Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Apnée du sommeil
Alternative thérapeutique ?

Voir également L'apnée du sommeil

Une intervention à effraction minimale pour le traitement de l'apnée obstructive du sommeil retient l'attention des oto-rhino-laryngologistes aux États-Unis.

Les implants palatins sont des fils de polyester fins et tressés que l'on place dans le palais mou (à l'arrière de la voûte du palais) dans le but de renforcer et de raffermir les tissus qui bougent et obstruent les voies respiratoires supérieures.

L'intervention servant à fixer l'implant palatin se fait lors d'une visite au cabinet. Trois morceaux de fil sont enchâssés de manière permanente dans le palais. L'intervention se fait sous anesthésie locale, à l'aide d'un petit outil de fixation jetable. Les fils, d'une longueur de 18,0 mm et de 1,5 mm de diamètre sont invisibles lorsqu'ils sont en place. Cette intervention cause très peu de douleur et la majorité des patients reprennent leurs activités et leur régime alimentaire le même jour[3].

Lors d'un petit essai clinique non randomisé effectué en Europe et financé par Restore Medical, 46 adultes non obèses présentant une apnée obstructive du sommeil légère à modérée (définie comme étant de 10 à 30 épisodes d'obstruction des voies respiratoires supérieures à l'heure) ont reçu des implants palatins.

Quatre-vingt-dix jours après l'intervention, le nombre d'épisodes d'apnée avait diminué de moitié pour plus des trois quarts des patients.
  • 23 patients (50 %) ne répondaient plus aux critères du diagnostic de l'apnée obstructive du sommeil légère à modérée puisque le nombre d'épisodes d'apnée avait diminué à moins de 10 par heure.

  • Aucune diminution importante de l'apnée n'a pu être observée chez cinq patients.

  • Deux patients ont dû faire retirer leur implant en raison d'une égression partielle.
Aucun effet indésirable n'a été déclaré. La publication des résultats d'essais cliniques ultérieurs est prévue .
Aucune étude n'a comparé les implants palatins à la ventilation spontanée en pression positive continue ou aux autres traitements de l'apnée du sommeil.

Texte complet : Agence canadienne des médicaments et des dispositifs de la santé [Lire] (pdf)
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente