Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Etiologies des lésions vésicules palmoplantaires de l’enfant
Braun-Falco M et coll. : « Vesikulöse Veränderungen in palmoplantarer Lokalisation im Kindersalter" Hautarzt. 2003 ; 54 : 156-9.

La présence de lésions vésiculeuses sur les paumes et les plantes chez les enfants peut avoir des origines très variées réclamant une prise en charge différente.

M Braun Falco et coll ont étudié les patients âgés de 14 ans ou moins ayant consulté sur une période de deux ans pour une affection vésiculeuse palmoplantaire. Au total, leur analyse a concerné 32 enfants.

L’étiologie la plus fréquente est l’eczéma disydrosique (n=22) associé (n=11) ou non à un terrain atopique (n=11).

La gâle vient en seconde position (n=7), mais celle-ci ne détermine des lésions vésiculeuses des paumes et des plantes que chez les enfants de moins de 4 ans , tandis que la disydrose concerne des sujets plus âgés.

Chez deux enfants les lésions étaient en rapport avec une infection mycosique et chez un petit malade avec une acropustulose infantile. La localisation unilatérale est un élément d’orientation pour une mycose alors que l’eczéma disydrosique est bilatéral et peut s’accompagner en cas d’atopie d’autres manifestations dans d’autres localisations.
De même la gâle se cantonne rarement aux seules plantes et paumes, ce qui n’est pas le cas de l’acropustulose infantile.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente