d'action prolongée ne doivent en aucun cas être utilisés sans association à un corticoïde inhalé, en raison d'un risque d'aggravation parfois mortelle.

L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. Le traitement au long cours, associant un bêta-2 stimulant par voie inhalée avec un anti-inflammatoire, tel qu'un corticoïde inhalé, a pour objectif de diminuer la fréquence et l'intensité des crises. En France, deux bêta-2 stimulants d'action prolongée sont commercialisés dans cette indication : le salmétérol (Serevent°) et le formotérol (Foradil° ou autre).

Dans son numéro de janvier, la revue Prescrire rapporte les résultats de plusieurs essais cliniques qui confirment le danger d'utiliser les bêta-2 stimulants d'action prolongée en l'absence de corticoïde : excès de crises d'asthme grave et mortalité accrue. Une synthèse quantitative regroupant 19 essais a mis en évidence une augmentation de crises d'asthme grave, avec hospitalisation et risque mortel, chez les adultes et les enfants traités seulement par bêta-2 stimulant d'action prolongée.

Ces données confirment que l'utilisation d'un bêta-2 stimulant d'action prolongée, comme le salmétérol ou le formotérol, ne doit pas conduire à arrêter le traitement corticoïde. L'arrêt de ce dernier risque d'entraîner une recrudescence d'asthme parfois mortelle.

©LRP / Communiqué de presse
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente