Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
PHYTOSTEROLS

Une étude de l'unité de prévention des maladies cardio-vasculaires de l'hôpital de la Pitié-Salpétrière a montré que la consommation de 20 g/J de la margarine Pro-Activ entrainait une diminution trés spécifique du LDL-cholestérol (10% environ) sans modificaton du HDL.

Cette margarine fabriquée par Fruit d'Or ets enrichie en phytostérols c'est à dire de composés proches du choléstérol mais issues de plantes. Elles semblent agir en inhibant l'absorption du cholestérol au niveau de l'intestin. Ce dernier est éliminé dans les selles.

A noter toutefois que des études à plus grande échelle restent nécessaires pour évaluer l'impact et les éventuels effets secondaires à long terme.

A suivre, donc...

Aliments enrichis en phytostérols ou phytostanols
Pas de place en prévention cardiovasculaire

Rev Prescrire 2005 ; 25 (266) : 763-768

L'industrie alimentaire s'est engoufrée dans le créneau des "alicaments" c'est à dire des aliments susceptibles d'améliorer la santé ou de prévenir des maladies.
Une nouvelle fois les marchands du Temple dénaturent l'information pour en tirer un profit financier....

Les phytostérols peuvent apporter une petite baisse de la LDL-cholestérolémie (mauvais choléstérol) , mais en 2005, les données concernant les bénéfices et les risques, en particulier sur le long terme, sont insuffisantes pour recommander ces aliments, même en cas de risque cardiovasculaire élevé.

Les plantes renferment des stérols, alias phytostérols, qui ont une structure proche du cholestérol. Ces stérols se trouvent en faible quantité, particulièrement dans certaines huiles végétales telles que soja, maïs, tournesol, colza. Ils sont en général peu absorbés par l'intestin. On appelle phytostanols des phytostérols saturés en hydrogène.

D'après plusieurs essais comparatifs de courte durée, un apport de 2 g par jour de phytostérols ou de phytostanols, sous forme d'aliment fortement enrichi, réduit de 6 % à 10 % environ la LDL-cholestérolémie sans modification de la HDL-cholestérolémie dans la population générale. Cette diminution de la LDL-cholestérolémie se produit également chez des patients ayant une cholestérolémie modérément élevée, et chez les patients par ailleurs sous médicament hypocholestérolémiant.

Il n'y a pas d'évaluation clinique à long terme de la consommation régulière d'aliments enrichis en phytostérols ou en phytostanols.

Les effets indésirables ont peu été étudiés. Les essais ont surtout porté sur des critères biologiques, et les personnes à fort risque cardiovasculaire y sont peu représentées. La consommation régulière d'aliments fortement enrichis en phytostérols ou en phytostanols diminue la biodisponibilité de la vitamine E et de la vitamine A dans des essais de courte durée. Leur consommation est déconseillée aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Des réactions rares à type de thrombopénie ou d'anémie hémolytique ont été décrites. Anorexie, crampes, diarrhée, constipation, réactions allergiques ont été rapportées.

Au cours de la sitostérolémie familiale homozygote, une affection génétique rare, les phytostérols sont absorbés en grande quantité et on observe une athérosclérose précoce. Il n'est pas exclu qu'il y ait une absorption accrue des phytostérols chez certains patients, même en l'absence de sitostérolémie familiale.

D'éventuelles interactions avec l'absorption ou la biodisponibilité de certains médicaments n'ont pas été publiées. Mais une observation d'interaction entre antivitamine K et phytostérols a été notifiée.

En 2005, les données concernant les bénéfices mais aussi les risques, en particulier sur le long terme, sont insuffisantes pour recommander ces aliments, même en cas de risque cardiovasculaire élevé.
Les patients soucieux de prévention cardiovasculaire ont davantage intérêt à suivre un régime dit "méditerranéen".
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente