Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Reflux gastro-oesophagien
en pédiatrie

MAJ 11/2011

Le RGO est fréquent souvent banal (régurgitations) mais il peut expliquer ou être associé à des troubles pulmonaires ou ORL à répétition.
Ces troubles peuvent être le seul signe d'appel en particulier chez le NNO

Les régurgitations simples du nourrisson ne doivent pas être traitées (11/2011)
Frédéric Gottrand a rappelé que, chez le nourrisson, il importe de distinguer le RGO physiologique/régurgitations simples, qu'il ne faut ni traiter ni explorer, du reflux pathologique.
Sur la régurgitation, les IPP sont totalement inefficaces.
En revanche, des enquêtes observationnelles ont montré que les enfants sous IPP faisaient beaucoup plus de gastro-entérites et d'affections broncho pulmonaires.

L'indication des IPP est la suspicion ou le risque d'oesophagite sur des reflux gastro-oesophagiens pathologiques. Les signes d'oesophagite sont le bébé qui pleure quand il tête, et qui finit par casser sa courbe de poids. En cas de doute, la logique est de faire une pH-métrie mais si l'examen est jugé trop agressif et que des IPP sont prescrits, il ne faut, de toute façon, pas les donner plus de 15 jours à un mois », a commenté le Dr Jean-Pierre Chouraqui, gastro-pédiatre au CHU de Grenoble et Président du Groupe Francophone d'Hépato-Gastroentérologie et Nutrition Pédiatriques pour medscape.fr. [Lire] (Medscape.fr)

  • Esoméprazole - Inexium ® Forme pédiatrique [Lire] (Avril 2010)
  • .
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente