Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
PARACETAMOL EN PEDIATRIE
Maj 07/2004
Source http://www.quotipharm.com/ et Fièvre de l'enfant

Une dose de charge avec le paracétamol.

Dans le traitement de la fièvre et la douleur faible à modérée, le paracétamol a fait l’objet de publications apportant la preuve de son efficacité et, depuis des années, les prescripteurs le considèrent comme un des traitements les mieux tolérés.
Des schémas posologiques devraient permettre d’améliorer encore cette prise en charge comme l’utilisation de la dose initiale de charge.

La possibilité de modifier le schéma posologique repose sur des hypothèses faites à la lumière des propriétés pharmacocinétiques du paracétamol, bien connues chez le nouveau-né et le nourrisson, et de la modélisation de la relation concentration plasmatique-effet du produit. La modélisation de la relation pharmacocinétique-pharmacodynamie a confirmé la relation entre la concentration plasmatique du paracétamol et l’effet antipyrétique. En revanche, elle a montré que la douleur ne diminue pas de façon proportionnelle à la concentration plasmatique. L’effet analgésique maximal est décalé de une à deux heures sur le temps de concentration plasmatique maximale. A ce délai s’ajoute celui d’obtention de la stabilité des concentrations plasmatiques, de 7 à 20 heures, compte tenu de la demi-vie qui empêche un effet maximal immédiat.

Ce délai pourrait être supprimé en donnant une dose de charge initiale double, soit 30 mg/kg, suivie du traitement prescrit à la dose d’entretien habituelle.

Une étude menée sur la fièvre chez des enfants (3 ans d’âge moyen) a montré que la dose de 30 mg/kg a un effet plus rapide, plus puissant et plus long que 15 mg/kg en dose unique, le traitement étant poursuivi à raison de 15 mg/kg toutes les 6 heures sans excéder 75 mg/kg/jour.

Des études destinées à valider ces résultats sont en cours dans le traitement de la fièvre et de la douleur chez des enfants de 1 à 6 ans.

Voir le traitement de la fièvre de l'enfant [Lire]

Rappel
Ibuprofène réservé à l'enfant de plus de 6 mois.
Présenté - à juste titre - comme analgésique (VIDAL 2000), il est également antipyrétique et son utilisation dans cette indication parait se généraliser. Il n'en reste pas moins que l'ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien qui ne devrait pas être banalisé comme antipyrétique de première intention chez des nourrissons fébriles refusant souvent toute alimentation..
Il semble posséder la même sécurité que le paracétamol[Lire] mais devrait rester réservé " en seconde intention " c'est à dire en cas d'échec ou de résultat insuffisant c'est à dire pour des températures supérieures à 38°5 voire 39°C.
Voir également
  • Ibuprofène : Information ou désinformation médiatique ? [Lire]
  • Ibuprofène : une rumeur fébrile [Lire]
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente