Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
INFECTION URINAIRE DE L'ENFANT

L'infection urinaire (IU) est fréquente chez l'enfant (3%). Elle touche plus fréquemment la fille que le garçon (3 pour 1) bien que cette proportion soit inversée chez le nouveau-né.

Le diagnostic d'infection urinaire est affirmé par l'examen cyto-bactériologique des urines. L'imagerie joue un rôle essentiel au stade du bilan et en particulier le couple échographie - cystographie. Ce bilan sera différent s'il s'agit d'une infection urinaire haute (= pyélonéphrite) ou d'une infection urinaire basse (= cystite).

Dans 40 % des cas d'infections urinaires, il existe une lésion causale précise , facteur de risque de détérioration rénale et dans ce pourcentage de patients, il s'agit dans un cas sur deux d'un reflux vésico-urétéral.
L'examen clinique et l'intérogatoire éliminera une agression sexuelle.

NB : L'examen à la poche d'urine donne de nombreux faux positifs. Il est indispensable de tenir compte de la leucocyturie : sans leucocyturie pas d'infection urinaire (Dr G. Bourdat-Michel. Néphropédiate CHU de Grenoble). Le germe le plus fréquent est Escherichia col (> 80%)

MAJ 2014
Prise en charge des infections urinaires de l’enfant
Recommandations du Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique (GPIP) de la Société Française de Pédiatrie & de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF)
[Extrait traitement] et [Texte complet]

CYSTITE
En première intention, Après réalisation de l’ECBU on prescrit une monothérapie , 3 antibiotiques peuvent être utilisés par voie orale en traitement initial (MAJ 2014):
- Amox-Clav : 80mg/kg/J (sans dépasser 3 gr/J) en 3 prises
- Cotrimoxazole : 30 mg/kg/j de sulfaméthoxazole et 6 mg/kg/j de triméthoprime en 2 prises sans dépasser la dose adulte
- Céfixime : 4 mg/kg toutes les 12 heures sans dépasser la forme adulte

Durée totale du traitement antibiotique : 5 jours, adaptation du traitement en fonction de l’évolution clinique et de l’antibiogramme éventuellement modifiée sur l'antibiogramme. La durée de traitement est de 5 à 7 jours.
Les facteurs favorisants comme la constipation, les troubles mictionnels seront recherchés .
Un premier épisode de nécessite ni échographie ni autre examen (pas de consensus).
Esculape : Chez le petit garçon la vigilance justifie une échographie

PYELONEPHRITE
Avant 6 mois ou en cas de signes de gravité (altération de l'EG) l'hospitalisation est nécessaire.
Le traitement avant antibiogramme nécessite
  • Une bithérapie : C3G injectable (Rocéphine IM ou IV)+ aminosides pendant un jour ou deux éventuellement modifiée par l'antibiograme
  • Puis une monothérapie injectable pendant 3 à 4 jours
  • Puis un relais per os
Le traitement dure au moins 10 jours et la stérilisation des urines controlées au 8ème jour.
Une échographie urinaire sera systématiquement pratiquée dans les 5 premiers jours de traitement à la recherche d'une anomalie anatomique
Selon les auteurs la cystographie rétrograde - seul examen capable d'éliminer un reflux vésico-urétral - est pratiqué soit la première pyélonéphrite (JP PRACROS Hôpital Debrousse - Lyon) soit en cas de récidive (Pas de consensus)
La néphropathie du reflux est d'autant plus sévère qu'il s'agit d'un enfant très jeune en pleine période de croissance rénale

En matière de reflux vésico-urétéral, il convient de distinguer le bilan initial surtout échographique et cystographique à valeur diagnostique et les bilans ultérieurs à visée pronostique où l'échographie et la scintigraphie tiennent une place plus importante.

PREVENTION
Boire régulièrement et favoriser les mictions fréquentes en évitant de se retenir... petites filles à l'école ++++
Eviter les lingettes trop abrasives et la constipation...

.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente