Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
HYPERACTIVITE-TROUBLES DE L'ATTENTION : DES EXPERTS DU CONSEIL DE L'EUROPE SOUTIENNENT LA RITALINE® (14/12/1999)
Source : http://www.hypsos.ch/articles/afp_reuters.htm

Des experts en toxicologie auprès du Conseil de l'Europe ont apporté leur soutien au traitement de l'hyperactivité-troubles de l'attention par la Ritaline® (méthylphénidate, Novartis) qui fait l'objet de controverses dans plusieurs pays européens.

Des responsables allemands et néerlandais se sont notamment alarmés récemment de l'augmentation des prescriptions du médicament
En conséquence, des experts (médecins, chercheurs, représentants des autorités de réglementation) réunis au sein du Groupe Pompidou, organe du Conseil de l'Europe chargé de lutter contre la toxicomanie, "ont appelé les gouvernements européens à revoir leur politique en matière de traitement des enfants souffrant d'un déficit de l'attention", indique l'assemblée dans un communiqué.
Voir Hyperactivité (diagnostic, traitement)

"Les médicaments controversés, tels que la Ritaline®, ont été mis en cause en raison de craintes selon lesquelles ils pourraient conduire à la toxicomanie à l'age adulte.
Certains pays ont considérablement restreint l'emploi de tels médicaments", note le Conseil de l'Europe. "Néanmoins, les experts ont affirmé que de nombreux enfants n'étaient pas suivis convenablement et ils ont cité des études prouvant désormais qu'il n'y aucun lien entre le traitement dans l'enfance et la toxicomanie à l'âge adulte."

"Ils ont appelé les gouvernements à assouplir des réglementations trop strictes en matière de médicaments et de drogues, et à mettre le traitement à la disposition des enfants atteints, dans le cadre de stratégies de surveillance appropriées et en suivant pour le traitement des lignes directrices adéquates".

Les experts souhaitent également que soit encouragée la formation de pédopsychiatres, de pédoneurologues, de psychologues et de spécialistes de la pédiatrie en ce qui concerne le diagnostic et le traitement de la maladie.

"Il est crucial aussi de former les enseignants pour qu'ils puissent identifier l'hyperactivité et évaluer la mise en oeuvre de son traitement", indiquent-ils.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente