Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Obésité des enfants
la mauvaise influence des " pubs télé "

Source : American Heart Association, 24 avril 2002


La publicité inciterait nos enfants à consommer des aliments de plus en plus caloriques, et en quantités sans cesse croissantes... Le Dr Marlene Most et son équipe du Pennington Biomedical Research Center, de Bâton Rouge en Louisiane, se sont intéressés à la nature des produits vantés sur le petit écran à l'heure des programmes pour enfants. A leur nature mais aussi à leur quantité ou, plutôt, au volume des portions offertes à la convoitise des petits.

En comparant la période actuelle avec les tendances du milieu des années 70, les auteurs ont eu quelques surprises... "
  • En 1976, la majorité des publicités diffusées le samedi matin concernait des produits céréaliers et des aliments destinés au petit-déjeuner
  • Aujourd'hui, les publicités sont surtout centrées sur les fast-foods. Et les portions mises en scène sont toujours plus importantes que par le passé ".
  • En conclusion, ils recommandent vivement aux enfants de suivre un régime... télévisuel. Car non seulement le petit écran exalte la consommation d'aliments caloriques, mais en plus il " scotche " littéralement les enfants au fond de leur canapé, durant des heures. " Et pendant ce temps-là, ils ne pratiquent aucune activité physique. Ils sont donc particulièrement exposés au risque d'obésité et de maladies cardiovasculaires ".
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente